Aujourd'hui : Jeudi, 18 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie: Ergenekon et le génocide arménien
Publié le : 11-10-2013

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Ergenekon est un réseau criminel turc composé de militants issus de l’extrême-droite et de la gauche républicaine [Nota CVAN : kémaliste], avec notamment des officiers de l’armée. Il implique également des universitaires et des journalistes (hélas). Ce réseau aurait eu comme objectif principal de renverser en 2003 l’AKP (parti islamo-conservateur, au pouvoir depuis 2002). L’enquête a débuté en juin 2007 par la découverte à Istanbul d’un dépôt d’armes contenant 27 grenades. Le procès s’est conclu pour les accusés en août 2013, par des condamnations à perpétuité ou des peines sévères. A titre d’exemple, Doğu Perinçek, leader du Parti des Travailleurs (extrême-gauche ultra-nationaliste) et cheville ouvrière du sinistre Comité Talaat Pacha qui sévit non seulement en Turquie mais également en Europe (voir l’Observatoire du Négationnisme, alimenté par le Collectif VAN) a été condamné à la prison à vie, le général Veli Küçük, quant à lui, a eu une double condamnation à la perpétuité ainsi que 99 années et 1 mois de prison… L’historien turc Taner Akçam illustre ici - par le biais de nombreux exemples - le lien entre le procès Ergenekon et le génocide arménien. Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article en turc, paru dans le journal Taraf, le 14 août 2013.

Taraf

14 août 2013

Par Taner Akçam

Ergenekon et le génocide arménien


Ceci nous échappe, on l’oublie, pourtant, il faudrait souligner qu’il y a un lien direct entre le procès Ergenekon et le fait de pouvoir discuter librement du génocide arménien. Si aujourd’hui, nous pouvons parler ouvertement et aisément du génocide arménien, une des raisons importantes en est l’arrestation de Veli Küçük et de son équipe, ainsi que les verdicts Ergenekon.

Evidemment, il faudrait ajouter l’assassinat de Hrant Dink et la réaction de la société. Mais l’assassinat et sa réaction indiquent d’ailleurs le lien direct entre Ergenekon et le génocide arménien. Je ne crois pas que l’on puisse avoir une bonne idée de ce que sont les jugements Ergenekon sans comprendre ce lien.

Je tiens à vous rappeler qu’Ergenekon n’était pas une organisation terroriste ordinaire dont l’objectif était d’organiser seulement quelques assassinats politiques afin de préparer le terrain d’un coup d’Etat. Il a été en même temps un mouvement politique qui aurait voulu être populaire.

Chaque mouvement politique concentre ses occupations autour de quelques sujets qui lui paraissent très importants. Il se définit essentiellement par rapport à ces sujets. Il participe aux évènements politiques concernant ces sujets et marque son empreinte dans le temps grâce à ça.

Ergenekon, en tant que mouvement politique, quel sujet avait-il donc mis plus particulièrement au centre de son agenda politique ? « Allégations non fondées du génocide arménien ». Pour se faire, contre qui avait-il d’abord lutté? Les chrétiens et Hrant Dink… Qui avait-il choisi comme symbole ? Talaat Pacha, l’initiateur du génocide arménien, et Kemal, le préfet de Boğazlayan qui a été exécuté en avril 1919 à Istanbul en raison des assassinats commis durant la déportation.

Rappelez-vous des actions politiques faites dans cette optique : organiser de l’hostilité contre les Arméniens pas seulement en Turquie mais aussi en Europe, sous le slogan « Le génocide arménien est un mensonge international ». Pour cela, ils ont créé le Comité Talaat Pacha. Ils ont organisé des manifestations contre les revendications du génocide arménien sous le nom « Le mouvement et la marche de Talaat Pacha », en 2005 à Lausanne, en 2006 à Berlin, en 2007 à Paris et de nouveau à Lausanne.

Une bonne partie des membres qui avaient fondé le Comité Talaat Pacha ont été arrêtés dans le cadre du procès Ergenekon. Parmi les questions posées aux accusés, le Comité Talaat Pacha et ses actions ont tenu une place importante dans les investigations. Un des accusés, Ferit İlsever, le secrétaire du comité [Nota CVAN : le Comité Talaat Pacha], a déclaré dans une interview que 17 des 49 questions qui lui ont été posées concernaient le Comité Talaat Pacha. İlsever a affirmé que les enquêtes et les verdicts rendus « au nom de l’organisation terroriste Ergenekon » étaient dus à sa lutte contre le mensonge du génocide arménien.

Durant l’enquête également, il a évoqué les idées suivantes : « Personne ne trompe personne. Ici, les actions du Comité Talaat Pacha sont étudiées de manière officielle et publique. D’ailleurs, ceci est l’enquête Ergenekon ».

D’ailleurs, le verdict rendu nous montre que les membres du Comité Talaat Pacha, notamment Doğu Perinçek et Ferit İlsever, ont eu des sanctions sévères.

Une autre personne attire notre attention sur le lien entre les enquêtes Ergenekon et le génocide arménien : Veli Küçük [Nota CVAN : cet ultra-nationaliste turc serait en fait un descendant – islamisé – d’Arméniens. L’illustration parfaite de la « haine de soi »].

D’après Küçük, les jugements Ergenekon ressemblent aux jugements des Unionistes en 1919 [Nota CVAN : procès des membres du Comité Union et Progrès, responsables du génocide arménien] qui ont suivi le génocide arménien. Sa situation [Nota CVAN : celle de Veli Küçük] est identique à celle de Kemal, préfet de Boğazlayan exécuté en avril 1919 en raison des crimes commis en 1915.

Par conséquent, une des actions politiques importantes d’Ergenekon était d’organiser des réunions de commémoration pour Kemal, le préfet de Boğazlayan.

Ces réunions de commémoration ont pris fin avec l’arrestation du trio Perinçek, Küçük et Kerinçsiz.

Les évènements politiques de l’organisation Ergenekon et leur lien avec le génocide arménien méritent vraiment que l’on s’attarde dessus. Je vais continuer à traiter ce sujet.


Traduction du turc : NA.T. pour le Collectif VAN - www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : Taraf



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org