Aujourd'hui : Dimanche, 21 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Un journaliste turc d'origine arménienne abattu à Istanbul
Publié le :

Le journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink a été tué par un homme armé vendredi à l'entrée de la rédaction de son journal à Istanbul, a confirmé la police turque.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que deux suspects avaient été arrêtés sans que l'on connaisse encore les circonstances de ce crime qui visait, selon lui, l'unité du pays.

"Une fois encore, de sombres mains ont choisi notre pays et fait couler le sang à Istanbul pour parvenir à leurs fins", a-t-il déclaré devant la presse, précisant avoir confié l'affaire à deux hauts responsables du ministère de la Justice qui se rendaient sur place depuis Ankara.

D'après la chaîne privée turque NTV, la police recherchait un jeune homme portant un chapeau blanc et une veste en jean. Ni l'identité de ce suspect ni ses mobiles n'étaient connus. Le corps du journaliste, recouvert d'un drap blanc, gisait devant l'entrée du journal. Selon NTV, il a reçu deux balles dans la tête.

L'une des voix les plus influentes de la communauté arménienne, Hrant Dink, 53 ans, avait été poursuivi en justice à plusieurs reprises en Turquie pour avoir évoqué le massacre d'un million et demi d'Arméniens par les Turcs entre 1915 et 1917, un génocide non reconnu par son pays. Il avait reçu des menaces de mort de nationalistes le considérant comme un traitre.

Rédacteur en chef du journal bilingue turc-arménien "Agos", Hrant Dink était une personnalité publique connue en Turquie. Dans un entretien à l'Associated Press, il avait pleuré en évoquant la haine que lui vouaient certains de ses compatriotes, expliquant qu'il ne pouvait pas demeurer dans un pays où l'on ne voulait pas de lui.

Fehmi Koru, éditorialiste du journal "Yeni Safak" a estimé que son meurtre visait à déstabiliser la Turquie. "Sa perte est une perte pour la Turquie." AP

sb/tl/v



Retour à la rubrique



Source/Lien : Yahoo!



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org