Aujourd'hui : Mercredi, 18 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie: Un régime carcéral sévère pour l’Arménien Sevan Nişanyan
Publié le : 28-02-2014

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Un scandale de plus en Turquie : Sevan Nişanyan, intellectuel arménien de Turquie, incarcéré depuis le 2 janvier 2014 à la prison semi-ouverte de Torbalı, a été transféré le 26 février 2014 à la prison fermée de Buca pour avoir dénoncé le vol de sa carte de crédit par un gardien de la prison de Torbalı. Sevan Nişanyan est un intellectuel arménien de Turquie qui, en marge de son métier d’écrivain, a entrepris depuis plusieurs années, de nombreux travaux de conservation du patrimoine architectural dans le village de Şirince à İzmir (Turquie). Grâce à Nişanyan, cet ancien village grec de Şirince est devenu l’une des destinations les plus touristiques de Turquie. Il est harcelé depuis 10 ans par la justice turque qui tente de mater cet électron libre, iconoclaste et provocateur. Une pétition vient d’être lancée en soutien à Sevan Nişanyan, pour exiger la suppression de toutes les restrictions, de toutes les sanctions et de toutes les pressions destinées à empêcher la liberté d’opinion, de travail et de recherche de cet intellectuel arménien.

Depuis une dizaine d’années, des procès concernant la construction sans permis de ces maisons se tiennent contre Nişanyan, alors que l’absence de permis est la « norme » en Turquie. Dernièrement, Sevan Nişanyana été condamné à 2 ans de prison pour avoir construit un bâtiment de 40 mètres carrés sur son propre terrain à Şirince. Il se trouvait depuis le 2 janvier 2014 à la prison semi-ouverte de Torbalı [Nota CVAN : cette qualification concerne les établissements pénitenciers où les contacts avec l’extérieur sont autorisés]. Même incarcéré dans cette prison, il a continué à œuvrer au niveau intellectuel. Il a ainsi eu l’idée de construire une nouvelle bibliothèque au sein de la prison et a fait appel à tous ses contacts externes pour qu’ils envoient des livres. En deux jours, près de 400 livres ont été envoyés, générant le mécontentement de la direction de la prisonde Torbalı et valant des ennuis à Nişanyan.

Le 19 février 2014, Sevan Nişanyan avait écrit une lettre au journaliste Hasan Cemal, publiée sur le site t24.com. Dans sa lettre, il racontait combien il était maltraité dans la prison de Torbalı. Il avait également évoqué son souhait d’avoir un ordinateur pour pouvoir continuer à travailler. Sa demande a été rejetée et l’intellectuel arménien a subi des pressions : « Fais gaffe, à ta prochaine erreur, tu partiras en prison fermée» [Nota CVAN : régime carcéral beaucoup plus strict, sans contact avec l’extérieur].

Une menace mise à exécution après que Sevan Nişanyan a révélé dans un article qu’un gardien de la prison de Torbalı avait volé sa carte de crédit. Après sa déposition, cette accusation publique lui a valu une instruction juridique ouverte à son encontre. Sevan Nişanyan a été immédiatement transféré le 26 février 2014 à la prison fermée de Buca. Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article paru en turc, sur le site demokrathaber.com, le 27 février 2014.


PETITION POUR SEVAN NISANYAN : http://imza.la/sevan-nisanyan-uzerindeki-baski-ve-kisitlamalar-kaldirilmalidir


27 février 2014

Demokrathaber.com

Par Hrant Kasparyan

Ali Nesin: Nişanyan a été transféré en toute hâte à la prison de Buca!


Sevan Nişanyan a été exilé à la prison fermée de Buca…

Sevan Nişanyan, l’écrivain et l’hôtelier, a été exilé de la prison semi-ouverte de Torbalı (où il était détenu) à la prison fermée de Buca. Une instruction judiciaire a été ouverte à propos de Nişanyan pour avoir écrit un article sur le gardien voleur dans la prison de Torbalı. Nişanyan qui a été interrogé hier a été transféré à la prison fermée de Buca après une heure de déposition.

Le transfert de Nişanyan de la prison semi-ouverte de Torbalı (où les détenus ont moins de sanctions et où les conditions sont plus souples) à la prison fermée de Buca signifie l’exil et la punition. [Nota CVAN : la qualification de prison semi-ouverte concerne les établissements pénitenciers où la communication avec l’extérieur est autorisée, contrairement aux prisons fermées, au régime carcéral sévère].

« Ceciest un scandale »

Le transfert de Nişanyan vers la prison fermée a fait également réagir les intellectuels. Ali Nesin, le président de la fondation Nesin, qui a souligné que la décision était un scandale, s’est exprimé ainsi : «Sevan Nişanyan a été transféré en toute hâteà la prison de Buca. Son crime est d’avoir révélé le nom du gardien qui a volé sa carte de crédit. Cela est un scandale. »

Appel à la pétition

Nesin a lancé un appel – en le partageant sur la page Facebook de Sevan Nişanyan - pour participer à la campagne de signatures débutant sur internet « La pression et les restrictions à l’encontre de Sevan Nişanyan doivent être supprimées ».

Selon les termes de la pétition, « Dans notre pays, paradis des constructions illégales et du développement urbain, la sanction contre Sevan Nişanyan, la personne qui a fait de Şirince le paradis du tourisme et de la culture, est injuste et honteuse », on demande de supprimer immédiatement toutes les restrictions, toutes les sanctions et toutes les pressions destinées à empêcher la liberté d’opinion, de travail et de recherche de Sevan Nişanyan.

« Nous sommes inquiets au sujet de Nişanyan »

L’écrivain Sait Çetinoğlu, disant que Nişanyan a été maltraité dans la prison semi-ouverte de Torbalı, s’est exprimé ainsi : « Malgré l'actuel contexte de chaos politique, notre gouvernement n’a pas oublié de "prendre soin" de Sevan Nişanyan. Hier après sa déposition, il a été exilé à la prison fermée. Nous sommes inquiets au sujet de Sevan Nişanyan. La prison semi-ouverte de Torbalı est entrée dans l’histoire et restera gravée dans la mémoire collective en raison des mauvais traitements qui y ont été infligés à cet intellectuel, alors qu’il a grandement contribué à hisser haut les valeurs de son pays. Nous portons cette honte à leur place. »

Sevan Nişanyan a été condamné à deux ans de prison pour construction illégale d’un bâtiment de 40 mètres carrés construit sur son propre terrain dans le village de Şirince à İzmir. Après la confirmation de la décision par la Cour suprême, il s’est rendu à la prison semi-ouverte de Torbalı. Dans sa lettre du 19 février 2014, écrite au journaliste Hasan Cemal, il a dit qu’il avait été soumis à des pratiques discriminatoires malgré le fait qu’il soit dans une prison semi-ouverte.


Traduction du turc : NA.T. pour le Collectif VAN

Titre original : “Ali Nesin: Nişanyan apar topar Buca cezaevine nakledildi!”




Retour à la rubrique


Source/Lien : demokrathaber.net



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org