Aujourd'hui : Lundi, 20 mai 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Arméniens islamisés en Turquie : 100 ans de purgatoire
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Les Arméniens musulmans affirment quÂ’ils se trouvent « dans un purgatoire », en disant quÂ’ils ne sont acceptés ni par la Turquie, ni par le Patriarche arménien et la communauté. Réunis à une conférence intitulée « Les Arméniens islamisés » qui sÂ’est tenue à lÂ’université Boğaziçi dÂ’Istanbul, les membres de la communauté ont donné des détails sur leur vie, principalement passée à cacher leur identité dans les provinces de lÂ’est et du sud-est de la Turquie. » Le Collectif VAN vous propose la traduction dÂ’un article en anglais, paru sur le site du journal turc Hürriyet Daily News le 6 novembre 2013.


Les Arméniens islamisés parlent de leurs 100 ans au ‘purgatoire’


ISTANBUL – Hürriyet Daily News

6 novembre 2013

Les Arméniens musulmans affirment qu’ils se trouvent « dans un purgatoire », en disant qu’ils ne sont acceptés ni par la Turquie, ni par le Patriarche arménien et la communauté.

Réunis à une conférence intitulée « Les Arméniens islamisés » qui sÂ’est tenue à lÂ’université Boğaziçi dÂ’Istanbul, les membres de la communauté ont donné des détails sur leur vie, principalement passée à cacher leur identité dans les provinces de lÂ’est et du sud-est de la Turquie.

« Ils demandent ce que nous avons vécu et je réponds ‘QuÂ’avons-nous pas vécu ?Â’ Tout au long de nos vies, nous avons été au purgatoire », a déclaré lÂ’un des participants, identifié sous le nom de Sadık, dÂ’Adıyaman.

Le sentiment de ne pas être accepté par différentes cultures dans la société a défini leur vie, a ajouté Sadık. « J’étais dans un pensionnat, et les autres enfants mÂ’appelaient ‘lÂ’infidèleÂ’. Je ne savais pas ce que cela signifiait, jÂ’ai juste pensé quÂ’ils ne mÂ’aimaient pas », a-t-il dit.

Berfin, 23 ans, qui étudie la question des Arméniens musulmans pour son diplôme de maîtrise à l’université d’Oxford, a déclaré que son identité était également problématique à l'étranger.

« Quand j’ai postulé pour une chambre d’étudiant en France, on m’a demandé un document de baptême, et on ne m’a pas acceptée, car je n’ai pas pu en fournir un [Nota CVAN : s’il s’agit d’une demande faite à la Maison d’Arménie de la Cité Universitaire de Paris, ce témoignage est curieux car cet établissement accepte également des non-Arméniens]. Oui, les Arméniens chrétiens ont eu aussi d’énormes problèmes, mais ils ont continué à vivre leur identité d’une façon ou d’une autre. Nous avons eu à vivre à travers 100 ans de désespoir silencieux », a déclaré Berfin.

Un autre participant, seulement identifié comme H.T, a déclaré que les Arméniens musulmans essayaient de pratiquer leur foi chrétienne dans leurs maisons, mais qu’ils essayaient de se comporter comme des musulmans à l’extérieur.

Nous avons dit, « Vivre c’est résister, et donc nous sommes restés debout. Quoi que nous ayons fait, on nous a traités d’infidèles. Maintenant, les Arméniens chrétiens ne nous acceptent pas non plus, donc on se retrouve entre les deux », a dit H.T, ajoutant qu’ils essayaient toujours de cacher leurs identités aujourd’hui.

Répondant à une question sur le célèbre journaliste Arménien de Turquie Hrant Dink, assassiné à Istanbul en 2007, H.T a dit : « Oui, nous avons peur. »

L’un des avocats de Dink, Cem Halavurt, a également assisté à la conférence. Il a dit que personnellement, il ne craignait pas de révéler son identité, mais il pensait aussi que le Patriarche arménien et d’autres Arméniens d’Istanbul avaient raison d’agir avec prudence.

« Il y a encore un tabou sur les missionnaires dans ce pays. Même la moindre mesure prise par le Patriarche pourrait être considéré comme un acte missionnaire », a déclaré Halavurt.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 6 novembre 2013 – www.collectifvan.org


Lire aussi :

Istanbul : conférence sur les Arméniens islamisés

Après un siècle, le silence se brise autour des Arméniens islamisés

Conférence sur Arméniens islamisés – “Pourquoi 90 ans de silence?”




Retour à la rubrique


Source/Lien : Hürriyet Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org