Aujourd'hui : Vendredi, 18 octobre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du NĂ©gationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenętre !  Envoyer cette page ŕ votre ami-e !
 
Génocide arménien en Turquie : une initiative historique
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Pour la première fois depuis la perpétration du génocide de 1915, il y a 98 ans, une délégation européenne, constituée d’une vingtaine de dirigeants antiracistes venus de quinze pays, sera présente en Turquie pour les commémorations du génocide arménien ce 24 avril 2013. Les ONGs turques DürDe! (« Dis stop au racisme ! ») et l'Association pour les Droits de l’Homme – IHD, partenaires du Mouvement Antiraciste Européen EGAM, ont demandé à l'EGAM de soutenir la société civile turque engagée pour la reconnaissance du génocide arménien en venant participer aux commémorations en Turquie. Ces cérémonies sont organisées à Istanbul pour la 9e année consécutive en ce qui concerne l'IHD, et pour la 4e année en ce qui concerne DürDe!. L'EGAM a invité l'UGAB Europe à constituer une délégation commune. La constitution de cette délégation est une initiative de solidarité avec les militants turcs engagés pour la vérité historique. C’est une initiative de justice contre le négationnisme, qui est la continuation de la perpétration du génocide. Cette initiative est soutenue par de nombreuses personnalités et de nombreux représentants de la société civile européenne, turque et arménienne, qui ont signé un appel en ce sens, publié aujourd'hui dans Libération et que nous diffusons ci-dessous. Le Collectif VAN, partenaire de l'IHD depuis 2009, a signé ce texte et a été invité à participer à cette délégation à Istanbul.


Libération

Tous Arméniens le 24 avril

Par des personnalités turques, arméniennes et européennes

Il y a quatre-vingt-dix-huit ans, suivant un plan établi à l’avance et une mise en acte méthodique, un million et demi d’Arméniens étaient assassinés dans l’Empire Ottoman. Les Arméniens subissaient alors un génocide qui allait devenir une funeste référence pour les suivants.

Encore aujourd’hui, notamment en Turquie, la simple énonciation de cette vérité historique suscite, contre ceux qui en sont les auteurs, des oppositions farouches, parfois même des menaces physiques, et le négationnisme alimente le racisme et la haine contre les Arméniens et d’autres minorités non-musulmanes.

Certains veulent faire croire que la reconnaissance de la réalité du génocide arménien est une attaque contre tous les Turcs et contre la « Turcité », alors que c’est une attaque contre le négationnisme et une démarche pour la justice et la démocratie.

Depuis plusieurs années maintenant, le génocide arménien, qui fait partie de l’histoire du monde, est commémoré en Turquie. Les participants sont encore peu nombreux mais leur nombre grandit chaque jour malgré le discours officiel négationniste.

Aujourd’hui, ceux d’entre nous qui commémorent en Turquie appellent à une solidarité par delà les frontières.

C’est pourquoi cette année, tous ensemble, citoyens engagés, dirigeants de la société civile, militants antiracistes, intellectuels et artistes, de Turquie et d’ailleurs en Europe, d’origines diverses et tous unis par le désir de voir la vérité historique enfin reconnue, nous commémorerons, en Turquie, le 24 avril prochain, le triste quatre-vingt-dix-huitième anniversaire du génocide des Arméniens.

Notre démarche partagée est une démarche de solidarité, de justice et de démocratie.

C’est une démarche de solidarité entre tous ceux qui se battent pour la vérité historique. La ligne de clivage n’est pas entre les Turcs et les Arméniens, mais entre ceux qui se battent pour la reconnaissance du génocide arménien, quelles que soient leurs origines et les lieux où ils vivent, et ceux qui promeuvent le négationnisme, qui et où qu’ils soient. En un mot, ce n’est pas une question de sang mais d’idée, pas une question d’origines mais de projet commun.

C’est une démarche de justice. Comme le dit Elie Wiesel, « le génocide tue deux fois, la seconde par le silence », c’est-à-dire que le négationnisme est la perpétuation du génocide. Combattre le négationnisme, c’est tenter d’apaiser la vivacité du traumatisme transmis dans les communautés arméniennes d’une génération à l’autre. Ce n’est pas mettre un point final à cette part d’histoire, car quand il est affaire de génocide, il n’est malheureusement pas de point final véritable, mais c’est offrir aux nouvelles générations la possibilité de se projeter ensemble vers l’avenir.

C’est enfin une démarche pour la démocratie. Comme le rappelait souvent Jorge Semprun, la démocratie suppose une certaine vitalité de la société civile. Renforcer la société civile turque en établissant des ponts avec le reste de la société civile européenne, c’est renforcer les valeurs démocratiques, et ainsi combattre le racisme et promouvoir les droits de l’homme, en Turquie comme dans le reste de l’Europe.

Avec solidarité, pour la justice et la démocratie, avec respect pour les victimes et leurs descendants, nous commémorerons ensemble, en Turquie, le 24 avril prochain, le génocide des Arméniens, ou soutiendrons ceux qui le feront.

*************************

Liste des signataires


Benjamin Abtan, Président du Mouvement Antiraciste Européen – EGAM, Cengiz Algan & Levent Sensever, Porte-paroles de Durde! (Turquie), Alexis Govciyan Président Européen & Nicolas Tavitian, Membre du Board de l’Union Générale Arménienne de Bienfaisance – UGAB (Europe), Meral Çildir, Membre du Board of Directors & Ayse Gunaysu, Membre de la Commission contre le Racisme et la Discrimination de l’Association turque des droits de l’Homme – IHD (Turquie),

Et Bernard Kouchner, Ancien Ministre français des Affaires Etrangères, Fondateur de Médecins Sans Frontières et de Médecins du Monde, Ahmet Insel, Professeur à l’Université de Galatasaray (Turquie), Pietro Kuciukian, Président du Comité International des Justes pour les Arméniens, Dario Fo, Prix Nobel de Littérature (Italie), Halil Berktay, Historien & Professeur à l’Université Sabanci (Turquie), Adamn Terlecki, Président de l’Association de la Culture Arménienne (Pologne), Beate et Serge Klarsfeld, Président des « Fils et filles de déportés juifs de France » (France), Cindy Léoni, Présidente de SOS Racisme (France), Jonathan Hayoun, Président de l’Union des étudiants juifs de France, Séta Papazian, Présidente du Collectif VAN – Vigilance Arménienne contre le Négationnisme (France), Adam Michnik, Journaliste et ancien leader de Solidarnosc (Pologne), Mario Mazic, Directeur de Youth Initiative for Human Rights (Croatie), Ferda Keskin, Professeur à l’Université Bilgi (Turquie), Raffi Kantian, Président du Conseil de la Société Germano-Arménienne (Allemagne), Jean Yériché Gorizian, Porte-parole de Jeunesse Arménienne « Nor Seround » (France), Marian Mandache, Directeur Exécutif de Romani Criss (Roumanie), Ferhat Kentel, Professeur à l’Université de Sehir (Turquie), Stéphane Mirdikian, Avocat, Président de l’Assemblée Représentants de la Communauté Arménienne en Belgique, Jovan Divjak, Ancien Général serbe défenseur de Sarajevo assiégée (Bosnie Herzegovine), Richard Prasquier, Président du CRIF – Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (France), Alma Masic, Directrice de Youth Initiative for Human Rights (Bosnie Herzegovine), Roni Margulies, Ecrivain et poète (Turquie), Andi Gergely, Présidente de l’Union des étudiants juifs d’Europe, Serdar Yazar, Porte-parole de l’Union turque de Berlin-Brandebourg – TBB (Allemagne), Federico Guerrieri, Président de Alternatives Européennes, Oliviero Toscani, Artiste (Italie), Anne-Marie Revcolevschi, Présidente du Projet Aladin (France), Senol Karakas, Porte-parole de la Coalition pour 70 millions d’étapes contre les Coups d’Etats militaires (Turquie), Victor Davydovych, Maitre de conférence à l’Université Chernivtsi National, Président de la Communauté Arménienne de Chernivtsi (Ukraine), Jovana Vukovic, Coordinatrice du Centre Régional des Minorités & Maja Micic, Directrice Exécutive de Youth Initiative for Human Rights (Serbie), Sait Çetinoglu, Ecrivain (Turquie), Vahagn Avedian, Rédacteur-en-chef de Armenica.org & Ancien Président de l’Union de l’Association Arménienne de Suède (Suède), Angela Scalzo, Secrétaire Générale de SOS Razzismo (Italie), Umit Efe, Président de la branche Istanbul de l’Association des Droits de l’Homme (Turquie), Mato Hakhverdian, Président de l’association arménienne culturelle « Abovian » & de la fédération des organisations arméniennes aux Pays-Bas, Marcel Kabanda, Président de Ibuka – Association des Survivants du génocide rwandais (France), Ismail Besikci, Ecrivain et militant des droits de l’homme (Turquie), Inge Drost, Secrétaire du Comité du 24 Avril de la fédération des organisations arméniennes aux Pays-Bas & de l’association culturelle arménienne « Abovian » (Pays-Bas), Erika Muhi, Directrice de NEKI (Hongrie), Belgin Oral, Militant des droits de l’homme (Turquie), Kasia Kubin, Directrice de la Foundation Forum for Social Diversity & Paula Sawicka, Présidente de Open Republic (Pologne), Lale Mansur, Actrice (Turquie), Aldo Merkoci, Directeur de Mjaft ! Movement (Albanie), Gueguel Khatchadourian, Secrétaire Général de l’Union des Arméniens en Italie, Yves Ternon, Historien (France), Erdal Dogan, Avocat (Turquie), Medea Atyan, Rédacteur-en-chef de “Haykakan lratu” (Ukraine), Miroslav Broz, Président de Konexe (République Tchèque), Ara Toranian, Rédacteur-en-chef de des Nouvelles d’Arménie & co-Président du CCAF - Comité de Coordination des Organisations Arméniennes de France, Yasemin Goksu, Musicienne (Turquie), Ahmed Moawia, Président du Forum Grec des Migrants & Muhammadi Yonous, Président du Forum Grec des Réfugiés (Grèce), Robin Sclafani, Directeur du CEJI – A Jewish Contribution to an Inclusive Europe (Belgium), Franca Rame, Actrice (Italie), Kerem Kabadayi, Musicien (Turquie), Krassimir Kanev, Président du Comité Helsinki de Bulgarie & Deyan Kolev, Président du Centre Rom Amalipe pour le dialogue interethnique et la tolérance (Bulgarie), Jacky Mamou, Ancien Président de Médecins du Monde, Président du Collectif Urgence Darfour (France), Hristo Ivanovski, Président de l’Alliance pour droits de l’homme en Macédoine, Ergin Cinmen, Avocat (Turquie), Daniel Trilling, Ecrivain (UK), Joël Kotek, Historien (Belgique), Kari Helene Partapuoli, Directrice du Centre antiraciste norvégien, Anne Nielsen, Présidente de SOS mod Racism (Danemark), Ragip Zarakolu, Militant des droits de l’homme (Turquie), Taner Akçam, Professeur à l’université Clark (USA), Catherine Coquio, Professeur à Paris 7, Paris-Diderot (France), Boris Raonic, Président de l’Alliance Civique (Monténégro), Raba Gjoshi, Directrice de Youth Initiative for Human Rights – Kosovo, Harout Mardirossian, CDCA – Comité de Défense de la Cause Arménienne (France), Umit Kurt, Postgraduate à l’Université Clark (USA), Vanu Jereghi, Directeur de l’Institut moldave pour les droits de l’homme (Moldavie), Bruce Clarke, Artiste (France), Irena Bihariova, Présidente de Ludia Proti Rasizmu (Slovaquie), Dominique Sopo, ancien Président de SOS Racisme & membre du comité de soutien de l’EGAM (France), Isa Turan, membre du Comité suédois de soutien pour les droits de l’homme (Turquie), Janette Gronförs, Membre du Bureau du réseau Rasmus (Finlande), Alain Jakubowicz, Président de la LICRA (France), Anhelita Kamenska, Directrice du Centre letton des droits de l’homme (Lettonie), Jean-François Césarini, Président de Terra Nova Vaucluse (France), Claudia Schäfer, Présidente de ZARA & Alexander Pollak, Président de SOS Mitmensch (Autriche), Hélène Piralian-Simonyan, Ecrivain and psychanalyste (Belgique), Tigran Avagyan, Consultant en politique internationale (Belgique), Zola Kundur, Présidente de Chiricli (Ukraine), Willy Wolsztajn, Artiste (Belgique), Matt Ersin, Conseiller politique (Belgique), Ahmed Samih, Président de l’Institut Andalus des Etudes sur la Tolérance et la non-violence (Egypte), René Danen, Président de Nederland Bekent Kleur (Pays-Bas), Gadar Benlian, avocat & Abraham Benlian, Avocat, Partner à Ratio Legis, (Bulgarie), Vartkess Knadjian, Ancien président de AJA International – Association des Joailliers Arméniens (Belgique), Serge Avédikian, Réalisateur (France), Anita Ramsak, Directrice de l’Institut Ekvilib (Slovénie), Zoran Milinkovic, Président de l’Institut serbe de diplomatie (Belgique), Michele Szwarcburt-Susskind, Ancien Président du Centre communautaire laïc juif (Belgique), Klas-Göran Karlsson, Professeur d’Histoire à l’université de Lund (Suède), Svante Lundgren, Enseignant à l’Université de Lund (Suède), Hrant Kostanyan, Membre agrégé de recherche au CEPS - Centre for European Policy Studies (Belgique), Lydia Van de Fliert, Expert international des droits de l’homme (Belgique), Luisa la Malfa, Fondation Ugo la Malfa – FULM (Italie), Antonia Sani, Peace Freedom Italy - WIL (Italie), Gigliola Corduas, FNSM – Fédération italienne des enseignants (Italie), Gerbert L. Kamalov, Académicien de l’académie nationale ukrainienne des Sciences, membre étranger de l’académie nationale arménienne des sciences (Ukraine), Sergey Macoyan, Chef d’orchestre de l’Académie musicale (Ukraine), Alexandre Couyoumdjian, Avocat, Président de l’association française des avocats arméniens - AFAJA (France), Frédéric Encel, Professeur (France), Jean-Marc Finn, Directeur culturel & Ina Van Looy, chef de projet du centre communautaire laïc David Susskind – CCLJ (Belgique),


Lire aussi :

24 avril 2013 Ă  Istanbul

Génocide arménien : délégation européenne à Istanbul et Erevan

L'Institut Gomidas commémore le génocide arménien en Turquie




Retour Ă  la rubrique


Source/Lien : Libération



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org