Aujourd'hui : Lundi, 16 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie: l’Arménien Sevan Nişanyan en prison le 2 janvier 2014
Publié le : 30-12-2013

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org -

Légende : Photo Sevan Nişanyan

Sevan Nişanyan est un Arménien de Turquie, écrivain, linguiste, professeur et hôtelier. Considéré comme un génie, cet intellectuel iconoclaste et provocateur, est l’auteur du premier dictionnaire étymologique turc (Sözlerin Soyağacı: Çağdaş Türkçenin Etimolojik Sözlüğü) qu’il a rédigé en 2001 lors d’un « séjour » de 10 mois en prison. Il a entrepris de nombreux travaux de conservation du patrimoine architectural dans le village de Şirince à İzmir et a ouvert depuis 1999 plusieurs maisons d’hôtes. Grâce à lui, ce petit village grec de Şirince est devenu l’un des endroits les plus touristiques de Turquie.

Depuis une dizaine d’années, se tiennent contre Nişanyan des procès concernant la construction sans permis de ces maisons. Sept des 16 procès sont au motif de construction illégale, deux pour pollution et les autres pour bris de scellé. Ce harcèlement administratif – dans un pays où l’absence de permis de construire est récurent – est sans conteste dû aux origines arméniennes du “coupable”. Précisons que Nişanyan a offert toutes ses maisons à une Fondation. Deux verdicts de deux ans de prison, rendus il y a 5 ans contre lui, viennent d’être confirmés le 23 décembre 2013. Sevan Nişanyan sera emprisonné le 2 janvier 2014.

Le processus d'accusations contre cet intellectuel arménien de Turquie s’est accéléré à la suite de la publication de l'un de ses ouvrages sur le fondateur de la République turque, Mustafa Kemal Atatürk, en juin 2008. Ce livre sur le kémalisme „République faussée : 51 questions sur Atatürk et le Kémalisme“, est considéré comme un chef d'œuvre. L’auteur y révèle les mensonges relatifs à la laïcité, au modernisme, à l‘abolition du califat, etc., chez Mustafa Kemal et ses collaborateurs. Dans cet ouvrage de plus de 430 pages, Sevan Nisanyan explique comment Mustafa Kemal a fondé l'identité turque sur l'Islam sous contrôle de l'Etat totalitaire. Pour être Turc, la condition sine qua non est d'abord l'Islam sunnite, mais un Islam sous contrôle des "laïcs" turcs.

En mai 2013, la 14e chambre du Tribunal de Paix d’Istanbul avait également condamné l’auteur Sevan Nisanyan à 13,5 mois de prison pour avoir "ouvertement insulté les valeurs religieuses d'une certaine partie de la société" dans l’un de ses articles. Nous parlons bien de cette Turquie qui soutient devant la CEDH des nationalistes racistes au nom de la liberté d'expression.

Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’article paru en turc, dans le journal Taraf, le 26 décembre 2013.


Deux ans de prison en plus pour Nişanyan


26 décembre 2013

Ayfer Çalıkıran

Taraf

Le linguiste Sevan Nişanyan a été condamné à deux ans de prison après avoir été accusé pour « construction illégale ». Deux années de plus se sont ajoutées à cette peine.
Le linguiste Sevan Nişanyan a été condamné à deux ans de prison après avoir été accusé de « construction illégale ». Deux années de plus se sont ajoutées à cette peine. Nişanyan, dont la peine a été confirmée par la Cour suprême, et qui sera en prison dans les prochains jours, a affirmé qu’il attendait de nouvelles peines (dans l’avenir). L’ordonnance du tribunal prévoyant deux ans de prison pour Nişanyan pour avoir continué la construction d’une maison sous scellés a été confirmée par la Cour suprême. La raison de la deuxième peine qui a été confirmée également par la Cour suprême est la rupture des scellés - par Nişanyan - du même bâtiment au même endroit.

« Il y en aura d’autres à venir »

Dans son discours pour le journal Taraf, Nişanyan s’est exprimé ainsi : « On a apposé deux fois les scellés sur la maison de 63 m2 en construction. Je n’en ai pas tenu compte les deux fois et j’ai continué. C’est pourquoi, j’ai eu 2+2 années de prison. » Il estime qu’il sera emprisonné durant trois ans.

Nişanyan qui construisait des maisons près du village de Şirince à İzmir n’avait pas eu d’autorisation car le terrain était considéré comme « zone protégée ».


©Traduction du turc : NA.T. pour le Collectif VAN – 30 décembre 2013 – www.collectifvan.org

Titre original: Nişanyan’a 2 yıl hapis cezası daha



Lire aussi :


Turquie : condamnation d’un écrivain arménien

TURQUIE. 76 journalistes en prison : il faut soutenir la liberté d'expression

Harcèlement administratif contre un entrepreneur et universitaire arménien

Turquie : le bras de fer d’un Arménien avec les autorités

Turquie : le pays qui a oublié son nom

Turquie : Sevan Nisanyan, un journaliste iconoclaste







Retour à la rubrique


Source/Lien : Taraf



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org