Aujourd'hui : Dimanche, 21 janvier 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Istanbul : Il y a 8 ans, était assassiné Hrant Dink
Publié le : 19-01-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - 19 janvier 2007, Istanbul (Turquie) : Il y a huit ans, devant les locaux de son journal Agos ("Sillon" en arménien), était abattu le journaliste arménien de Turquie, Hrant Dink, exécuté de plusieurs balles dans la tête par un jeune ultra-nationaliste turc de 17 ans. Le rédacteur en chef d’Agos était régulièrement désigné comme traître dans la presse turque, pour ses positions concernant le génocide arménien, perpétré en Turquie en 1915, et pour avoir osé révéler que Sabiha Gökçen, la fille adoptive de Mustafa Kemal, était une orpheline du génocide. Hrant Dink était en butte à des manœuvres d'intimidation de la part des autorités turques qui l'avaient maintes fois poursuivi en justice. A ce jour, les véritables commanditaires de l'attentat, ce que l'on appelle "l’État profond" en Turquie, n'ont été ni mis en accusation ni jugés. Il a malheureusement fallu cet odieux assassinat politique pour que certains intellectuels de Turquie prennent conscience de la violence mortifère du négationnisme du génocide arménien, et qu'ils cessent de reprendre à leur compte la propagande historiographique de l’État turc. A l'occasion de ce triste anniversaire, le Collectif VAN rediffuse le communiqué de quatre organisations belges, turque, kurde, arménienne et assyrienne, publié le 19 janvier 2007 à Bruxelles. Parmi elles, la Fondation Info-Türk en pointe depuis des décennies sur la question de la reconnaissance du génocide arménien de 1915.

Info-Türk

C'est une colombe de paix qui vient de tomber en martyr

Une colombe de paix vient de tomber en martyr dans les rues d’Istanbul… Journaliste arménien et défenseur des droits de l’Homme et des peuples, notre ami Hrant Dink a été assassiné lâchement par des forces occultes.

Qui que soit le flingueur, nous sommes sûrs que se trouvent derrière ce crime l’ultranationalisme et le militarisme turcs qui restent toujours coupables impunis des génocides contre les peuples arméniens et assyriens.

Il y a quelques mois, lors de notre rencontre à une conférence tenue au Centre international de la Presse à Bruxelles, Hrant Dink nous a détaillé les menaces constantes contre sa personne et la rédaction de son journal Agos.

D'origine arménienne, Dink a plusieurs fois été poursuivi par la justice turque et devenu la cible des milieux ultranationalistes et militaristes.

Comme confirmé par les agences de presse internationales, Dink était connu et respecté comme défenseur ardent des droits de l’Homme dans les milieux démocrates en Turquie. Il a fait l'objet de plusieurs poursuites en raison de ses propos sur le génocide des Arméniens commis sous l'Empire ottoman, qu'il a qualifié de "génocide", une position lui valant l'hostilité des nationalistes turcs.

À propos de la nature du génocide des Arméniens commis en Anatolie lors de la Première guerre mondiale, Dink disait clairement: "Bien sûr je dis que c'est un génocide. Parce que le résultat identifie ce que c'est et lui donne un nom. Vous pouvez voir qu'un peuple qui a vécu sur ces terres pendant 4.000 ans a disparu".

Malgré ses tentatives de donner à l’Union européenne un image “démocrate”, le gouvernement actuel s’est rangé récemment à côté des négationnistes et ultranationalistes déchaînés.

Quant aux médias turcs, malgré les larmes de crocodile qu’ils versent aujourd’hui, c’est la grande majorité de journaux et de chaînes télévisées turques qui provoquent depuis des années la population turque contre les peuples non-turcs comme Arméniens, Assyriens, Kurdes et Grecs…

Même dans les autres pays comme la Belgique, les missions diplomatiques et les éditions européennes des journaux turcs mènent une campagne haineuse contre tous ceux qui ne s’allient pas à la politique négationniste d’Ankara. Sous l’impulsion de cette campagne, même les élus sur la liste des partis politiques belges sont allés jusqu’à demander le démantèlement du monument de génocide arménien à Ixelles.

L’assassinat de Dink est une des conséquences tragiques de cette campagne qui constitue à nos yeux un crime contre l’humanité.

En tant qu’organisations issues de l’émigration politique en provenance de Turquie, nous saluons la mémoire de Hrant Dink, transmettons nos condoléances à sa famille, au peuple arménien et à toutes les forces démocratiques de Turquie.

Nous appelons également les instances européennes à réagir énergiquement contre ce crime et à condamner la politique négationniste et haineuse des dirigeants politico-militaires de Turquie qui enfoncent sans cesse la porte de l’Union européenne.

Pour que les pratiques criminelles d’Ankara cessent, les dirigeants et les forces démocratiques européennes soient plus vigilants et exigeants vis-à-vis du régime répressif d’Ankara.

Bruxelles, le 19 janvier 2007

L'Association des Arméniens Démocrates de Belgique
aadb.asbl@hotmail.com

Les Associations des Assyriens de Belgique
nahro.beth-kinne@scarlet.be

L'Institut Kurde de Bruxelles
kib@skynet.be

La Fondation Info-Türk
http://www.info-turk.be


Lire aussi :

Dossier du Collectif VAN : Meurtres et agressions anti-arméniennes en Turquie




Retour à la rubrique


Source/Lien : Info-Türk



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org