Aujourd'hui : Jeudi, 26 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 5 janvier
Publié le : 05-01-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:



Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende : Mustafa Abdülhalık [Renda]. Durant le génocide, il a été préfet de Bitlis (à partir de mars 1914) et plus tard directement responsable du massacre des Arméniens de Bitlis (25 juin 1915) et du massacre des Arméniens de Mouch (11-14 juillet 1915); préfet d'Alep, dirige la liquidation des restes de la population arménienne, ceux qui avaient survécus à la déportation depuis l'intérieur du pays jusqu'aux déserts de Syrie-Mésopotamie; conseiller de Talât Paşa au ministère de l'Intérieur

Ça s’est passé un 5 janvier (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :


5 janvier 1895 -- Au cours d'une cérémonie humiliante, un officier français d'origine juive, Alfred Dreyfus, est dégradé en public après avoir été condamné pour haute trahison, malgré des témoignages imprécis et contradictoires. Son procès devant le tribunal militaire de Paris provoque des manifestations antisémites dans toute la France. Condamné à la détention à perpétuité, Dreyfus est envoyé à l'île du Diable.

Trois ans plus tard, le célèbre écrivain Émile Zola accuse dans un article les juges de Dreyfus d'avoir agi sur ordre. Mais il faut attendre 1906 pour que le complot tramé contre Dreyfus par des officiers antisémites soit finalement déjoué. La Cour de cassation rejette comme infondées les preuves utilisées contre lui. Dreyfus est réintégré dans l'armée française.
Israelvivra.com

5 janvier 1915 -- Empire ottoman: le gouvernement turc accuse publiquement que les boulangers arméniens dans les boulangeries d'armée de Sivas empoisonnaient le pain des forces turques. Les boulangers sont cruellement battus, malgré le fait qu'un groupe de médecins ont prouvé que l'accusation était fausse, en examinant le pain et même en le mangeant. Comme cela marque une tentative de la part du gouvernement pour inciter le massacre, le gouvernement n'annule pas sa décision.
ANI: Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (January-March)

5 janvier 1916 -- Empire ottoman: Mustafa Abdulhalik Renda cherche à évincer Ali Suad, le gouverneur arabe (EL-Zor de Deir) du secteur le Der-EL-Zor faute de sévérité en s'appliquant directement à Talaat.
ANI:Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

5 janvier 1918 -- Dans un discours que M. Lloyd George prononçait, le 5 janvier 1918, devant les délégués des Trade-Unions, le Premier britannique disait: "Sans doute nous ne contestons pas le maintien de l'Empire ottoman dans les pays habités par la race turque, ni le maintien de sa capitale Constantinople, les détroits unissant la Méditérannée à la Mer Noire étant internationalisés. L'Arabie, l'Arménie, la Mésopotamie, la Syrie et la Palestine, suivant nous, ont le droit de voir leur existence nationale séparée. Nous n'allons pas discuter ici la forme exacte que pourra prendre dans chaqu e cas particulier la reconnaissance de cette existence. Bornons-nous à dire qu'il serait impossible de rendre ces pays à leurs anciens maîtres."
L'Heure de l'Arménie par A. KRAFFT-BONNARD
Imprescriptible.fr: L’heure de l'Arménie

5 janvier 1919 -- Les troupes du colonel Palienko, appelées les « bataillons de la Mort », de l'Armée nationale ukrainienne, traversent la ville de Berditchev (Volhynie). La communauté juive est systématiquement dépouillée, ses défenseurs sont désarmés et fusillés. Des juifs assistant à un enterrement sont assassinés par les soldats déchaînés.
Israelvivra.com

5 janvier 1920 -- Des unités commandées par Romachko, allié de l'Armée nationale ukrainienne, se livrent à un pogrome dans la ville de Novaya Basan’ (district de Tchernigov) : 43 juifs sont égorgés.
Israelvivra.com

5 janvier 1943 -- Au cours d'une Aktion surprise, les nazis liquident le ghetto de Radomsk (province de Lodz, Pologne). Des centaines de juifs sont tués dans l'affrontement. Les autres, 4 000 environ, sont déportés au camp d'extermination de Treblinka, où ils sont assassinés. Un petit groupe de juifs parvient à fuir, certains jusqu'au ghetto de Varsovie, où ils participent par la suite à la révolte d'avril 1943.

Lors d'une Aktion contre le ghetto de Miedzyrzec Podlaski (district de Lublin), les juifs sont déportés aux camps d'extermination de Treblinka et de Maïdanek.

Plus de 15 000 juifs périssent lors d'une Aktion de deux jours dans le ghetto de Lwow. Ils sont conduits vers les sables de Piaski, au nord-ouest de la ville, où ils sont fusillés. Parmi les victimes se trouvent le dernier président du Conseil juif [Les Conseils juifs, institués par les Allemands dans les territoires occupés, transmettaient leurs ordres aux communautés locales. (N.D.T.)], le Dr Eberson, et d'autres membres du Conseil.
Israelvivra.com

5 janvier 1943 -- Création par Vichy de la milice (loi du 30 janvier), qui succède au Service d'ordre légionnaire (SOL), avec à sa tête Joseph Darnand. La milice sera une sorte de gestapo à la Vichy, et aura pour but la chasse aux opposants politiques et aux Juifs.
ajpn

5 janvier 1944 -- La liquidation des camps de travail de Juifs s’opéra par le biais d’une grande rafle organisée par les Allemands le 5 janvier 1944 : 178 Juifs de la WOL furent alors arrêtés, mis dans des camions et envoyés à la gare de triage de Charleville, d’où ils furent immédiatement transférés à Drancy.
MÉMOIRE VIVANTE : Bulletin de la Fondation pour la mémoire de la Déportation

5 janvier 1945 -- Le dernier train de déportation quitte Berlin à destination du camp d'extermination d'Auschwitz.

Un convoi d'environ 40 juifs italiens emprisonnés dans l'unique camp de concentration nazi en territoire italien, à Risiera di San Sabba, prend la direction du camp allemand de Ravensbrück.
Israelvivra.com

5 janvier 2010 -- Lyon : Suite des procès Sırma Oran-Martz/Jean-Paul Bret et X/Movses Nissanian. Le Tribunal de Grande Instance de Lyon, dans son Jugement Correctionnel, rejette la plainte de Sırma Oran-Martz à l'encontre de Jean-Paul Bret, Député-Maire de Villeurbanne. La plaignante est condamnée à payer 1500 euros d’amende pour constitution de partie civile abusive. Les Juges déclarent que « La témérité d'attraire sur le fondement du délit non constitué de discrimination, un homme politique reconnu pour son engagement en faveur de la défense des droits de l'Homme (cf. l'intellectuel turc fait citoyen d'honneur en 2006 de la ville de Villeurbanne), s'augmente encore du grief articulé dans les conclusions (p. 14) que Monsieur Bret serait "électoralement inféodé aux extrémistes arméniens », la partie civile allant jusqu'à soutenir que "les propos qu'il a tenus concernant la Turquie, les Turcs et les citoyens français ne pouvaient qu'inciter à la haine raciale." » Le Tribunal souligne l’engagement personnel de Jean-Paul Bret et la part prise par celui-ci dans l'élaboration difficile de la loi déclarative du 29 janvier 2001 (article unique : La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915), et déclare : « eu égard à l'expérience éprouvée par celui-ci à l'occasion de ce combat politique du rôle joué par l'Etat ou le gouvernement turc dans ce que nombre d'historiens se sont accordés à décrire comme "un négationnisme d'Etat puissant, pervers et sophistique"', il appartenait à M. Bret d'anticiper les attaques adverses, lesquelles, comme le souligne à raison son conseil, "peuvent hélas se situer au niveau du procès d'intention le plus malveillant." ». Movses Nissanian, est quant à lui de nouveau convoqué devant le Tribunal de Grande Instance de Lyon.
Collectifvan.org


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org













Retour à la rubrique


   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org