Aujourd'hui : Jeudi, 6 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L'assassinat de Hrant Dink crée un climat favorable au dialogue turco-arménien
Publié le :

LE MONDE | 23.01.07 | 15h12 • Mis à jour le 23.01.07 | 15h13
ISTANBUL CORRESPONDANCE

L'assassinat de Hrant Dink serait-il en passe de faire avancer le dialogue turco-arménien - cause pour laquelle ce courageux journaliste turc d'origine arménienne craignait de s'être battu en vain depuis une décennie ? La présence de représentants des diasporas arméniennes et du gouvernement d'Arménie à ses funérailles, aux côtés des milliers de Turcs qui y étaient attendus, mardi 23 janvier, n'est qu'un des signes d'un "frémissement" certain, bien que fragile, dans des relations gelées de part et d'autre.

Ce premier assassinat "politique" d'un Arménien de Turquie depuis des décennies a d'abord fait descendre immédiatement dans la rue des milliers de personnes scandant "nous sommes tous des Arméniens" - manifestation transmise en direct et saluée par des médias dans lesquels le mot "arménien" avait jusque-là plus souvent le sens d'une insulte. Lundi encore, les journaux à grand tirage qui, plus d'une fois, avaient trempé dans les campagnes de haine lancées contre celui que les nationalistes appelaient le "traître Dink", consacraient plusieurs pages aux causes, circonstances et suites possibles de cet assassinat "commis par le vrai traître", comme a titré le grand quotidien Hürriyet.

Le thème jusque-là quasi obligé à chaque mention de la "question arménienne", celui de la meilleure réponse à donner aux "allégations de soi-disant génocide", étant, depuis quatre jours, évité. Sinon pour être tourné en dérision : "Vont-ils parler maintenant de "soi-disant assassinat de Dink", ceux qui l'ont condamné en justice en vertu de l'article 301 (atteinte à l'identité turque) ?", demande ainsi Tugçe Baran dans Vatan. En soulignant que "ce sont ces hommes qui ont armé la main de l'assassin, et porté ainsi atteinte à la Turquie, qui doivent être condamnés".

La suppression de cet article 301 du code pénal est une des mesures que le pouvoir doit désormais adopter impérativement pour "faire du meurtre de Dink un point de départ nouveau pour la Turquie, même si cela semble difficile en année électorale", écrit Can Dündar dans Milliyet. Il doit aussi, dit-il, fermer les sites Internet fascistes, sanctionner ceux qui ont poursuivi Hrant Dink, donner son nom à la rue où il fut tué et aider à résoudre le conflit du Haut-Karabakh pour ouvrir la frontière avec l'Arménie.

INVITATION "HISTORIQUE"

Premier geste en ce sens : le ministre des affaires étrangères, Abdullah Gül - qui devrait être présent aux funérailles, alors que le premier ministre a l'excuse d'avoir à inaugurer, au même moment, un tunnel avec son homologue italien -, a adressé une invitation "historique" au gouvernement d'Arménie, qui devait envoyer à Istanbul un vice-ministre des affaires étrangères, alors que les deux pays n'ont pas de relations diplomatiques. M. Gül aurait aussi offert de payer le voyage en Turquie des représentants d'organisations et d'Eglises arméniennes de la diaspora.

Pour la première fois, une délégation du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF) devait être présente en Turquie en voyage officiel. "Alors que jusque-là, certains de leurs membres n'auraient jamais accepté de mettre les pieds dans ce pays", a indiqué Jean-Claude Kébabdjian, qui relayait en France les efforts que son ami Hrant Dink déployait en Turquie dans le cadre de leur mouvement pour un dialogue démocratique arméno-turc.

Sophie Shihab
Article paru dans l'édition du 24.01.07.



Retour à la rubrique



Source/Lien : Le Monde



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org