Aujourd'hui : Lundi, 23 juillet 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Pour le procureur, Perinçek «l’arrogant» doit payer
Publié le : 09-03-2007

GÉNOCIDE ARMÉNIEN
Eric Cottier requiert une «peine sensible» contre le leader négationniste du Parti des travailleurs turcs.

PHILIPPE MASPOLI
Publié le 09 mars 2007

Le génocide perpétré par l'Empire ottoman contre les Arméniens en 1915 est un «fait reconnu» et le «mobile raciste», selon la définition de l'article 261 bis du Code pénal, «est réalisé». Pour le procureur général du canton Eric Cottier, le Tribunal de police de Lausanne n'a donc besoin ni des experts neutres ni de la documentation de l'ONU exigés hier matin encore par Me Laurent Moreillon, avocat de Dogu Perinçek.

Accusé de discrimination raciale pour avoir nié le génocide arménien à plusieurs reprises en 2005, notamment à Lausanne, le politicien turc mérite une peine de 90 jours-amendes à 100 francs, estime l'avocat général. Ce dernier ajoute une amende de 3000 francs. «Les 90 kilos de documentation amenés par l'accusé n'abolissent pas 90 ans d'histoire, un million de pages n'effacent pas un million de morts», lance Eric Cottier.

Ce dernier se fonde sur la reconnaissance du génocide arménien par le Conseil national, le 16 septembre 2003, par 116 voix contre 67. Une approbation soutenue, au passage, par deux conseillers nationaux UDC vaudois, Jean Fattebert et André Bugnon. «Cette base seule suffit», déclare l'avocat général, qui évoque encore des décisions semblables d'autres parlements nationaux et de Grands Conseils, dont celui du canton de Vaud.

Sursis accordé
Eric Cottier dénonce «l'arrogance» de Dogu Perinçek: averti des exigences du droit suisse, il n'a pas hésité à récidiver. Il lui accorde pourtant un sursis pendant deux ans: «Je veux croire qu'il ne continuera pas dans son comportement.» A vérifier demain en fin de matinée après la lecture du verdict, si le juge unique Pierre-Henri Winzap prononce bien une condamnation.

Discours-fleuve
Une perspective à laquelle le négationniste refuse toujours de croire. Au cours d'un discours-fleuve, il affirme que «le débat sur le génocide arménien» appartient aux historiens et non aux juges. L'article du Code pénal suisse punissant la négation d'un génocide n'est pas applicable au cas arménien, ajoute-t-il. Jusqu'au bout, ses partisans appuient leur «héros» dans la salle, manifestant bruyamment contre l'interprète, pas assez précis à leur goût. Au point que le président Winzap a menacé de faire évacuer la salle en cas de récidive.

L'avocat du politicien turc, Me Laurent Moreillon, remet en cause la qualité de l'enquête. «Le juge doit s'entourer de toutes les sources possibles. Quels experts avez-vous consulté? Mardi, vous avez entendu sept témoins, certains niant le génocide, d'autres l'attestant. Le tribunal ne peut pas statuer», lance-t-il, d'autant plus que «la Suisse n'a pas reconnu le génocide arménien, le Conseil national n'étant qu'une partie du Parlement».

Pour l'avocat de Perinçek, le génocide commis par les nazis contre les juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale ne peut faire l'objet d'aucune liberté d'expression. Mais le cas arménien est différent: «Les preuves manquent.»

L'Association Suisse-Arménie, plaignante, conteste cela avec force, par la voix de son avocat, Me Philippe Nordmann: «Le négationnisme fait partie du crime du génocide. Le génocide arménien est un fait historique. Nous demandons que le crime ne continue pas.»



Retour à la rubrique



Source/Lien : 24 heures



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org