Aujourd'hui : Dimanche, 25 septembre 2016
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
« Les Hommes Debout » contre les génocides
Publié le : 11-04-2014















































Info Collectif VAN - www.collectifvan.org


COMMUNIQUE DE PRESSE DU COLLECTIF VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] – Vendredi 11 avril 2014

Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] franchit le cap de ses dix années d’existence et organise – à l’occasion du 99e anniversaire du génocide arménien de 1915 et du 20e anniversaire du génocide des Tutsi - sa 9e Journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation. Cet événement aura lieu le dimanche 27 avril 2014, de 10h à 20h, sur le Parvis de Notre Dame de Paris, en partenariat avec 28 associations[1] internationales des droits de l’homme et la participation de l’artiste Bruce Clarke.

Le Collectif VAN - qui œuvre pour le partage des mémoires, contre le racisme et la négation des génocides - place le 20e anniversaire du génocide des Tutsi et son million de morts en 1994 au Rwanda, au centre de son exposition à ciel ouvert.

A cet effet, cinq stèles de trois mètres de haut, affichant les Hommes Debout[2], œuvres du plasticien Bruce Clarke avec le Collectif pour les Hommes debout, se dressent sur le Parvis. La démarche de Bruce Clarke « est une tentative de réparation symbolique envers les morts à l’usage des vivants ». Les artistes Vatché et Dibasar offrent sur quatre autres stèles leur vision des Arméniens, Juifs, Tutsi et Darfouri, tombés lors de génocides passés ou en cours. Accompagnés des créateurs Soon, Christine Akopian et Florent Kolandjian, ils explorent en direct, sur le Parvis, la thématique des crimes contre l’humanité.

En ce dernier dimanche d'avril, dédié chaque année à la célébration de la mémoire des victimes de la déportation dans les camps nazis, des bulles s'élèvent sur le Parvis, comme autant de pensées, en hommage aux victimes des génocides. Le public est amené à participer à cette action de sensibilisation en suspendant des petits papiers de toutes les couleurs sur les fils de la mémoire.

Une exposition recto-verso

Disposées face à la cathédrale Notre-Dame, les neuf stèles du Collectif VAN offrent un double parcours thématique : artistique d’un côté, il se veut politique de l’autre. Au verso des panneaux, se poursuit un travail de sensibilisation au sort des minorités de Turquie qui subissent depuis un siècle, génocides, meurtres, violences et discriminations. Des visages d’hommes, de femmes, d’enfants, interpellent les passants : « Que fait l’Europe pour me protéger ? » Pour ses dissidents - kurdes essentiellement - la Turquie est la plus grande prison politique du monde devant la Chine et l'Iran.

A un an du Centenaire du génocide arménien, la Turquie poursuit son négationnisme d’État.

Elle musèle une grande voix arménienne de Turquie, Sevan Nichanian [Nişanyan], auteur, journaliste, linguiste renommé, en prison pour 4 ans depuis le 2 janvier 2014 et mis à l’isolement. Sous le prétexte fallacieux d’absence de permis de construire, l’intellectuel arménien, en attente de 17 autres procédures, risque jusqu’à 50 ans de prison.

Ainsi, près de 100 ans après le génocide de 1915, les discours peuvent varier mais les méthodes ne changent pas. En témoigne le déplacement forcé de la population de Kessab, seul village arménien dynamique qui subsiste sur ses terres historiques de l’autre côté de la frontière syrienne. L’attaque menée le 21 mars 2014 par les djihadistes avec le concours de l’armée turque prolonge - dans le silence des Nations - le projet génocidaire des nationalistes Jeunes-Turcs, auteurs d’un Crime toujours impuni à ce jour.

Une messe dédiée au 1,5 million de victimes du génocide arménien est célébrée le 27/04/2014 à 16h à Notre-Dame.

Séta Papazian
Présidente du Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]

BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France - Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 –
Email: contact@collectifvan.org - http://www.collectifvan.org


[1] Liste des 28 Associations partenaires de notre journée d’action - Par ordre alphabétique

Allemagne:
AGA [Working Group Recognition Against genocide for international understanding - Berlin] - SKD [Association of opponents to genocides - Soykırım Karsıtları Derneği - Ali Ertem Francfort sur le Main]

Belgique :
Ateliers du Soleil [Bruxelles] - Fondation Info-Türk [Bruxelles]

France :
Académie Arts et Culture du Kurdistan [Paris] - Aircrige [Association internationale de recherche sur les crimes contre l'humanité et les génocides] - AMEDJ d'Ivry [L'Association pour la mémoire des enfants juifs déportés d'Ivry] - Amitiés kurdes de Bretagne - Appui Rwanda - Centre Simon Wiesenthal - Collectif Urgence Darfour [CUD]- CM98 - CPCR [Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda] - Communauté chypriote de France – Communauté Rwandaise de France [CRF] - EGAM [European Grassroots Antiracist Movement] - FEYKA [Fédération des associations kurdes en France] - IACS [Institut Assyro-Chaldéen-Syriaque] - Ibuka France - Institut Kurde de Paris – L'Arche [Le mensuel du judaïsme français] – La Licra - Mémorial 98 - SOS Racisme - UEJF [Union des Etudiants Juifs de France] - Uz et Coutumes [Travail de mémoire par le théâtre de rue] - Vigilance Soudan

Israël : The Institute on the Holocaust and Genocide [Jerusalem]

Turquie : IHD [İnsan Hakları Derneği, Association des droits de l’Homme de Turquie, affiliée à la FIDH].

***
[2] Les Hommes debout

1994, Rwanda, le génocide des Tutsi est en marche.

Entre avril et juillet plus d’un million de personnes sont exterminées dans l’indifférence générale.

2014, 20 ans plus tard, le plasticien Bruce Clarke, avec le Collectif pour les Hommes debout et le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme], rend hommage à ce million de fois une personne en donnant corps, sur le Parvis de Notre-Dame de Paris, à ces hommes, ces femmes, ces enfants, debout.

Ces silhouettes tendent à restituer une présence, à restaurer l'individualité des disparus, à rétablir leur dignité.

Afin de lutter contre l’amnésie, durant l’année 2014, Les Hommes debout sont installés et projetés sur les lieux des massacres au Rwanda en partenariat avec les associations de rescapés et la CNLG*, mais aussi dans plusieurs villes de par le monde (Lausanne, Luxembourg, Genève, Bègles, Paris, Liège, Ivry, Bruxelles, …).

Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] et Ibuka (Belgique, Suisse et France) s’associent à la démarche de Bruce Clarke dans cette tentative de réparation symbolique envers les morts à l’usage des vivants.

*CNLG : Commission Nationale de lutte Contre le Génocide / National Commission For the Fight Against Genocide


Plus d’info : www.uprightmen.org




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 L'Affiche




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org