Aujourd'hui : Mardi, 25 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La police turque avait été avertie du meurtre de l’éditeur
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Voici la traduction d'un article paru en anglais le 30 janvier 2007

30 Jan 2007 10:56:20 GMT
Source: Reuters

ISTANBUL, 30 janvier (Reuters) - La police turque avait été avertie il y a un an d’un complot visant à tuer le journaliste turco-arménien, Hrant Dink, ont déclaré mardi les médias, suggérant que les autorités pourraient avoir échoué à empêcher la tuerie.

Le rapport, émanant de divers journaux, arrive après que le gouvernement a démis de ses fonctions le gouverneur et le chef de la police de la province de Trabzon, sur la mer Noire, d’où proviennent les principaux suspects. Le gouvernement a envoyé deux inspecteurs à Trabzon pour enquêter et déterminer si la police et les autorités civiles sont fautives.
"Il a été rapporté qu’un homme du nom de Yasin Hayal, qui vit à Trabzon, a dit qu’il irait à Istanbul pour tuer Hrant Dink," a écrit le quotidien turc Sabah citant une lettre envoyée de Trabzon aux quartiers des renseignements généraux de la police d’Ankara.

Le porte-parole de la police n’a pas pu confirmer cette affirmation.
"Je ne peux pas dire si cela est vrai ou faux. Nous attendons le rapport des deux inspecteurs envoyés à Trabzon. Ils sont chargés de cette enquête," a déclaré Ismail Caliskan à Reuters.
Sabah, et un autre journal, Milliyet, a déclaré que l’un des suspects, inculpé de complicité dans le meurtre, était un informateur qui avait dit à la police qu’un autre suspect était en train de planifier le meurtre du journaliste proéminent.

Hayal a admis avoir incité au meurtre le jeune Ogun Samast, 17 ans.
La police de Trabzon a transmis l’avertissement aux quartiers des renseignements généraux de la police d’Ankara et à ceux de la police d’Istanbul en février 2006.
C’est au cours de ce même mois que le prêtre catholique italien a été tué à Trabzon, meurtre dont les médias turcs ont dit qu’il avait été perpétré par un jeune influencé par les idées des ultranationalistes et des islamistes.
Depuis le meurtre de Dink, le gouvernement a été critiqué pour avoir échoué à s’occuper des groupes extrémistes.
Le Premier ministre Tayyip Erdogan a été cité, affirmant mardi que la Turquie avait payé le prix fort pour ne pas avoir réussi démanteler ce qu’il appelle l’état profond, -- un terme qui se réfère aux éléments nationalistes implantés dans l’armée turque et la bureaucratie.
Les médias locaux font le lien entre ce commentaire d’Erdogan et l’enquête sur le meurtre de Dink.

© Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN 2007



Retour à la rubrique




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org