Aujourd'hui : Dimanche, 16 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
A la Une - Turquie : Avant et après Hrant Dink
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous invite à lire cet entretien avec Robert Koptas publié sur le site Repair - Réparer le futur [ONG Yerkir en partenariat avec Anadolu Kültür] le jeudi 13 juin 2013.



Repair - Réparer le futur

jeudi 13 juin 2013

Point de vue de Turquie

Il faut créer un langage qui aide les gens à comprendre

Interview de Robert Koptas, Rédacteur en chef du journal Agos

Entretien avec Robert Koptas, rédacteur en chef du journal Agos. Quelle influence exerce Agos sur la transformation initiée en Turquie ? Comment a-t-il a pu continuer après Hrant Dink ? Les progrès et les pas en arrière d’Ankara à propos des sujets tabous. Même s’il « creuse un puits avec une aiguille », Koptas estime que le journal permet de rappeler ce que le système occulte et tente de créer un nouveau langage pour que ces « histoires oubliées » puissent être comprises par un plus grand nombre en Turquie.


Pouvez-vous nous parler de votre rencontre avec Agos ?

J’ai pris connaissance d’Agos avant même sa parution . A cette époque, je travaillais aux Editions Aras et Hrant Dink travaillait avec le graphiste Vartan Paçaci dans nos locaux pour la conception d'Agos. Hrant Dink m'a demandé mon avis, le logo était bleu et je ne l'ai pas aimé du tout. J'ai fait le prétentieux et ai insisté : "Le bleu donne l'air d'un guide touristique, le rouge sied mieux à un journal". Lorsqu’il est paru, j'étais content de voir que le logo était en rouge. Je me souviens avoir été très enthousiaste. J’ai pensé : « On a enfin un journal qu’on pourra lire librement, sans avoir peur, dans le train ou le bateau parce qu’il est écrit en turc ».

Comment avez-vous connu Hrant Dink ?

Notre première rencontre s'est faite ce jour-là. Nous n’avons pas eu l’occasion de travailler longuement ensemble. En 2005, j'avais fait une intervention à la conférence organisée à l’Université de Bilgi et il m’avait dit : « Je suis ce que tu fais et je l’apprécie». Cela m’avait rendu très fier ! En mai 2006, il nous avait invités, toute l’équipe des Editions Aras, à un entretien. Il nous avait annoncé qu’il avait fait traduire le livre Les Arméniens dans l’Empire ottoman, et voulait le publier, mais qu’il ne souhaitait pas le faire lui-même à cause des pressions qu’il subissait à cette époque. Il nous l’a alors confié.


Lire la suite dans les Infos Collectif VAN en page d'accueil en cliquant sur le lien ci-dessous:

Turquie : Avant et après Hrant Dink





Retour à la rubrique


Source/Lien : Info Collectif VAN



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org