Aujourd'hui : Lundi, 22 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : une église arménienne vendue à Gülen
Publié le : 08-07-2013

Légende - Turquie : sur l’emplacement de l’église arménienne d’Eruh (Siirt), les travaux de construction de l’école religieuse coranique de la confrérie Fethullah Gülen vont bon train…

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Au-delà des déclarations des représentants du BDP reconnaissant le génocide arménien de 1915 et présentant leurs excuses pour la participation des Kurdes à cette extermination de masse, il est temps que les responsables kurdes sensibilisent enfin leur population au respect dû au patrimoine arménien. Le site Aykiri Dogrular revient sur une histoire qui agite les milieux des droits de l’homme de Turquie depuis le mois d’avril dernier : « L'historique église arménienne Surp Hovhannes Yuhanna qui se trouve à Eruh (Siirt) dans le quartier de Dih a été achetée par la confrérie Fethullah Gülen par l'intermédiaire de la mairie d'Eruh. Le terrain a été vendu à la confrérie à un prix bien inférieur à sa valeur et ceci avec la complicité du maire d'Eruh, M. Melih Oktayi, le gouverneur de Siirt et le sous-préfet d'Eruh. Le BDP ne peut pas faire comme s'il ne voyait pas cette réalité. Notre espoir est que le BDP et les gens de la région se montrent, autant qu'il se doit, sensibles et disent qu'il faut arrêter cet irrespect. » indique un article du site.

De même qu’il n’est pas acceptable, dans ce cas présent, que l’emplacement de cette église arménienne soit utilisé pour y fonder une école religieuse Fetullah Gülen à destination des enfants kurdes d’Eruh, de même les comportements récurrents de Kurdes cherchant, dans l’Est de la Turquie, « l’or des Arméniens » en vandalisant les maisons et cimetières arméniens, est tout bonnement insupportable. 98 ans après le Crime, les réflexes de prédateurs perdurent : y mettre un terme serait une tâche courageuse à laquelle le BDP devrait s’atteler d’urgence. Lors de sa visite à Istanbul du 21 au 24 avril 2013 avec la délégation anti-raciste de l’EGAM, le Collectif VAN avait interpellé à ce sujet la députée kurde (Zaza) Sebahat Tuncel, durant la rencontre qui avait eu lieu au siège du HDK (People's Democratic Congress), parti pro-Kurde. La réponse apportée n’avait pas été très satisfaisante : « comme les Turcs, les Kurdes apprennent à l’école une histoire déformée, anti-arménienne et négationniste. Contrer cet état de fait est difficile ». Certes, mais ils y apprennent également une histoire officielle faussée concernant les Kurdes : cela ne les a pas empêchés de s’y opposer depuis des décennies et de faire valoir leurs droits. CQFD : si une réelle volonté existait au niveau politique, le BDP pourrait l’imposer à la population kurde.

Quoi qu’il en soit, pour l’église arménienne d’Eruh, la destruction est consommée, comme en témoignent les photos des travaux d’édification de la future école religieuse Fetullah Gülen… Le Collectif VAN vous propose la traduction d'un article en turc publié sur le site Aykiri Dogrular (« Les Vérités Paradoxales ») le 29 juin 2013 et mis en ligne le 3 juillet 2013.



« Aykiri Dogrular » (« Les Vérités Paradoxales »)

Article du 29/06/2013, mis en ligne le 3/07/2013.

« La mairie d'Eruh (Siirt) a vendu l'église des Arméniens à la confrérie (N.D.T confrérie Fethullah Gülen)

L'historique église arménienne Surp Hovhannes Yuhanna qui se trouve à Eruh (Siirt) dans le quartier de Dih a été achetée par la confrérie (N.D.T : confrérie Fethullah Gülen) par l'intermédiaire de la mairie d'Eruh. Le terrain a été vendu à la confrérie à un prix bien inférieur à sa valeur et ceci avec la complicité du maire d'Eruh, M. Melih Oktayi, le gouverneur de Siirt et le sous-préfet d'Eruh.

La société de services de Restauration, Tourisme, Construction, Distribution et Formation LOTUS, c'est à dire la confrérie, cette entreprise qui réalise des activités en Turquie au nom de la confrérie, comptant pour rien les valeurs qui sont sacrées pour les Arméniens, fait faire dessus ses propres foyers. (N.D.T : projet de construction d'une école religieuse Fetullah Gülen à destination des enfants kurdes à l'emplacement de l'église arménienne d'Eruh.) Comme vous allez pouvoir le vérifier sur le titre de propriété (N.D.T. : premier des deux documents joints à l'article ; voir en pdf) le domaine dévolu à l'église est désigné comme un espace vert.

Selon la législation, sur un lieu désigné comme un espace vert on ne peut d'aucune façon construire un parking ou une école. D'après les rumeurs que nous avons recueillies, le maire d'Eruh aurait eu comme cadeaux un véhicule et une grosse somme d'argent. Il reste que, lorsque nous avons rendu visite au maire d'Eruh, j'étais accompagné de Nazif Akar, de l'Association des Droits de l'Homme de Batman, et seul à seul, face à face lors de notre rencontre, il nous a dit avoir voté pour la confrérie.

Sous la pression du sous-préfet d'Eruh et du gouverneur de Siirt : « Moi aussi j'ai voté pour la confrérie, je venais de sortir de prison, personne ne m'a pris en charge. » a-t-il reproché. Le BDP ne peut pas faire comme s'il ne voyait pas cette réalité. Notre espoir est que le BDP et les gens de la région se montrent, autant qu'il se doit, sensibles et disent qu'il faut arrêter cet irrespect.

D'après les recherches que nous avons faites concernant l'église des Arméniens à Eruh (Siirt), il faudrait par une enquête mettre au jour les ressources financières du maire comme des membres du conseil municipal puisque c'est pour faire un foyer sur le terrain de l'historique église arménienne Surp Hovhannes Yuhanna.

Aucun de nous ne restera muet pour qu'il soit fait un pillage alors que ce lieu est riche d'histoire et qu'il fait aussi l'objet de recherches pour une certification par le directeur du musée de Batman. Chacun peut se vendre, ceci ne nous concerne pas. Individuellement c'est leur décision, mais concernant des lieux sacrés avec des valeurs historiques il n'y a pas de décision prise individuellement, personne ne peut vendre cela. Ce ne devrait pas être la fonction de la mairie de vendre des biens historiques, des églises ou des monastères.

Le maire de Siirt, Selim Sadak, qui soulève des tempêtes pour le plus petit rien, devient aphone quand il s'agit des propriétés des Arméniens. Nous espérons que lors des prochaines élections Selim Sadak qui joue si bien le rôle des Trois Singes rendra des comptes aux citoyens sur son insensibilité. »


Traduction du turc pour le Collectif VAN : V.Y.D - 8 juillet 2013 - 12:00 - www.collectifvan.org


***********************************************************************

N.D.T. Pour plus de développements concernant ce sujet voir l'article paru en turc sur le même site « Aykiri Dogrular » :

Article paru le 7/7/2013 signé par Cevat Sinet
Sous le titre « Ermeni mezarlarini parçalayin, kiliseyi cemaate satin. » (« Mettez en pièce les cimetières arméniens et vendez l'église à la confrérie. »)


***********************************************************************

Lire aussi (en turc) :

Nor Zartonk : Cemaat Ermeni Kilisesinin Üzerine Yurt Yapıyor!

SiirtNews : Cemaat Ermeni kilisesinin üzerine yurt yapıyor!





Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Le titre de propriété



Source/Lien : Aykiri Dogrular



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org