Aujourd'hui : Dimanche, 16 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Fin de la visite de Pascal Couchepin en Turquie
Publié le :

09 février 2007 - 18:01

Pascal Couchepin a achevé sa visite de cinq jours en Turquie en rencontrant le Patriarche arménien d'Istanbul. Le conseiller fédéral et Mesrob II ont évoqué le récent assassinat du journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink.

La communauté arménienne en Turquie (quelque 90'000 personnes) est une minorité "sereine". Certaines violences, notamment le meurtre du journaliste, ont toutefois provoqué des "inquiétudes", a expliqué le patriarche à M. Couchepin, a indiqué Jean-Marc Crevoisier, porte-parole du Département fédéral de l'intérieur (DFI).

Hrant Dink, 52 ans, a été tué le 19 janvier devant le siège de son hebdomadaire bilingue turco-arménien "Agos", en plein centre d'Istanbul. Huit personnes, qui feraient partie d'un même groupuscule ultranationaliste, ont été inculpées et écrouées.

Ces événements de la Première Guerre mondiale ont figuré au menu de la discussion entre le patriarche et M. Couchepin. Le conseiller fédéral, qui parle de "massacre" des Arméniens, avait déjà évoqué cette question lors de sa rencontre mardi à Ankara avec le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

Avant de rentrer en Suisse samedi, M. Couchepin devait rencontrer vendredi soir quatre écrivains turcs, dont Ipek Calislar. Cette journaliste a été jugée puis acquitée pour "atteinte à la mémoire de Mustafa Kemal Atatürk", qui a fondé la République de Turquie, majoritairement musulmane mais laïque, en 1923.

Concernant la liberté d'expression et les droits de l'homme en Turquie, M. Couchepin a pu aborder toutes les questions, selon M. Crevoisier. Selon le conseiller fédéral, qui s'est rendu mercredi et jeudi dans le sud-est du pays à majorité kurde, il faut avoir une approche "nuancée" dans ce domaine si l'on veut faire avancer les choses. "Il ne faut pas provoquer les interlocuteurs".

Les relations entre Berne et Ankara ont connu des tensions au cours des dernières années, notamment à la suite de la reconnaissance officielle par le Conseil national du génocide arménien. Ces tensions ont été à l'origine du report ou de l'annulation de visites de conseillers fédéraux.

© ats. - Tous droits réservés.



Retour à la rubrique



Source/Lien : Edicom



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org