Aujourd'hui : Samedi, 21 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Turquie : Article 301 et liberté de la presse
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose la traduction de cet article paru en anglais sur Bianet du 13 mars 2007.





Un autre journaliste poursuivi en vertu de l'article 301


Le journaliste Uçar va être traduit en justice en vertu du tristement célèbre article 301 du code pénal turc pour avoir critiqué les poursuites à l'encontre d'un collègue qui a publié un livre sur un "journaliste disparu". Il sera jugé le 14 mars pour "insultes aux institutions de l'Etat".

BIA News Center
13/03/2007 Erol ONDEROGLU

BIA (Istanbul) - Le journaliste Irfan Uçar va être jugé pour un article de journal dans lequel il critiquait les poursuites engagées contre un autre écrivain sur la base du même article 301.

Le propriétaire de Aram Publishing House Fatih Taþ a été déclaré coupable à cause d'un livre sur un journaliste "disparu", Nazim Babaoglu. Uçar a critiqué le verdict.

Il sera jugé le 14 mars par la 2e chambre du tribunal de Beyoglu à Istanbul.

Commentant le célèbre article 301, qui devrait, pense-t-on, être reformulé à la suite de l'assassinat du journaliste arméno-turc Hrant Dink le 19 janvier, Uçar a dit que recourir à une autorisation du ministère de la justice comme condition préalable pour des procès au nom de cet article ne résoudrait pas les problèmes.

Il est accusé d'avoir "insulté l'Assemblée nationale, le système judiciaire et les forces de sécurité de l'Etat" dans son article.

"(...) Un journalists disparaît en Turquie. 11 ans se passent. Un éditeur sort un livre sur cet incident et est condamné au nom de l' article 301. Les foces de sécurité, les juges de ce pays ne se sentent pas responsables de ce qui est arrivé au journaliste disparu, Nazým Babaoðlu. Ceux qui ont 'lâché' Nazým sont libres mais ceux qui écrivent à ce propos sont poursuivis (...)" a écrit Uçar dans l'article en question.

Aydin Engin échappe au procès

Sur une autre affaire, le bureau du procureur ne va pas engager de poursuites contre le journaliste Aydýn Engin pour ses propos dans un article publié dans le journal turco-arménien bilingue Agos.

"J'irai en France dire que le génocide arménien n'a pas existé. Puis je reviendrai en Turquie, je grimperai sur une pierre du Güvenpark à Ankara et je dirai que le génocide arménien a existé", a écrit Engin, qui a ensuite été l'objet d'une enquête. EÖ/EÜ)

Traduction : Collectif VAN



Retour à la rubrique



Source/Lien : Bianet



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org