Aujourd'hui : Lundi, 22 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Collectif VAN : l'éphéméride du 19 février
Publié le :

Info Collectif VAN – www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:

Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


Légende photo: 19 février 2004 -- Dans la capitale hongroise, l'officier azéri Ramil Safarov décapite l'officier arménien Gourguen Markarian durant son sommeil, à l'occasion d'un séminaire de formation de l'OTAN intitulé... 'Partenariat pour la paix'. L'autopsie conclut que Safarov a frappé à seize reprises la tête du lieutenant Markarian avec une hache, la détachant presque du corps. L'Arménien est également poignardé plusieurs fois à la poitrine. Selon la police hongroise, l'assassinat est perpétré « avec une cruauté inhabituelle ». Le criminel reconnaît les faits et annonce avoir également tenté d'exécuter un autre militaire arménien, Hayk Makuchyan. Il dit regretter n'avoir pas réussi à tuer « tous les Arméniens » et déclare haïr tellement les Arméniens que tuer l'un d'entre eux constitue « un soulagement ».

Photos : officier arménien Gourguen Markarian

Safarov libéré et acclamé en héros à Bakou



Ça s'est passé un 19 février (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

19 février 1807 -- La flotte britannique franchit les Dardanelles pour soutenir les Russes dans leur guerre contre la Turquie.
Wikipedia

19 février 1349 -- Lors des persécutions accompagnant l'épidémie de peste noire, des massacres de juifs se produisent même dans des coins reculés de l'Allemagne. Toute la communauté du village de Saulgau est massacrée. Des juifs y vivaient depuis le XIVe siècle.
Israelvivra.com

19 février 1878 -- Empire ottoman/Russie : les Turcs protestèrent contre ce qu'ils appelèrent «la tutelle humiliante» de l'Europe, et l'Empereur de Russie donna ordre à l'armée russe de franchir la frontière «pour obtenir, dit-il, par la force ce que les efforts unanimes des Puissances n'avaient pas réussi à obtenir par la persuasion ». La Russie fut victorieuse, et le traité préliminaire de San Stefano du 19 février 1878, qu'elle imposa à l'Empire ottoman, libéra la majeure partie des Chrétiens de la Turquie d'Europe.
Mandelstam, André. La Société des Nations et les Puissances devant le problème arménien, Paris, Pédone, 1926 ; rééd. Imprimerie Hamaskaïne, 1970.
Imprescriptible.fr : L'intervention collectives des grandes puissances depuis le traité de Paris jusqu'au traité de Berlin

19 février 1914 -- Empire ottoman: le patriarche syrien catholique d'Antioche, Ignace Ephrem II Rahmani, reçoit l'abjuration qui est proclamée solennellement le 28 février. Monseigneur Lahdô avait été sacré archevêque en 1908 par son patriarche. Son diocèse jacobite comprenait dix villages, au coeur du Tur Abdin et comptait 2 300 fidèles. C'était l'un des plus importants du plateau. Il avait sous son obédience quatre couvents : Mar Malké, sa résidence épiscopale ; Mar Yuhanon ; Mar Abraham ; Mar Elia. A la suite de cette conversion les jacobites envoient de Mardin à Nisibe, puis à Mar Malké un vicaire patriarcal qui a la réputation d’être un adversaire des catholiques. Ils veulent ainsi s’assurer la garde des églises, couvents et villages du diocèse et contenir le mouvement de conversion.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : La vie quotidienne dans le sandjak de mardin (1896-1914)

19 février 1914 -- Empire ottoman: les agents chargés des massacres sont formés par des assassins et des criminels sortis de prison, avec l'ordre de tuer les soldats désarmés travaillant sur la ligne militaire de Karin.
Le Musée-Institut du Genocide Arménien

19 février 1915 -- Début de la bataille des Dardanelles : alors que la Première Guerre mondiale fait rage, l'Empire britannique et ses alliés s'inquiètent de la progression ottomane vers l'Afrique, via l'Égypte et le canal de Suez, qui pourrait provoquer la révolte dans les colonies de l'Entente. Churchill décide donc d'une offensive navale et terrestre sur le détroit du Bosphore visant à isoler puis assiéger Constantinople. Présenté en 1914 et contesté au sein de l'Entente, le plan est mis en oeuvre le 19 février 1915. Cette offensive est aussi appelée bataille de Gallipoli.
L'Internaute

19 février 1919 -- Des unités de l'Armée nationale ukrainienne atteignent la ville de Novo Mirgorod (Ukraine). Lors du pogrome auquel elles se livrent contre la communauté juive, 100 personnes trouvent la mort.
Israelvivra.com

19 février 1924 -- Empire ottoman: ainsi commence l'exode des chrétiens d'Urfa vers la Syrie. Le premier convoi, formé de 170 réfugiés, arrive le 19 février. Il sera suivi par un convoi de 210 personnes, arrivé le 24 février. Du 11 au 16 avril, on signale l'arrivée de 308 autres réfugiés d'Urfa. Cet exode touche également d'autres villes de la région, comme Malatya, Harpout, Dyarbékir, El-Aziz. Dans un rapport officiel français, daté du 23 mai 1924, on voit que le nombre de Syriaques orthodoxes expulsés de différentes régions de Turquie et réfugiés en Syrie, s'élève à 1 800 personnes, au mois de mars 1924. Pour les Syriaques catholiques et pour les Chaldéens ce chiffre s’élève respectivement à 250 et 130 personnes.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr : Le sort des minorités de Cilicie et de ses environs sous le régime kémaliste dans les années 1920

19 février 1941 -- 1 010 juifs quittent Vienne (Autriche) pour Kielce (Pologne).
Israelvivra.com

19 février 1921 -- France : publication du N°4068 du périodique "L'illustration". Au sommaire : "La prise d’Aintab"
Archives Imprescriptible

19 février 1942 -- Ce jour devient célèbre comme le « Jeudi sanglant » pour les juifs du ghetto de Radom (province de Kielce, Pologne), dont 40 furent fusillés dans les rues par les nazis.

Le professeur August Hirt propose à Himmler de sélectionner 80 juifs du camp d'extermination d'Auschwitz, destinés à enrichir la collection de squelettes de l'université de Strasbourg. Ils doivent être tués par des piqûres, puis leurs cadavres seront bouillis afin de ne pas endommager les squelettes. Himmler approuve le projet. Cette collection est destinée à faire partie d'un « Musée juif » en préparation.
Israelvivra.com

19 février 1942 -- Ouverture du procès de Riom : le gouvernement de Vichy assigne en justice les anciens dirigeants politiques et militaires français: Edouard Daladier, Guy La Chambre, Maurice Gamelin, Léon Blum et Robert Jacomet à Riom dans le Puy-de-Dôme. Ils sont accusés d'être responsables de la défaite de 1940. Plus de 400 témoins sont appelés à comparaître. Les juges ont pour instruction de juger les coupables sur la période allant de 1936 à 1940. Ainsi les actions du maréchal Pétain, ministre de la Guerre en 1934 sortent du champ du procès. Le procès de Riom tournera rapidement à la confusion et Hitler, irrité, le suspendra en avril. Les accusés seront renvoyés en prison puis livrés aux Allemands.
L'Internaute

19 février 1943 -- 1 000 juifs sont déportés de Berlin au camp d'extermination d'Auschwitz .
Israelvivra.com

19 février 1959 -- Un accord reconnaissant l'indépendance de Chypre est signé à Londres par la Grèce, la Turquie et la Grande-Bretagne.
Wikipedia

19 février 1960 -- L'ONU soutient les droits du peuple algérien.
La Citoyenneté

19 février 2004 -- Dans la capitale hongroise, l'officier azéri Ramil Safarov décapite l'officier arménien Gourguen Markarian durant son sommeil, à l'occasion d'un séminaire de formation de l'OTAN intitulé... 'Partenariat pour la paix'. L'autopsie conclut que Safarov a frappé à seize reprises la tête du lieutenant Markarian avec une hache, la détachant presque du corps. L'Arménien est également poignardé plusieurs fois à la poitrine. Selon la police hongroise, l'assassinat est perpétré « avec une cruauté inhabituelle ». Le criminel reconnaît les faits et annonce avoir également tenté d'exécuter un autre militaire arménien, Hayk Makuchyan. Il dit regretter n'avoir pas réussi à tuer « tous les Arméniens » et déclare haïr tellement les Arméniens que tuer l'un d'entre eux constitue « un soulagement ». Condamné le 13 avril 2006 par la Cour d'assises de Budapest à la prison à vie avec une peine incompressible de 30 ans, Ramil Safarov acquiert - du fait de son geste pourtant monstrueux - une stature de héros national en Azerbaïdjan. En 2006, il se voit nommer « homme de l'année» en récompense de « ses efforts dans la protection de l'Etat et des intérêts nationaux ». Ramil Safarov a bénéficié d'une soudaine mansuétude de la justice hongroise et est remis aux autorités azerbaïdjanaises le 31 août 2012.
Nouvel Obs le Plus : L'assassin qui valait 3 milliards d'euros

19 février 2005 -- John Evans, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Arménie, déclare à des Arméniens des Etats-Unis, le 19 février 2005: "Aujourd'hui, je devrais le nommer « génocide arménien »". "Je crois que nous - le gouvernement des Etats-Unis - devons à nos concitoyens une discussion honnête et sans détours sur ce problème. Je vous le dis en tant que personne qui a étudié le sujet - je n'ai aucun doute sur ce qui est arrivé." "Je crois qu'il est malvenu pour nous, les américains, de jouer avec les mots dans ce cas ". "Je crois qu'il nous faut dire les choses telles qu'elles sont."
Le Musée-Institut du Genocide Arménien

19 février 2008 -- Arménie: Serge Sarkissian est élu le troisième président de la république. L'opposition parle de fraudes massives et manifeste plusieurs jours durant dans les rues de la capitale. Le 1er mars, les manifestations dégénèrent en émeutes qui feront plusieurs morts.
Wikipedia


Compilation réalisée par le site www.collectifvan.org



Retour à la rubrique


   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org