Aujourd'hui : Mardi, 17 octobre 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Génocide arménien : les archives turques ont disparu
Publié le : 12-03-2007

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Nous vous avions proposé le dernier Communiqué de Presse de l’Institut Gomidas en anglais. Ce texte important méritait d’être traduit en français. C’est chose faite. Il pose les vraies questions après les révélations du 9 mars selon lesquelles les documents essentiels sur la déportation des Arméniens en 1915, y compris ceux de Harput - n’existent pas aujourd’hui dans les archives turques. Un fait d’importance à mettre en perspective avec le battage médiatique orchestré par le Premier Ministre turc Erdogan sur l’ouverture des archives du génocide arménien.

Les documents manquants des archives ottomanes sur le génocide Arménien de 1915


Nora Vosbigian
Londres, 7 mars 2007 :

Aujourd’hui l’Institut Gomidas publie son troisième communiqué sur le cas d’étude commun avec les Historiens turcs concernant le traitement des Arméniens à Harput en 1915.(1) Le dernier communiqué de l’Institut a été suivi par le commentaire du Dr. Yusuf Halaçoglu, le directeur de l’Institut turc d’Histoire : les documents essentiels sur la déportation des Arméniens en 1915, y compris ceux de Harput - n’existent pas aujourd’hui dans les archives turques.

Ces documents "inexistants" concernent directement les deux décrets ottomans sur lesquels les historiens officiels turcs s’appuient pour prétendre que la déportation des Arméniens en 1915 était réglementée et que les déportés étaient replacés. Le décret.(2) du 30 Mai 1915 concerne la réglementation des déportations et le décret.(3) du 10Juin 1915 concerne la réinstallation des déportés, le remboursement de leurs biens et leur indemnisation dans leur lieu d’exil.

L’institut Gomidas avait demandé d’examiner ces registres montrant en détail les déportations des Arméniens de la plaine de Harput ainsi que les documents montrant les décomptes des réinstallations et le sort de ces personnes déportées. Selon ces règlements, chaque Arménien déporté devait être enregistré, chaque personne, chaque propriétaire, village par village ; Les propriétés des déportés devaient être enregistrées et remboursées ; lorsque les déportés étaient installés dans leur lieu d’exil, ils devaient être dédommagés à hauteur de leurs biens initiaux. Selon ces règlements, les officiers ottomans devaient produire des rapports méticuleux comptabilisant les déportations, les réinstallations et les indemnisations des Arméniens déportés en 1915.

Le Lundi 26 Février 2007, le Dr. Halaçoglu a participé à l’émission de télévision ‘Manset’ sur CNN-Türk où il a déclaré catégoriquement que les documents que l’Institut Gomidas avait demandés pour les examiner, n’existaient pas. Halaçoglu a expliqué : « Il [Sarafian] connaît très bien les archives. Il sait aussi qu’il n’y a pas de documents montrant pour chaque village la liste des personnes. Il n’y a pas de tels documents. S’ils existaient, ils ne nous poseraient aucun problème. Il serait mieux de les produire.(4) A noter que le Dr.Halaçoglu n’a pas contacté l’Institut Gomidas personnellement pour donner des explications.

Il n’est pas très clair, comment Dr.Halaçoglu peut faire une déclaration aussi catégorique à propos de la ‘non- existence’ des documents ottomans que nous avions demandés. Puisque nous savons qu’il y a plusieurs archives ottomanes en Turquie mais qu’elles ne sont pas toutes cataloguées. Jusqu’à nouvelle explication, la déclaration du Dr.Halaçoglu soulève quelques questions fondamentales :

1. Les directives ont-elles été exécutées selon la lettre de la loi concernant les réglementations des déportations de 1915 ? Si oui, pourquoi nous dit-on que les registres concernant ce déplacement massif de population, n’existent pas ? Ont-ils tous disparu, sur le territoire de l’Empire entier, à la fois dans les archives locales et dans les archives centrales ?

2. Si ces réglementations n’ont pas été respectées, comment les Arméniens ont-ils été déplacés, comment ont-ils été dédommagés pour leurs propriétés et comment était organisée la réinstallation des déportés ? Est-il envisageable qu’aucun de ces règlements n’ait été mis en place dans l’ensemble de l’Empire, de Erzeroum à Yozgat, Izmit et Kayseri ? Si oui, où sont les traces dans les archives ottomanes ?

3. Est-il possible qu’aucun registre n’ait été consigné, ni pour la déportation ni pour la réinstallation ? Si oui, était-ce le cas sur le territoire entier de l’Empire ottoman, et pourquoi n’y avait-il aucun registre ?

4. S’il y avait des registres et qu’ils ont été détruits, pourquoi ont-ils été détruits ? Est-ce qu’ils ont été détruits dans l’ensemble des archives locales et centrales ?

5. Mr. Halaçoglu peut-il se tromper ? Une partie des documents que nous avions demandés peuvent-ils exister ? Est-il possible que des documents de déportation et des documents de liquidation des biens puissent exister mais sans aucun document de réinstallation correspondant ?

Selon Ara Sarafian (Institut Gomidas - Londres) : ” Des sources principales en dehors de Turquie indiquent que la déportation des Arméniens en 1915 et la liquidation de leurs propriétés étaient réglementées par les autorités de l’Etat ottoman. Les Arméniens étaient déportés sous la garde des officiers ottomans. La majorité des déportés sont morts de famine ou bien ont été tués sur le chemin de la déportation ou sur leur lieu d’exil (lieu le plus connu : Der Zor). Nos sources montrent qu’il n’y a jamais eu de programme de réinstallation comme supposé dans la thèse défendue par les historiens officiels turcs.

L’Institut Gomidas espère que le Dr.Halaçoglu expliquera pourquoi il pense que les documents demandés par l’Institut n’existent pas, en particulier ceux de Harput et des environs.


LES NOTES

1. Pour les deux déclarations précédentes de l’Institut Gomidas voir

GOMIDAS INSTITUTE OFFER TO HISTORIANS IN TURKEY: "LET'S UNDERTAKE A CASE STUDY OF THE EVENTS OF 1915."
and

HISTORIANS WORKING ON HARPUT 1915 CASE STUDY: AN UPDATE FROM ARA SARAFIAN Pour la troisième déclaration (en turc) voir

“Prof. Halaзoğlu 1915 Ermeni Tehcirine dair esas bilgi ve belgelerin Osmanlı arşivlerinde bulunmadığını sцylьyor!”

2 Le ministère de la Défense ottomane, le département d’installation des tribus et des immigrants, "Regulations Related to Settlement and Board and Lodging and Other Affairs of Armenians Relocated to Other Places Because of War Conditions and Emergency Political Requirements, May 30, 1915" in Turkish Prime Ministry Directorate-General of Press and Information, Documents on Ottoman Armenians, Vol. 2 [n.d.], Document no. 12, pp. 91-93.
Direction générale de la communication et de l’information du Premier Ministre Turc : Les Arméniens dans l’Empire ottoman Vol 2 Doc 12 page 91-93.
Voir aussi : Documentation Historique Militaire/Série Spéciale sur les Arméniens No. 83., page 131-133.
"Dr. Halacoglu (Turkish Historical Association) Claims Vital Ottoman Records on 1915 Deportation of Armenians Are Non-Existent in Turkish Archives Today: Some New Questions"

3 "The Regulation Concerning the Management of the Land and Properties Belonging to Armenians Who Have Been Sent Elsewhere as a Result of the State of War and the Extraordinary Political Situation"
Direction générale de la communication et de l’information du Premier Ministre Turc : Les Arméniens dans l’Empire ottoman Vol 1 Doc 28 page 76-80.

"Dr. Halacoglu (Turkish Historical Association) Claims Vital Ottoman Records on 1915 Deportation of Armenians Are Non-Existent in Turkish Archives Today: Some New Questions"

4 Ce que Halacoglu avait dit en turc: "Arşivlerin nasıl olduğunu kendisi [Sarafian] gayet iyi biliyor. Orada her köyden tek tek, isim isim kimlerin nakledilmiş olduğunu bulamayacağını kendisi de biliyor. Öyle bir kayıt zaten yok. olmuş olsa zaten bizim için problem olmaz, daha güzel ortaya konabilir."

Traduction de l’anglais : S.C. pour le Collectif VAN (2007)

Missing Ottoman Archival Records on the Armenian Genocide, 1915



Retour à la rubrique




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org