Aujourd'hui : Dimanche, 23 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : pas de libération pour les proches de Ragip Zarakolu
Publié le : 11-10-2013

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - C'est avec consternation que le Collectif VAN a été informé tard hier soir que l'audience des procès KCK qui se tenait depuis le 1er octobre dans l'immense complexe pénitencier de Silivri (Turquie), s'est achevée ce jeudi 10 octobre sans que ne soient remis en liberté conditionnelle le jeune éditeur Deniz Zarakolu, fils de Ragip Zarakolu, fondateur des Editions Belge, et les collaborateurs de la maison d'édition, Ayse Berktay, traductrice et A. Dursun Yildiz.

La justice turque persiste et signe dans la répression envers les intellectuels de Turquie. Elle s'enferre chaque jour davantage dans un procès ubuesque. Sur les dizaines de prévenus qui ont défilé dans le box des accusés depuis le début du mois, seuls quatre étudiants ont été remis en liberté hier. Ils ont perdu deux ans de leur vie derrière les barreaux. Le Collectif VAN diffuse ci-dessous le communiqué de presse du GIT Initiative et du GIT France, publié quelques heures avant la décision des juges.

Communique du GIT Initiative et du GIT France, Paris, 10 octobre 2013


Dans l’énorme complexe judiciaro-pénitentiaire de Silivri, à 80 kilomètres d’Istanbul, devrait être rendu aujourd'hui le verdict dans l’un des deux procès d’Etat que le gouvernement turc instruit contre les intellectuels démocrates sous couvert de lutte antiterroriste. GIT « Liberté de recherche et d’enseignement en Turquie » sera particulièrement vigilant sur le sort de Ragip Zarakolu, fondateur et directeur des éditions Belge et de Büsra Ersanli, professeur de science politique à l’université de Marmara (tous les deux actuellement en liberté préventive), mais aussi sur celui de Deniz Zarakolu, éditeur lui aussi, fils de Ragip Zarakolu, emprisonné depuis le 4 octobre 2011 pour avoir prononcé une conférence sur Aristote dans le cadre des activités culturelles du parti légal pro-kurde BDP, et aussi sur celui d'autres collaborateurs de Belge, A Dursun Yildiz, professeur à la retraite, et Ayse Berktay, traductrice, également détenus. L’acharnement du pouvoir politique et du pouvoir d’Etat à terroriser ces intellectuels éclaire la situation des centaines d’étudiants et de journalistes, détenus, sous le coup de procès politiques, parce qu’ils ont choisi eux aussi de défendre la liberté d’expression, la liberté de recherche et d'enseignement en Turquie.


Lire aussi : Aristote, la bête noire de la justice turque




Retour à la rubrique


Source/Lien : GIT France



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org