Aujourd'hui : Jeudi, 18 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
François Hollande rencontre la veuve de Hrant Dink
Publié le : 27-01-2014

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Le président français François Hollande fera un voyage historique en Turquie la semaine prochaine, lors duquel il rencontrera Rakel Dink, la veuve du journaliste arménien de Turquie Hrant Dink, assassiné il y a sept ans. Les allégations de génocide arménien sont un sujet qui empoisonne depuis longtemps les relations entre la Turquie et la France. En 2012, après des années de lobbying, la grande communauté arménienne de France a réussi à convaincre les législateurs français d’adopter une loi sanctionnant la négation de leurs allégations de génocide, ce qui a contribué à une détérioration des relations bilatérales, en plus de l’opposition de Paris à la candidature de la Turquie à l’Union Européenne. » Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en anglais paru sur le site du journal turc Hürriyet Daily News le 24 janvier 2014, qui reprend, bien évidemment, la rhétorique négationniste.

Légende photo : Rakel Dink (photographiée), la veuve du journaliste arménien de Turquie assassiné, Hrant Dink, rencontrera le président français François Hollande à Istanbul la semaine prochaine. AA Photo

Hürriyet Daily News

Le président français rencontrera la veuve du journaliste arménien de Turquie Hrant Dink

Barçın Yinanç barcin.yinanc@hurriyet.com.tr

Le président français François Hollande fera un voyage historique en Turquie la semaine prochaine, lors duquel il rencontrera Rakel Dink, la veuve du journaliste arménien de Turquie Hrant Dink, assassiné il y a sept ans.

Les allégations de génocide arménien sont un sujet qui empoisonne depuis longtemps les relations entre la Turquie et la France. En 2012, après des années de lobbying, la grande communauté arménienne de France a réussi à convaincre les législateurs français d’adopter une loi sanctionnant la négation de leurs allégations de génocide, ce qui a contribué à une détérioration des relations bilatérales, en plus de l’opposition de Paris à la candidature de la Turquie à l’Union Européenne.

Cependant, le Conseil Constitutionnel de la République Française a estimé en février 2012 qu’une loi pénalisant la négation du génocide arménien était anticonstitutionnelle. Puis, en décembre dernier, dans un procès impliquant la Suisse, la Cour européenne des droits de l’homme a rendu un verdict indiquant que la négation de revendications de génocide ne constituait pas un délit pénal.

On dit que Hollande envisage la question du génocide à la lumière de ces deux verdicts, mais ils n’ont pas réduit la pression exercée sur lui par la communauté arménienne, qui a intensifié ses efforts en vue de 2015, le 100e anniversaire des massacres des Arméniens commis par les Ottomans. Des projets de mémoriaux tels que l’érection de statues dans diverses villes de France ont aussi créé des problèmes entre Paris et Ankara dans le passé.

Dans le but de remettre les relations sur les rails, afin d’exploiter le potentiel économique de la Turquie, Hollande essaiera d’empêcher que la question du génocide ne porte ombrage à ses efforts visant à améliorer les relations avec Ankara. À cet égard, on s’attend à ce qu’il délivre des messages de réconciliation, car le gouvernement turc est également désireux de réparer les pots cassés avec l’Arménie, pays avec lequel il n’a pas de relations diplomatiques.

La rencontre entre Hollande et la veuve de Hrant Dink, un homme qui a œuvré à la réconciliation turco-arménienne, aura lieu dans ce contexte. Rakel Dink est actuellement la directrice de la Fondation Hrant Dink.

Hollande deviendra le premier président français à effectuer une visite d’État en Turquie en 22 ans ; après ses discussions officielles à Ankara, plusieurs réunions sont prévues à Istanbul.
Il doit faire un discours à l’Université de Galatasaray et remettre une décoration française à Candan Erçetin, un chanteur célèbre également vice-président du club de sport de Galatasaray.

24 janvier 2014

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 27 janvier 2014 – www.collectifvan.org


Nota CVAN : Les journaux turcs de langue anglaise désignent régulièrement les Arméniens de Turquie sous l'appellation de Turkish-Armenians, Armenian-Turkish ou Armenian-Turks (en français "Turco-Arméniens" ou "Arméno-Turcs"). Si les Arméniens sont bien des citoyens de Turquie, en aucun cas ils ne se définissent comme "Arméno-Turcs" ou "Turco-Arméniens". Le Collectif VAN a fait le choix de traduire systématiquement cette expression par "Arméniens de Turquie" qui correspond à une identité suffisamment bafouée pour que l'on ne participe pas davantage à son effacement.


Lire aussi :

Turquie : commémoration de Hrant Dink

Hrant Dink commémoré dans le monde entier




Retour à la rubrique


Source/Lien : Hürriyet Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org