Aujourd'hui : Jeudi, 24 octobre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Azerbaïdjan: Le président Aliev punit l'écrivain azéri Akram Aylisli
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous invite à lire cette newsletter bimensuelle sur l'actualité politique, économique et culturelle du Haut-Karabagh mise à notre disposition par la Représentation de la République du Haut-Karabagh en France.







Représentation du Haut-Karabagh en France

Le président Aliev punit l'écrivain azéri Akram Aylisli pour avoir osé évoquer dans son roman les souffrances des Arméniens

Le président azéri Ilham Aliev vient de signer un décret par lequel le romancier Akram Aylisli se voit priver notamment de son titre d'"écrivain national". Le seul tort de l'écrivain est d'avoir évoqué, dans son dernier roman "Rêves de pierre", les souffrances endurées par les Arméniens en Azerbaïdjan, au début et à la fin du 20e siècle. L'évocation du sujet même dans un roman relève de la trahison en Azerbaïdjan, où les autorités ont lancé une véritable kabbale contre l'écrivain.

La publication du roman "Rêves de pierre" fait vivre un véritable cauchemar à son auteur, Akram Aylisli, livré à la vindicte populaire, si ce n'est à la lapidation, par le président azéri Ilham Aliev pour avoir eu l'audace d'évoquer les exactions dont ont été victimes les Arméniens en Azerbaïdjan. Le président azéri a signé en effet un décret le privant de son titre d' "écrivain national" entre autres sanctions, notamment financières. L'écrivain azéri est ainsi ouvertement désigné comme l'ennemi de sa nation pour avoir rappelé, dans son dernier livre, les massacres d'Arméniens au début du 20e siècle, et les pogromes anti-Arméniens en 1988-90. Une telle prise de position relève de la haute trahison dans la très démocratique République d'Azerbaïdjan.

Les voix qui se sont élevées à Bakou pour prendre la défense de l'écrivain ont été vite étouffées par la campagne nationaliste hystérique orchestrée par le régime. Dans le village d'Aylis dont l'écrivain est justement originaire et auquel il doit son nom, des centaines d'habitants se sont mobilisés, défilant dans les rues de la commune en scandant des slogans tels que "Mort à Akram Aylisli" ou encore "Akram Traître" et "Akram Arménien". Les manifestants se sont dispersés après avoir jeté au feu les ouvrages publiés par Akram Aylisli. Ces scènes ont été filmées par la télévision publique azerbaidjanaise et sont présentées aux téléspectateurs comme une punition méritée par l'écrivain.

M. Aylisli, craignant pour sa vie (une récompense de 10 000 euros a été promise à la personne qui coupera l'oreille de l'auteur), cherche en vain à apaiser la tension et évoque son droit, en sa qualité d'auteur, de s'exprimer librement dans un roman.

--------------------------

Lire aussi:

Azerbaïdjan : haro sur le héros

Azerbaïdjan : un écrivain accusé de « sympathie pour les Arméniens »

LÂ’assassin qui valait 3 milliards d'euros

Breivik demande à être extradé en Azerbaïdjan

ASALA : le faux grossier diffusé par l’Azerbaïdjan

Aliyev devrait être accueilli à Paris comme ‘l’homme à la hache en chef’

Amnesty : le gouvernement d'Azerbaïdjan attise les violences ethniques

Affaire Safarov: confession d'un meurtrier raciste

Indignation face à la remise en liberté du meurtrier azéri

Azerbaïdjan : le tueur à la hache

Affaire Safarov : le Président de l’APCE exprime son inquiétude

L'Azerbaïdjan menace la paix régionale en glorifiant un crime raciste

Azerbaidjan : grâce octroyée à M. Safarov

Grâce de l’assassin Ramil Safarov : Obama préoccupé

Azerbaïdjan : le pogrom de Soumgaït

Le procès des crimes de Soumgaït (Février 1988)

Les 20 ans du pogrom anti-arménien de Soumgaït

Maragha : Avril, le mois des génocides…

Maragha : Caroline Cox parle du Golgotha contemporain

Des pirates informatiques qui ont des assassins pour héros

Xocali.net : le site qui dénonce la contrefaçon azérie

Azerbaïdjan : appel au piratage informatique

Janvier 1990, les pogroms anti-Arméniens de Bakou

www.xocali.net




Retour à la rubrique


Source/Lien : Représentation du Haut-Karabagh en France



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org