Aujourd'hui : Lundi, 23 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L’honneur perdu de la Cour européenne des Droits de l’homme
Publié le : 23-12-2013

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous invite à lire l'article d'Ara Toranian publié sur le site La Règle du Jeu le 19 décembre 2013.














La Règle du Jeu

Dans un arrêt qui restera comme une honte absolue dans l’histoire de la Cour Européenne des droits de l’homme, cette instance, qui n’a jamais aussi mal porté son nom, vient de donner raison le 17 décembre à Dogu Perincek, négateur revendiqué du génocide des Arméniens. Cet organisateur du Comité Talaat (le « Hitler » turc), avait intenté un recours contre une décision de la justice suisse qui lui avait infligé une amende pour ses déclarations négationnistes. Cet individu, entre autres dirigeants du parti de travailleurs turcs (un groupuscule nationalisto-stalinien), avait en effet prétendu lors d’un meeting à Lausanne que le « génocide arménien » était un « mensonge international ». Ces propos attentatoires à la mémoire des victimes et diffamatoires à l’égard des descendants avaient fait l’objet d’une condamnation, en vertu de la loi suisse réprimant le négationnisme.

La Cour européenne des droits de l’homme, auprès de laquelle il avait intenté un recours, vient d’annuler cette décision au nom de la liberté d’expression. Cette instance, dans un jugement aussi irresponsable qu’ubuesque, a ainsi apporté sa caution à la propagande négationniste sur le génocide des Arméniens. Et ce en vertu des arguments suivants : 1) Il n’y a pas consensus sur les faits, puisque seule une vingtaine d’États sur 190 les a reconnus (mais est-ce au Parlement de légiférer sur l’histoire, demanderait Pierre Nora ?). 2) Il n’y a pas eu de jugement international les qualifiant (ce type de structure n’existait tout simplement pas à l’époque). 3) La notion de génocide est floue et offre donc matière à discussion (alors que le concept a été forgé par Raphaël Lemkin à partir justement de l’extermination des Arméniens de l’Empire Ottoman).


Lire la suite sur le site La Règle du Jeu


Lire aussi :

Dossier du Collectif VAN : affaire Perinçek




Retour à la rubrique


Source/Lien : La Règle du Jeu



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org