Aujourd'hui : Lundi, 23 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie/Affaire Dink : le chef de la police ne sera pas limogé
Publié le : 04-02-2014

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Une cour d’Ankara a rejeté le limogeage de Ramazan Akyürek, le chef du Conseil d’inspection du département de la police. Le ministère de l’Intérieur avait défendu sa décision arguant du fait que l’officier de police en question avait terni l’image et la crédibilité de la police en raison de sa négligence dans le meurtre de Dink. Mais la Cour a contesté la défense du ministère et a rappelé qu’Akyürek avait été promu deux fois après le meurtre de Dink et a indiqué : « Étant donné que ces allégations n’ont pas été considérées comme un obstacle avant de lui accorder une promotion, elles ne peuvent pas non plus être vues comme une raison justifiant son limogeage. » Ramazan Akyürek a occupé le poste de chef de la police dans la province de Trébizonde à l’époque où le Père Andrea Santoro a été assassiné en février 2006. Puis, il a été ensuite chef du renseignement de la police lorsque le journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink, a été assassiné, en janvier 2007. Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en anglais paru sur le site du journal turc Hürriyet Daily News le 30 janvier 2014.

Photo : Ramazan Akyürek Akyürek avait été démis de ses fonctions juste après l’opération et l’enquête de corruption du 17 décembre, ainsi que des centaines d’autres hauts fonctionnaires de police.

Hürriyet Daily News

La Cour rejette le limogeage controversé de l’officier de police pour négligence dans le meurtre de Dink

Fevzi KIZILKOYUN ANKARA – Hürriyet

Une cour d’Ankara a rejeté le limogeage de Ramazan Akyürek, le chef du Conseil d’inspection du département de la police.

Le ministère de l’Intérieur avait défendu sa décision arguant du fait que l’officier de police en question avait terni l’image et la crédibilité de la police en raison de sa négligence dans le meurtre de Dink. Tout comme des centaines d’autres hauts fonctionnaires de police, Akyürek avait été démis de ses fonctions, juste après l’opération et l’enquête de corruption du 17 décembre.

La 16e Cour administrative d’appel d’Ankara a suspendu l’exécution de la peine lors de l’appel d’Akyürek. Le ministère de l’Intérieur avait défendu sa décision dans une déclaration à la Cour indiquant que : « Les allégations le concernant ont porté atteinte à l’image et à la crédibilité du département de la police. » Le ministère a également dit « La nomination d’un officier de police aussi controversé à la tête du Conseil d’inspection a choqué la population. »

Mais la Cour a contesté la défense du ministère et a rappelé qu’Akyürek avait été promu deux fois après le meurtre de Dink et a indiqué : « Étant donné que ces allégations n’ont pas été considérées comme un obstacle avant de lui accorder une promotion, elles ne peuvent pas non plus être vues comme une raison justifiant son limogeage. »

Dans ses attendus, la Cour a rappelé qu’Akyürek avait d’abord été nommé à la tête du département de stratégie et de développement, puis à la tête du Conseil d’inspection du quartier général de la police, soulignant que les allégations le concernant n’avaient jamais été prouvées.

Ramazan Akyürek a occupé le poste de chef de la police dans la province de Trébizonde, bordant la mer Noire, de décembre 2003 à mai 2006, et le Père Andrea Santoro a été assassiné en février 2006. L’officier Akyürek a ensuite été chef du renseignement de la police de mai 2006 à octobre 2009, période lors de laquelle le journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink, a également été assassiné, en janvier 2007.

Erhan Tuncel, un ex-informateur de la police à Trébizonde a également dit qu’il avait prévenu la police locale du meurtre de Dink en 2007. Cependant, on a appris par la suite que Ramazan Akyürek, le chef de la police de Trébizonde à cette période, avait transmis une seule note sur les onze reçues, au département de police d’Istanbul.

En octobre, le ministère de l’Intérieur avait démis Akyürek de ses fonctions sur la base de ces accusations et l’avait nommé expert au Département de la stratégie et du développement. Hrant Dink, l’ex-éditeur de l’hebdomadaire Agos, un journal publié en arménien et en turc, a été abattu devant ses bureau le 19 janvier 2007.

30 janvier 2014

Nota CVAN : Les journaux turcs de langue anglaise désignent régulièrement les Arméniens de Turquie sous l'appellation de Turkish-Armenians, Armenian-Turkish ou Armenian-Turks (en français "Turco-Arméniens" ou "Arméno-Turcs"). Si les Arméniens sont bien des citoyens de Turquie, en aucun cas ils ne se définissent comme "Arméno-Turcs" ou "Turco-Arméniens". Le Collectif VAN a fait le choix de traduire systématiquement cette expression par "Arméniens de Turquie" qui correspond à une identité suffisamment bafouée pour que l'on ne participe pas davantage à son effacement.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 30 janvier 2014 – www.collectifvan.org




Retour à la rubrique


Source/Lien : Hürriyet Daily News



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org