Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 29 janvier
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo : 29 janvier 2001 -- La France a officiellement reconnu le génocide arménien. La France est un exemple particulièrement important quant au processus suivi : la proposition de loi a été approuvée par l'Assemblée nationale dès le 28 mai 1998, puis par le Sénat le 7 novembre 2000, enfin ratifiée par la présidence de la République le 29 janvier 2001, chaque étape ayant exigé d'énormes efforts pour vaincre les réticences et contourner les obstacles constamment dressés par la Turquie qui brandissait ses éternelles définitive est concise : « La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915. La présente loi sera exécutée comme loi de l'état ». Certes, n'y figurent pas les mots « turc » ou « ottoman », mais en revanche c'est à l'heure actuelle le seul cas où la reconnaissance est transformée en loi de l'état, au lieu de rester au niveau de résolution du pouvoir législatif.

Photo : Le monument du génocide des Arméniens à Paris représente le compositeur Komitas arrêté le 24 avril 1915. Il mourut fou en 1935 dans la banlieue parisienne.



Ça s'est passé un 29 janvier (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

29 janvier 1916 -- Empire ottoman : Le ministère de l'Intérieur dispense la déportation des Arméniens nécessaire au fonctionnement des chemins de fer. Leurs familles et les enfants, cependant, sont ordonnés à être déportés vers le désert.
Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

29 janvier 1916 -- Empire ottoman : le ministère de l'Intérieur a ordonné la déportation des Arméniens de construisant des routes dès que les travaux de construction sont terminés.
Chronology of the Armenian Genocide -- 1916 (January-June)

29 janvier 1919 -- Empire ottoman : le Dr Resid, vali de Dyarbekir et Ismail Canbolat, préfet d'Istanbul, sont arrêtés.*** (La Renaissance, n° 57, 5 février 1919; Kévorkian, 2006 :882)
Mass violence : Chronologie de l'extermination des Arméniens de l'Empire ottoman par le régime jeune-turc (1915-1916)

29 janvier 1942 -- Les SS massacrent 2 000 juifs dans le camp de concentration de Domanevka (Ukraine).
Skynet : 29 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

22 au 29 janvier 1943 -- Rafle de Marseille par les forces de l'ordre françaises. 4 000 Juifs sont arrêtés dans une opération appelée « action tigre ». Le Petit Marseillais du 30 janvier 1943 écrit : « Précisons que les opérations d'évacuation du quartier nord du Vieux-Port ont été effectuées exclusivement par la police française et qu'elles n'ont donné lieu à aucun incident. »
Ajpn : Repères chronologiques 1905 à 1945

29 janvier 1943 -- A Wierzbica, 15 polonais sont exécutés pour avoir aidé des Juifs à s'échapper.
- 1000 Juifs quittent Berlin à destination du camp d'extermination d'Auschwitz.
- Déportation de 1 000 juifs du ghetto de Theresienstadt au camp d'extermination d'Auschwitz. 20 hommes, femmes et enfants sont immédiatement envoyés dans les chambres à gaz, où ils périssent asphyxiés. 80 femmes sont sélectionnées pour le travail forcé au camp d'Auschwitz II - Birkenau. 120 jeunes gens sont affectés à la construction de routes.
- 659 juifs sont déportés du camp de regroupement de Westerbork (Pays-Bas) au camp d'extermination d'Auschwitz.
Skynet : 29 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

29 janvier 1944 -- A Cracovie, cinq polonais sont mis à mort pour avoir aidé des Juifs.
Skynet : 29 janvier, ce jour-là, n'oubliez pas

29 janvier 2001 -- La France a officiellement reconnu le génocide arménien. La France est un exemple particulièrement important quant au processus suivi : la proposition de loi a été approuvée par l'Assemblée nationale dès le 28 mai 1998, puis par le Sénat le 7 novembre 2000, enfin ratifiée par la présidence de la République le 29 janvier 2001, chaque étape ayant exigé d'énormes efforts pour vaincre les réticences et contourner les obstacles constamment dressés par la Turquie qui brandissait ses éternelles définitive est concise : « La France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915. La présente loi sera exécutée comme loi de l'état ». Certes, n'y figurent pas les mots « turc » ou « ottoman », mais en revanche c'est à l'heure actuelle le seul cas où la reconnaissance est transformée en loi de l'état, au lieu de rester au niveau de résolution du pouvoir législatif.
Imprescriptible : L'avalanche des reconnaissances du génocide

29 janvier 2007 -- A l'ouverture du 8e Sommet de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba, le président de la commission de l'UA, Alpha Oumar Konaré, a demandé aux autorités soudanaises d'"arrêter les massacres et les bombardements" au Darfour. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, appelle à "construire un consensus pour le déploiement urgent d'une force ONU-UA", en précisant : "Nous devons travailler ensemble [et] nous attaquer à la dimension régionale de la crise."
Darfour : Chronologie

29 janvier 2010 -- Le chercheur Nil Agopoff écrit à Denis Bruckmann, Directeur des collections, Bibliothèque nationale de France (BnF) au sujet du colloque "Le Livre dans l'Empire ottoman et la Turquie contemporaine, acteur de modernité". Depuis son début, la Saison de la Turquie en France occulte régulièrement le crime imprescriptible de génocide qui fut perpétré à l'encontre des Arméniens en 1915 par le Gouvernement Jeune-Turc de l'Empire ottoman -un génocide pourtant reconnu publiquement par la France avec la loi du 29 janvier 2001. Dans la programmation de la Saison, il y a escamotage thématique de l'organisation de ce nettoyage ethnique de la population autochtone de l'Arménie occidentale qui se trouvait dans l'Empire ottoman. De nombreuses communautés arméniennes du Kurdistan, de l'Anatolie et de la Thrace furent aussi éradiquées. Sémantiquement, on cherche à construire une non-existence de l'extermination d'un million et demi de civils innocents. Omissions intentionnées, non-dits, mutismes, minimisations, édulcorations, distorsions, sont les approches et les méthodes employées par des conférenciers de la Saison -en particulier par ceux qui sont des fonctionnaires officiels de l'appareil administratif et diplomatique de l'État turc.
Collectif VAN : Lettre ouverte à M. Denis Bruckmann, de la BnF


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org