Aujourd'hui : Jeudi, 6 août 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Video blog reportage sur les enjeux de mémoire autour du génocide arménien en Turquie
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Posez vos questions en direct sur le blog de Tristan Mendès-France. REPORTAGE DU 12 AU 18 MARS 2007 : L’objectif de ce tournage est de questionner la société turque d’aujourd’hui sur son passé génocidaire (le génocide arménien qu’elle a commis en 1915). Cette problématique intègre la question de l’entrée éventuelle de la Turquie dans l’Union européenne (qui reconnaît le génocide arménien).


Rencontre avec une amie de Hrant Dink

Blogtrotters : les nouveaux aventuriers du numériques ?

Le concept est simple : Parler sous forme de video-blog-reportage autour du monde de sujets graves intéressant la mémoire ou la citoyenneté.

Le principe : Être sur place, filmer en direct tous les jours que dure le reportage. Interagir avec les internautes en intégrant leurs questions ou leurs suggestions durant le processus. En un mot faire un documentaire participatif.

Pour la ligne éditoriale : des sujets citoyens, aucune frontière, des enjeux de mémoires.

Projet lancé en août 2006. Premier videoblog reportage en décembre 2006 autour du génocide cambodgien. Prochain sujet en mars sur la question du génocide arménien en Turquie.

Une idée originale et inédite des blogtrotteurs, Tristan Mendès France et Alban Fischer.

Blogtrotters.fr / mode dÂ’emploi.
Video presentation blogtrotters
Pour le reste… Accédez rapidement à tout le contenu du site ici.

En cours : Le génocide arménien

Video blog reportage sur les enjeux de mémoire autour du génocide arménien en Turquie.

NB : REPORTAGE DU 12 AU 18 MARS 2007

L’objectif de notre prochain tournage sera de questionner la société turque d’aujourd’hui sur son passé génocidaire (le génocide arménien qu’elle a commis en 1915 - lire plus bas). Cette problématique intégrera la question de l’entrée éventuelle de la Turquie dans l’Union européenne (qui reconnaît le génocide arménien).

Les Turcs sont-ils prêts à revenir sur cette difficile période ou préfèrent-t-ils l’oublier ? Ce sujet est-il évoqué en société, en famille ? L’histoire du génocide est-il correctement enseigné ? Ces questions et d’autres seront posées à des acteurs associatifs, des témoins ou des victimes croisées durant le video-blog-reportage.

Vous pouvez suivre l’évolution du projet en visitant les billets préparatifs.

En attendant, voici un rapide panorama historique sur le sujet.
Et si vous avez des suggestions, vous êtes les bienvenues.
__________________
Panorama historique et contexte.
En 1915 et 1916, durant la première Guerre mondiale, environ 1 200 000 Arméniens (estimation la plus vraisemblable proposée par l’historien britannique Arnold Toynbee) ont été assassinés sur place ou sont morts au cours de leur déportation ; soit les deux tiers de la population arménienne vivant dans l’empire ottoman. Le gouvernement turc de l’époque est responsable de ce crime collectif, aboutissement d’un véritable plan concerté.

LÂ’extermination dÂ’un peuple

Après les premiers massacres de janvier 1915 et le développement d’une propagande anti Arménienne, les premières déportations surviennent au début d’avril 1915 : les Arméniens de la région de Zeîtoun en sont les victimes. Le génocide proprement dit commence le samedi 24 avril 1915 à Constantinople par une rafle : 2345 Arméniens appartenant à l’élite intellectuelle sont arrêtés. Puis au cours des mois de mai, juin et juillet 1915, tous les Arméniens des sept provinces orientales de l’Empire sont exécutés sans sommation ou déportés vers Alep, au sud . Des convois d’hommes, de femmes, de vieillards et d’enfants sont soumis à une longue marche dans des conditions épouvantables : sans eau, sans vivres et sans défense. Les traînards sont tués par les gendarmes chargés de les escorter, ou détroussés par des nomades kurdes. Enfin des bandes organisées, les tchétés massacrent un grand nombre de déportés.

A la fin juillet 1915, la première partie du programme d’épuration est réalisée : l’est de la Turquie est vidé de sa population arménienne. La seconde étape du plan est alors exécutée : la déportation méthodique des Arméniens vivant dans le reste de l’empire.

Un véritable génocide.
Les massacres, la déportation de plusieurs centaines de milliers d’individus correspond bien à la définition du génocide élaborée par ” la Convention sur la prévention et la répression du crime de génocide ” et adoptée le 9 décembre 1948 par l’Assemblée générale des Nations unies. Le génocide est défini comme un ensemble d’actes ” commis dans l’intention de détruire en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux “.

Plus d’un million de personnes ont péri au cours de ce génocide. Pourtant, le gouvernement turc conteste toujours l’intentionnalité du crime comme l’ampleur des massacres.



Retour à la rubrique




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org