Aujourd'hui : Mercredi, 20 mars 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Allemagne - Murat Cakir : "Keskin sert la propagande diffamatoire du nationalisme turc"
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Murat Cakir, ancien membre parlementaire de la WASG (Alliance électorale Travail et Justice sociale) s’adresse, dans une Lettre Ouverte, aux membres de la fraction du Parti de Gauche au Parlement allemand. Le Linke Zeitung (Le Journal de Gauche) documente la Lettre Ouverte par la traduction de l’interview de Hakki Keskin dans Hurriyet, qui a déclenché l’intervention de Murat Cakir. Le Collectif VAN vous proposera bientôt des extraits en français de cette interview.

LETTRE OUVERTE AU GROUPE PARLEMENTAIRE DE GAUCHE : HAKKI KESKIN (MEMBRE DU BUNDESTAG ALLEMAND) AU SERVICE DE LA PROPAGANDE NATIONALISTE TURQUE

de Murat Cakir, 09.01.2007

Berlin, le 8. janvier 2007. Murat Cakir, Pestalozzistr. 36, 34119 Kassel, ancien membre parlementaire de la WASG (Alliance électorale Travail et Justice sociale) s’adresse, dans une L e t t r e O u v e r t e, aux membres de la fraction du Parti de Gauche au Parlement allemand. Le Linke Zeitung (Le Journal de Gauche) documente la Lettre Ouverte et la traduction de l’interview de Hakki Keskin, qui a déclenché l’intervention de Murat Cakir.

La limite du supportable est depuis longtemps dépassée

Chères et chers camarades,
chères et chers collègues,

pour beaucoup d’entre vous, ce ne sera pas une surprise, qu’un adversaire déclaré de Monsieur Keskin, tel que moi, vous écrive une lettre dans ce contexte. Déjà, lors de la nomination de ce Monsieur comme candidat de „La nouvelle Gauche“, j’avais exprimé mes pensées en détails, pensées partagées par de nombreux et nombreuses camarades. J’étais et je suis aujourd’hui toujours convaincu que cette décision de nomination était une erreur fatale. Et je regrette aujourd’hui profondément de n’avoir pas protesté de façon plus véhémente quand j’étais alors Membre du Conseil parlementaire de la WASG, pour empêcher cette candidature. Eu égard au nouveau processus de formation des politiciens de gauche en Allemagne, je m’étais retenu, tout comme bien d’autres camarades. Mais à présent, je me dois de constater que cette retenue était fausse. Cela me peine extraordinairement, et je m’excuse auprès de ceux qui m’avaient durement critiqué pour cette retenue.

Que je m’exprime à présent auprès de vous par une lettre ouverte est dû aux récents commentaires de Hakki Keskin. En annexe, je vous envoie pour information sur le Hakki Keskin d’aujourd’hui, la traduction de l’interview du journal turc „Hürriyet“, signée et paraphée par la phrase « La Turquie des Turcs ». Il se pourrait que l’on me reproche de “manquer de solidarité“ avec la fraction parlementaire. Mais pour moi, avec cette interview, la limite du supportable a été dépassée.
Celui qui diffame l’assassinat systématique de centaines de milliers de civils arméniens, comprenant des femmes, des enfants et des personnes âgées, et l’ordre officiel de déportations et de peine de mort émanant de l’Empire ottoman, en le qualifiant de « Pseudo génocide », n’a soit rien appris de la tragédie du peuple, soit il affirme consciemment une non-vérité. Dans les deux cas, un tel être n’a aucune place parmi la Gauche que ce soit en Allemagne ou en Turquie, ni nulle part. L’indicible manière, comme le prétend Monsieur Keskin, de dire que « les Turcs européens n’ont rien à voir avec les incidents survenus il y a 90 ans en Turquie » est comparable aux arguments inacceptables des négateurs de l’holocauste. Le reniement d’un tel crime n’a rien à voir avec la liberté d’expression, mais est au contraire un humble et simple scandale politique.

Dans son interview Monsieur Keskin sert la propagande diffamatoire du nationalisme turc. Une „entente arméno-grecque“ voudrait empêcher la participation politique de 4 millions de Turcs et de personnes d’origine turque. » Cette argumentation nationaliste profondément dédaigneuse et facile désavoue complètement non seulement les valeurs de la gauche et son programme, mais elle est aussi en même temps l’expression d’une hygiène politique malsaine et d’une mentalité éthique défaillante.

Je ne désire pas commenter davantage les mauvaises manières de Monsieur Keskin. Il a déjà dans le passé, fait de différents groupes et peuples qui vivaient en Turquie, « des Turcs ». Vous pourrez lire l’interview de vous-même et vous en faire une idée. Mais il vous faut savoir que cette interview, parmi les gens de gauche d’origine turque en Allemagne et en Europe, a déclenché une grande critique de la fraction.

Je suis un socialiste européen et je fais partie des socialistes (hommes et femmes) d’origine turque de gauche, qui oeuvrent pour instaurer ensemble avec toutes leurs possibilités une gauche allemande qui ait les valeurs universelles de la démocratie, de la paix et des droits de l’homme. Je me dirige vers la liberté - et le désir de liberté de Rosa Luxembourg et de Karl Liebknecht, qui en seul représentant du Reichstag avait dénoncé la complicité/culpabilité de l’Allemagne dans les crimes de l’Empire ottoman. C’est avec enthousiasme et conscience que j’ai soutenu aux élections parlementaires, la construction d’une gauche alternative contre le non-sens néolibéral. De voir à présent qu’un membre de cette fraction, avec de telles déclarations, mène les valeurs de la gauche et sa position immuable ad absurdum, me blesse et m’indigne.

Dans cette situation, on ne pourrait que recommander que Monsieur Keskin, s’il possède encore un peu de décence, quitte le groupe parlementaire de la Gauche. Mais vous, chères/chers camarades, je vous invite à vous distancer clairement et sans compromis des déclarations de Monsieur Keskin. Je sais que „des lettres ouvertes“ lors de débats internes à la gauche ne sont pas nécessairement utiles et je sais que cette lettre ouverte déclenchera des discussions dans notre parti. Mais dans ce cas précis, je ne considère pas Monsieur Keskin comme étant de gauche et je voudrais également ajouter que la Gauche en Allemagne s’est toujours positionnée sur cette question selon les valeurs universelles éthiques et démocratiques. Si je n’avais pas écrit cette lettre aujourd’hui, je ne me le serais jamais pardonné.

Avec mes salutations en colère, mais néanmoins solidaires.
Murat Cakir

Membre de la WASG et du Parti de la Gauche. (ex PDS)

© Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN 2007

OFFENER BRIEF AN DIE LINKSFRAKTION: MDB HAKKI KESKIN BEDIENT PROPAGANDA DES TÜRKISCHEN NATIONALISMUS




Retour à la rubrique




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org