Aujourd'hui : Dimanche, 21 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : quatrième transfert de prison pour Sevan Nichanian
Publié le : 09-07-2014

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Sevan Nişanyan, intellectuel arménien de Turquie, est en prison depuis le 2 janvier 2014 pour des « constructions illégales » dans l’ancien village grec de Şirince, sur la mer Égée. Il a été condamné à deux fois deux ans de prison. L’opposant a encore 17 procès en cours, avec au total 24 ans d’emprisonnement. En six mois, il a été transféré dans quatre prisons différentes, dont deux de haute sécurité où les conditions de détention sont très dures. Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article paru en anglais, sur le site Demokrat Haber le 7 juillet 2014.

Demokrat Haber

Sevan Nichanian transféré à la prison fermée de Yenipazar

Mehmet Ağar [homme politique de droite] a été incarcéré dans la même prison

7 juillet 2014

Hrant Kasparyan / Demokrat Haber

Linguiste, pionnier en matière de tourisme et écrivain dissident, Sevan Nichanian (Nişanyan) a été transféré de la prison de « sécurité maximale » de Şakran à Aliağa à la prison fermée de Yenipazar à Aydin.

C’est le quatrième changement de prison pour Nichanian, qui a commencé à effectuer sa peine à la prison ouverte de Torbalı le 2 janvier de cette année. Nichanian a été jugé et condamné pour « construction illégale » ; l’activité de construction en question est une maison de 40 m2 situé sur sa propriété, qui a été considérée comme « non-autorisée » et « contre le code ».

Le premier transfert de Nichanian de la prison ouverte de Torbalı (l’équivalent de sécurité minimale), à la prison fermée de Buca (l’équivalent de sécurité maximale) le 26 février est dû à une dénonciation : Nichanian avait rapporté le vol commis par un gardien de prison, ce qui a donné lieu à une enquête et a conduit l’administration pénitentiaire à prendre la décision de le transférer.

Le fait que Nichanian effectue sa peine de prison dans une prison ouverte est conforme à la nature de son délit non-violent, qu’il était supposé avoir commis ; son transfert à la prison de sécurité maximale de Buca, au contraire, a été largement condamné comme une sanction et un exil injustes. De plus, la rapidité à laquelle son transfert a été ordonné, sans qu’il ait donné lieu à une décision juridique, a été jugé par les commentateurs comme un déni de justice.

À Buca, Sevan Nichanian a été contraint à dormir à même le sol en ciment de sa cellule pendant plusieurs jours – les responsables de la prison affirment qu’il n’y avait pas de lit disponible- et n’a pas été autorisé à prendre des douches. Suite au tollé de protestations suscité par les conditions de détention, non seulement de Nichanian, mais des autres prisonniers de Buca, Nichanian a été transféré une deuxième fois, mais cette fois à Akran, dans le district d’Aliağa, province d’İzmir. La raison invoquée cette fois-là était que la vie de Nichanian était en danger.

QUATRE PRISONS EN SIX MOIS

À Sakran, Nichanian s’est retrouvé dans la même cellule que des prisonniers condamnés pour meurtres, sans avoir la possibilité de parler. Peu de temps après, il a été placement à l’isolement, une fois de plus au motif que sa vie était en danger. Le 27 mai, Nichanian a écrit aux autorités pénitentiaires indiquant qu’il était placé en isolement injustement, et que le risque de blessures physiques était une excuse ; il a demandé à partir de Şakran. L’administration, ayant examiné sa demande, a ordonné aujourd’hui que Nichanian soit transféré au centre pénitentiaire fermé de Yenipazar à Aydın.

Demokrat Haber a appris qu’à Yenipazar, où Mehmet Ağar a été incarcéré dans le passé, les conditions de détention sont meilleures que dans la troisième prison où se trouvait Nichanian.

« LIBERTÉ POUR SEVAN NICHANIAN »

Sait Çetinoğlu, un des membres du Comité international liberté et justice pour Sevan Nichanian, a souligné que même si cela pouvait être qualifié techniquement d’amélioration, cela reste une incarcération dans une prison de haute sécurité et l’un des plus célèbres dissidents de Turquie est toujours soumis à des pressions et des restrictions. Çetinoğlu a appelé à une révision de la condamnation de Nichanian et a exhorté les autorités à le libérer.

S’adressant à Demokrat Haber, Çetinoğlu a qualifié la situation actuelle de complot, comparant le dernier transfert de prison au fait de « menacer un patient de mort en l’obligeant à accepter que la peste est moins pire que le choléra. » Faisant valoir que le Comité avait demandé que la condamnation de Nichanian soit annulée, que ses droits légaux à un accès à un environnement dans lequel il pourrait poursuivre ses recherches et ses écrits lui soient restitués, et surtout, que sa liberté lui soit rendue, Çetinoğlu a déclaré : « Il est pour le moins suggestif que Sevan Nichanian soit emprisonné quatre ans et qu’il soit menacé de devoir purger une peine encore plus longue puisque d’autres procès sont en cours contre lui, alors que le gouvernement prépare une campagne organisée de négationnisme en vue de 2015, date du centenaire du génocide arménien de 1915.

Çetinoğlu a dit que le Comité suivait avec attention la saga de l’incarcération de Nichanian, et, suite à la pétition du mois de mai en faveur de Nichanian, qu’il avait écrit à des organisations internationale des droits de l’homme et à des organisations solidaires des journaliste et écrivains, en fournissant des détails sur le procès et les nombreuses violations juridiques inhérentes.

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 9 juillet 2014 – www.collectifvan.org

Nota Bene : L’orthographe turque de Sevan Nişanyan correspond à Sevan Nishanian en anglais et à Sevan Nichanian en français.


Lire aussi :

Turquie : conditions de détention indignes pour Sevan Nichanian

Turquie : graves violations du droit contre un journaliste arménien

Lancement du Comité de Soutien à Sevan Nichanian [Nişanyan]

Turquie : Sevan Nişanyan en prison pour « utopie rurale »




Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org