Aujourd'hui : Mardi, 25 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Les sentiments nationalistes dominent dans les stades
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Voici la traduction de l'article paru en anglais dans Turkish daily News le 30 janvier 2007

ANKARA - TDN with wire services

Ces jours-ci, les stades de foot en Turquie sont devenus des lieux où exprimer les sentiments nationalistes qui défient ouvertement la solidarité et la sympathie que les Turcs ont montrées envers les Arméniens, suite au meurtre ethniquement motivé du journaliste Hrant Dink, assassiné il y a 11 jours.

Trabzon, l’une des plus grandes villes de la région de la Mer Noire, a été dans la ligne de mire ces deux dernières années en raison d’un certain nombre d’événements, du lynchage des familles demandant des droits pour les prisonniers au meurtre du journaliste Hrant Dink par un jeune de la ville. L’incident est survenu lorsque des gens de Trabzon se sont mis à lyncher des membres de l’Association pour la Solidarité des Familles de Prisonniers (TAYAD) lors d’une protestation relative aux conditions de détention, le 6 avril 2005.

Le Père Andrea Santoro a été assassiné à Trabzon le 5 février 2006, et à présent, les suspects arrêtés pour le meurtre du journaliste turco-arménien Hrant Dink sont aussi de Trabzon.

Les résidents de la ville ne sont pas contents de cette publicité négative.

Pour montrer leur colère, dimanche, les fans de Trabzonspor ont pris place dans les gradins du stade Kamil Ocak avec des drapeaux et des bannières proclamant "Nous sommes tous Turcs, Nous sommes tous Mustafa Kemal," "Je suis turc, je suis de Trabzon" et ils ont crié des slogans tels que "Les martyrs ne meurent jamais, l’unité du pays restera toujours en place."

La tension dans Trabzon a monté après que le gouvernement a démis de ses fonctions le Gouverneur de la ville et le chef de la police, suite au meurtre de Dink. En réponse, de nombreux habitants se sont opposés à cette décision officielle, mécontents de voir la ville décrite par les médias comme une source majeure de crimes.

Les fans ont également montré leur soutien aux deux officiels démis de leurs fonctions.

Le nouveau chef de la police, Arif Akkale, a regardé le jeu d’un salon, alors que dans la tribune des VIP son siège restait vide.

Les mêmes slogans à Adana :

En deuxième division, pour le jeu opposant Adana Demirspor et Alanyaspor dans le stade d’Adana's 5 Ocak, les fans de Demirspor portaient des bannières avec les mêmes slogans que ceux des fans de Trabzonspor.

La situation à Adana était un peu différente que mercredi dernier. Le Président de Demirspor, Adem Aılgan, et qu’ils étaient vraiment désolés du meurtre de Dink. "Nous condamnons cette attaque criminelle et la tuerie vicieuse d’un fils de ce pays. Nous voulions montrer notre réaction en portant une bannière disant : 'Nous sommes tous Hrant, nous sommes tous Arméniens' pendant notre match contre Alanyaspor."dimanche

Cependant, la Fédération turque de football, a rejeté cette requête en disant, "L’inscription de la bannière n’a pas de rapport avec l’événement sportif."

Vendredi, Aılgan, suite à une série de réactions des fans et des gens d’Adana, a dit qu’il avait été mal compris. "J’ai été profondément touché par le meurtre, et le discours de la femme de Dink lors des funérailles. Mais j’aurais dû dire, 'Nous sommes tous Turcs. Je suis un Turc; mon père est un Turc et aussi un hadji. Je m’excuse auprès de la communauté de Demirspor."

Ailleurs, lors du match entre Malatyaspor et Elazığspor dans la ville natale de Dink, Malatya, environ 400 fans de Elazığspor ont déployé une bannière : "Nous ne sommes pas Arméniens, Nous ne sommes pas de Malatya, Nous sommes d’Elazığ, Nous aimons la Turquie."

© Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN 2007



Retour à la rubrique




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org