Aujourd'hui : Mardi, 24 avril 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Clooney : Armenian Genocide, What else ?
Publié le : 10-02-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Grâce à l’avocate Amal Clooney, qui a épousé il y a un an l’acteur américain George Clooney, célibataire le plus convoité au monde, le monde entier a entendu parler le 28 janvier dernier, du génocide arménien et de sa honteuse négation par le politicien Dogu Perinçek et l’Etat turc. En effet, Amal Alamuddin Clooney était à Strasbourg pour représenter l'Arménie dans un procès qui s’est tenu devant la CEDH, au sujet des discours de haine et du génocide arménien. Condamné en Suisse pour avoir contesté le génocide arménien qui serait, selon lui, un « mensonge international », Perinçek, défendu par la Turquie, avait porté l’affaire devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Par un premier jugement rendu le 17 décembre 2013, la CEDH avait, de manière incompréhensible, estimé qu’il n’y avait pas de consensus à propos du génocide arménien et avait condamné la Suisse pour atteinte à la liberté d’expression. La Confédération Helvétique a fait appel de la décision et l’Arménie a décidé, cette fois-ci, de l’aider à porter le fer dans ce combat contre le négationnisme turc. Erevan a frappé un grand coup en s’attachant les services d’une célébrité comme Amal Clooney qui a fait le buzz sur tous les sites people.

C’est au cours de l’audience qui s’est tenue devant la Grande Chambre de la Cour européenne des Droits de l’Homme qu’Amal Clooney a donc représenté la République arménienne contre la Turquie et Dogu Perinçek, aux côtés du Procureur général d’Arménie, Gevorg Kostanyan et de l’avocat londonien Geoffroy Robertson. Les médias du monde entier se sont bousculés autour de l’épouse de George Clooney. Armenian Genocide, What else ? La réponse dans quelques mois, lors du verdict de la CEDH.

Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en anglais du Toronto Star, paru le 28 janvier 2015, précédée de la vidéo de l’intervention complète d’Amal Clooney devant la CEDH.



Légende photo : Amal Clooney s’est installée devant les médias du monde entier, avant que ne débute l’audience de la CEDH opposant le politicien turc Dogu Perinçek à la Suisse. Copyright Collectif VAN – 28 janvier 2015. Strasbourg.


L’intervention complète : Amal Clooney au sein de l'équipe juridique d'Arménie à Strasbourg



http://youtu.be/WJ9_vW6FcTs



Amal Clooney retourne à son vrai travail

Amal Alamuddin Clooney va à Strasbourg, en France, pour représenter l'Arménie dans un procès concernant les discours de haine et le génocide arménien


Toronto Star

Par Tanya Talaga

Publié le mercredi 28 janvier 2015

Si vous pensiez qu'Amal Alamuddin Clooney avait renoncé à la loi afin de devenir une épouse de célébrité, vous vous trompiez.

Clooney, âgée de 36ans, avocate établie des Droits de l'Homme, n'a pas vraiment besoin de la gloire de son mari, George Clooney, mais son nouveau statut de la femme qui a volé le cœur du célibataire confirmé a contribué à mettre en lumière le travail important qu'elle fait.

Clooney, qui a fait récemment les manchettes pour avoir porté aux Golden Globes des gants blancs de soie montant jusqu’aux coudes, les a échangés pour les robes noires de la Cour européenne des Droits de l'Homme à Strasbourg, en France.

Elle représente le gouvernement arménien dans le procès de Dogu Perinçek, un politicien turc, contre la Suisse. Le procès est centré sur Perinçek, qui a été condamné en Suisse pour avoir contesté le génocide arménien. Selon lui, le génocide est un « mensonge international ». Il nie que la mort de 1,5 million d'Arméniens, il y a 100 ans, équivaut à un génocide.

Perinçek a fait appel de la condamnation [Nota CVAN : C’est l’inverse qui s’est produit. La Suisse a perdu en première instance devant la CEDH pour avoir condamné Perinçek. C’est donc elle qui a fait appel] en soutenant que son droit à la liberté d'expression avait été violé. Le gouvernement de la Turquie est un tiers intervenant pour Perinçek. La Turquie refuse d’admettre que les morts constituent un génocide, en affirmant que le nombre de morts a été gonflé et que les personnes tuées étaient des victimes de la guerre civile et de troubles.

Payam Akhavan, professeur de droit international à l'Université McGill, connaît Clooney depuis plusieurs années, de l’époque où elle terminait ses études.

« Cela fait dix ans que je connais Amal, depuis nos études et c’est clairement une personne très intelligente, réfléchie et capable. Et elle mérite d'être vue comme plus que Mme Clooney », a dit Akhavan dans une interview accordée à Montréal.

« Malheureusement les médias sont beaucoup plus intéressés par les histoires de célébrité que par la réalité des droits de l'homme qui concerne la souffrance des victimes et non la gloire des sauveurs » a-t-il ajouté.

Ils ont été auparavant dans des camps opposés. Il y a quelques années, Akhavan représentait les intérêts du gouvernement libyen qui a fait valoir devant la Cour pénale internationale à La Haye que Saif Al-Islam Kadhafi devait être poursuivi pour les atrocités de masse, chez lui, en Libye. Clooney soutenait que Khadafi aurait dû être jugé à La Haye.

Dans ce procès de la Grande Chambre de la Cour européenne, ils agissent tous deux pour des clients du même bord. Akhavan est l'avocat de l’Institut International d’Etudes sur le Génocide et les Droits de l’Homme, une division de l’Institut Zoryan de Toronto, qui travaille conjointement avec l'Association turque des Droits de l’Homme et le Centre turc Vérité Justice Mémoire.

« Ils font valoir que les débats sur la vérité historique ou la qualification juridique des atrocités comme génocide ou sous une autre étiquette ne sont pas la vraie question ici », a déclaré Greg Sarkissian, après l'audience d'une journée à Strasbourg.

« La question principale est de savoir si les déclarations de Perinçek, prises dans leur contexte, constituent une incitation à la discrimination et à la haine », a indiqué Sarkissian, président de l’Institut International d’Etudes sur le Génocide et les Droits de l’Homme, faisant partie de l'Institut Zoryan.
Clooney, dans sa déclaration d'ouverture de mercredi, a indiqué qu'elle cherchait à corriger le contenu du procès et que l'erreur la plus importante dans l'arrêt de la Cour, consistait en ce qu'elle jetait le doute sur la réalité du génocide que le peuple arménien avait subi il y a un siècle.

Elle a fait valoir que la conclusion sur le génocide [Nota CVAN : La CEDH avait estimé le 17 décembre 2013 qu’il n’y avait pas de consensus sur la réalité du génocide arménien] n’était – tout d’abord - pas nécessaire dans ce procès, et que d'autre part, elle avait été rendue sans processus légal approprié, et, que troisièmement, elle était erronée, a indiqué Sarkissian dans un courriel.

Au tribunal, Clooney s'est référée à des photographies de journaux montrant les marches de la mort, les camps de concentration et des wagons remplis d’Arméniens, a déclaré Sarkissian.

Clooney, qui est née au Liban et parle couramment arabe et français, ne craint pas les procès difficiles des Droits de l'Homme.

Elle a fait ses études à l'Université d'Oxford et à l'École de Droit de l'Université de New York. Elle a été auxiliaire juridique à la Cour internationale de Justice. Elle travaille maintenant au cabinet d'avocats Doughty Street Chambers à Londres.

Son dernier procès très médiatisé concernait le retour des marbres du Parthénon de la Grande-Bretagne vers la Grèce. L'année dernière, elle a épousé George Clooney, âgé de 53 ans.

La Cour européenne mettra désormais six mois à rendre son jugement.

Avec des documents d'Associated Press


©Traduction de l’anglais Collectif VAN – 03 février 2015 – www.collectifvan.org



Vidéo des trois défenseurs de l’Arménie :

Gevorg Kostanyan, Geoffrey Robertson, Amal Clooney




http://youtu.be/4abD-CQX6as



Lire aussi:

Dossier du Collectif VAN : Affaire Perinçek



Retour à la rubrique


Source/Lien : Toronto Star



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org