Aujourd'hui : Samedi, 30 mai 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
USA : un tapis arménien, otage de la Maison-Blanche
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - L’histoire n’est pas banale. 1925 : un tapis tissé par des orphelins arméniens dans les années 1920 est officiellement offert à la Maison Blanche, en remerciement de l’aide apportée par l’organisation humanitaire américaine Near East Relief à 100 000 enfants, rescapés du génocide perpétré par la Turquie à l’encontre de ses citoyens arméniens. Ce tapis, fruit d’un travail complexe et minutieux, devait être exposé le 16 décembre prochain dans le cadre d’un événement à l’Institut Smithsonian, au cours duquel allait être lancé le livre de Hagop Martin Deranian Le président Calvin Coolidge et le tapis orphelin arménien. Mais c’était sans compter sur la Maison Blanche qui refuse de prêter le « tapis orphelin », sans fournir d’explications. Est-ce un nouvel avatar des sempiternelles pressions émanant du gouvernement turc pour empêcher toute référence à ce génocide que la Turquie continue à nier ? C’est ce que pensent les organisateurs de cet événement qui a été annulé « sur ordre ». Pour notre part, nous nous interrogeons : le tapis ayant été vu à la Maison Blanche pour la dernière fois sous la présidence de Bill Clinton, n’aurait-il pas été tout simplement détruit pour complaire à Ankara ? Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en anglais, paru sur le site du Washington Post le 22 octobre 2013.

Photo : Library of Congress Prints and Photographs Division Washington – Photo mise à disposition par Missak Kelechian (voir pdf en téléchargement).

Washington Post

Le ‘tapis orphelin’ arménien est entreposé à la Maison Blanche, aussi invisible que le génocide est négligé

De Philip Kennicott, publié le 22 octobre 2013 - philip.kennicott@washpost.com

Le tapis a été tissé par des orphelins dans les années 1920 et a été officiellement offert à la Maison Blanche en 1925. Une photographie montre le président Calvin Coolidge se tenant sur le tapis qui n’est pas simplement le fruit d’un effort de ces jeunes, car c’est un travail complexe et très minutieux, qui aurait même sa place dans les plus grandes salles de cérémonie.

Si vous savez déchiffrer les motifs d’un tapis, les plantes et les animaux représentés sur le tapis peuvent représenter le jardin d’Éden, qui est aussi éloigné que possible des origines du tapis, tissé lors des terribles événements de 1915, lorsque l’Empire ottoman sénescent et s’effondrant a entamé sa campagne meurtrière contre sa population arménienne. Entre 1 million et 1,5 million de personnes ont été tuées ou sont mortes de faim, et d’autres ont été arrachées à leurs foyers, dans ce que l’on a appelé le premier génocide systématique de l’époque moderne, qui a fait d’innombrables orphelins, dont plus de 100 000 enfants que l’association américaine Near East Relief a aidés. Elle a contribué à réinstaller et à protéger les jeunes filles qui ont tissé le « tapis orphelin ». Il a été fait dans la ville de Ghazir, située aujourd’hui au Liban, en remerciement de l’aide apportée par les États-Unis pendant le génocide.

On espérait que le tapis, qui est resté entreposé pendant près de 20 ans, pourrait être exposé le 16 décembre dans le cadre d’un événement à l’Institut Smithsonian, qui devait inclure le lancement du livre de Hagop Martin Deranian Le président Calvin Coolidge et le tapis orphelin arménien. Or le 12 septembre, le chercheur de l’Institut Smithsonian, qui a aidé à organiser l’événement, l’a annulé, citant la décision de la Maison Blanche de ne pas prêter le tapis. Dans une lettre adressée à deux organisations arméno-américaines, Paul Michael Taylor, directeur du programme d’Histoire culturelle de l’Asie de l’institut, disait qu’il n’avait aucune explication sur le refus de la Maison Blanche d’autoriser que le tapis soit vu et il a déclaré que les efforts déployés par l’ambassadeur américain en Arménie, John A. Heffern, ont également été vains.

Bien que Taylor, Heffern et le conservateur de la Maison Blanche, William G. Allman, aient discuté lors d’une réunion en janvier de la possibilité d’un événement qui pourrait inclure le tapis, il est devenu manifeste que le ce dernier n’allait pas sortir de sa cachette.

« Cette semaine, j’ai de nouveau parlé au conservateur de la Maison Blanche, demandant s’il avait une indication de la date où un prêt pourrait être possible, mais il n’en a pas proposé », écrit Taylor dans la lettre. Les efforts pour contacter Heffern via l’ambassade dans la capitale arménienne Erevan ont été infructueux, et le Département d’État renvoie toutes les questions à la Maison Blanche.

La semaine dernière, la Maison Blanche a publié un communiqué : « Le tapis Ghazir nous rappelle la relation étroite entre les peuples d’Arménie et les États-Unis. Nous regrettons qu’il ne soit pas possible de le prêter en ce moment. »

Cela laisse le tapis et les sponsors de l’événement dans les limbes, un lieu familier pour les Arméniens. Ni Ara Ghazarians, de la Fondation culturelle arménienne, ni Levon Der Bedrossian, de la Société des tapis arméniens, ne peuvent être sûrs que l’événement qu’ils ont aidé à planifier a été annulé pour la raison politique habituelle : la peur de la réaction négative de la Turquie qui s’est résolument opposée à qualifier de génocide les événements survenus à la chute de l’Empire ottoman. Mais tous deux soupçonnent que cela a pu en être la raison.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 29 octobre 2013 – www.collectifvan.org

Voir plus de photos sur le pdf en téléchargement, préparé par Missak Kelechian (Liban).


Lire aussi :

Génocide arménien : une bonne cause pour les Juifs américains

The White House says a rug gifted to Calvin Coolidge by Armenian orphans will stay in storage for now

ANCA Rallies Against White House Decision to Block Smithsonian Display of Armenian Genocide Orphan Rug

Tell Congress: The Armenian Genocide Orphan Rug Should Be Prominently Displayed

Pétition

Une pétition, demandant de mettre à la disposition du public ce tapis qui est un témoignage culturel et historique du génocide arménien, est lancée sur le site de la Maison Blanche :

« Nous demandons à l'administration Obama de:
Partager le tapis orphelin arménien avec le peuple américain

La Maison Blanche devrait mettre à disposition du public à l’Institut Smithsonian le tapis tissé par les orphelins réfugiés arméniens en 1925 et offert au président Calvin Coolidge pour remercier le peuple américain de la généreuse aide humanitaire qu'il a donnée aux Arméniens après la Première Guerre mondiale ».


Créée le: 25 octobre 2013
Objet: Arts et Sciences Humaines, famille, droits de l'homme
Share the Armenian Orphan Rug with the American People




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 PDF de Missak Kelechian



Source/Lien : Washington Post



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org