Aujourd'hui : Mardi, 16 octobre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
La paille et la poutre : Erdogan dénonce le « massacre culturel » causé par l’EI
Publié le : 13-03-2015

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, en s'exprimant au sujet de la destruction en Irak et en Syrie, par le groupe État islamique (EI), de livres classés parmi le patrimoine culturel islamique, l’a qualifiée de « génocide » et de « massacre culturel ». Erdogan n’a pas parlé des génocides culturels perpétrés en Turquie, depuis que les Turcs Seljoukides ont envahi l’Arménie au XIe siècle, le point d’orgue étant les massives destructions culturelles qui se sont déroulées en marge du génocide arménien, encore nié à ce jour par Ankara. Le gouvernement Jeune-Turc avait pris soin en 1915 d’éradiquer le clergé arménien et de détruire les manuscrits médiévaux, symboles de la culture arménienne. Par ailleurs, ce que l’article ci-dessous ne mentionne pas, c’est que l’Etat turc a particulièrement encouragé l’organisation Etat islamique à dévaster les centres culturels et religieux des populations chrétiennes de Syrie et d’Irak (communautés arménienne et assyrienne). « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille de l’œil de ton frère. » (Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu). Le Collectif VAN vous propose la traduction d’un article en arménien paru dans Artsakhpress le 9 mars 2015, à partir d’un texte publié précédemment en turc par Agos.

Artsakhpress

En 1915, ils vendaient du fromage en l’enveloppant dans les pages des livres arméniens

Le 9 mars 2015 17:12

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, en s'exprimant au sujet de la destruction en Irak et en Syrie, par le groupe État islamique (EI), de livres classés parmi le patrimoine culturel islamique, l’a qualifiée de « génocide » et de « massacre culturel ».

Erdogan a rappelé aussi la destruction du patrimoine musulman au 15ème siècle en Espagne, mais il n’a pas parlé du génocide culturel perpétré sur ces terres [turques], rapporte le journal Agos.

Parlant de massacre culturel, Erdogan s’est souvenu uniquement des œuvres d’art musulmanes en Espagne, tandis que tout ce qui s’est passé à l’encontre de l’héritage culturel des Arméniens n’a pas été évoqué dans son discours.

Une des plus grandes destructions du patrimoine culturel arménien a eu lieu au 12ème siècle. D’après les témoignages de Stépanos Orbélian [Nota CVAN : historien arménien du XIIIe siècle], les [Turcs] Seldjoukides avaient brûlé en 1170 environ 10.000 livres du monastère de Tatev et de ses environs. Selon les données de l’historien Kirakos Gandzaketsi, une bibliothèque a été détruite en 1242 à Karin (actuellement Erzurum). En 1298, les trésors d’État ont été anéantis dans la capitale de Cilicie, à Sis (actuellement Adana*).

Cependant, la plus grande vague de destruction des manuscrits arméniens a eu lieu pendant le génocide arménien. D'innombrables manuscrits ont été totalement détruits dans les centres culturels d’Arménie occidentale. À cette époque, seuls deux cents livres ont été conservés sur les cinq cents manuscrits du monastère de Ktuts [Nota CVAN : en arménien Կտուց Անապատ – Guedouts Anabad] de Van.

Les livres sauvés par des Arméniens rescapés du génocide ont été dispersés, de longues années, aux quatre coins du monde, et la majorité d'entre eux sont conservés maintenant au Matenadaran qui porte le nom de Mesrop Machtots, créateur de l'alphabet arménien [Nota CVAN : Situé à Erevan, capitale de l’Arménie, le Matenadaran, en arménien Մատենադարան, est un musée des manuscrits anciens et un Institut de recherches].

Actuellement ce musée-bibliothèque compte plus de 17.000 manuscrits avec plus de 4.000 exemplaires transférés à Moscou après le génocide de 1915.

Des témoins oculaires du génocide, reviennent dans leurs témoignages sur les manuscrits détruits en 1915. Un témoin oculaire arabe, Faïez El-Ghocein, servant dans le système bureaucratique ottoman [Nota CVAN : il était capitaine dans l'armée ottomane], décrivait le côté culturel du génocide de la manière suivante :

« Après les massacres des Arméniens, les commissions spéciales formées par le gouvernement avaient commencé à procéder à la vente des villages désertés. La richesse culturelle arménienne était vendue à des prix dérisoires. Quand je suis allé à l’église, j’ai vu (de mes propres yeux) la manière dont on vendait des biens des Arméniens. Les portes des écoles arméniennes étaient fermées. Des manuels scolaires des Arméniens avaient été utilisés pour envelopper le fromage, les dattes et les graines de tournesol ».

©Traduction de l'arménien Collectif VAN – 13 mars 2015 – www.collectifvan.org

Lire les témoignages du Faïez El-Ghocein sur le site ADIC

*Nota CVAN : La ville de SIS se nomme actuellement Kozan et non Adana comme indiqué dans l’article.

Article en arménien :

http://artsakhpress.am/arm/news/13941/1915-in-hayeren-grqeri-terteri-mej-panir-ein-patatum-u-vatcharum.html

Article en turc :

http://www.agos.com.tr/tr/yazi/10810/1915te-ermenice-kitaplara-peynir-sariliyordu

Article en anglais :

http://armeniangenocide100.org/en/erdogan-forgets-about-armenian-cultural-heritage-demolition-2/


Lire aussi :

Dossier du Collectif VAN : les spoliations des biens des minorités en Turquie

Erdogan déplore la destruction par l'EIIL du patrimoine culturel à Mossoul




Retour à la rubrique


Source/Lien : Artsakhpress



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org