Aujourd'hui : Jeudi, 19 septembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Reynald Beaufort, artisan du dialogue arméno-turc ?
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org

Nous avions il y a un an, consacré un article à Reynald Beaufort, Président du site Turquie Européenne.

Il nous parait important de vous soumettre à nouveau quelques morceaux choisis de la "prose" qu'il a jugé bon depuis de faire disparaître des sites que nous dénoncions alors. Il est vrai que la teneur de ses articles ne cadre plus avec l'image qu'il aimerait désormais donner de lui-même, celle d'un ardent défenseur du dialogue arméno-turc. Outre ses propos sur le "soi-disant génocide arménien", sa conclusion qui le désigne comme la victime d'un nouveau nazisme est digne des pires manipulations négationnistes.

Soulignons qu'Ankara a sonné depuis deux ans le temps d'un pseudo-dialogue pour tenter de contrer les reconnaissances du génocide arménien de par le monde.
Ce n'est pas la première fois : on se souvient des précédentes tentatives de la Turquie de lancer des comités de dialogue arméno-turcs tels que le CRAT ou le FRAT (on aurait d'ailleurs pu suggérer d'orthographier le nom de ce dernier groupe ainsi : l'EUPHRATE : bien plus conforme à la réalité...).
Le dernier groupe de dialogue animé sur internet depuis environ deux ans (tiens donc) par la sociologue turque Fatma Muge Gocek, part "en vrille" : les défections se suivent tant du côté turc qu'arménien, les démocrates sincères (dont Taner Akçam) présents dans le cadre de cette expérimentation, préférant se retirer. Serait-ce qu'ils ne veulent plus cautionner une liste manifestement téléguidée ?

En tous les cas, les émissaires du gouvernement turc qui s'agitent sur tous les fronts pour enlever l'épine arménienne du pied de la République turque, savent pouvoir compter sur Reynald Beaufort : il n'est pas le dernier à "servir la soupe" sur le créneau de l'"ouverture" présumée. Bien au contraire.

Rappelons qu'il était signataire de l'appel lancé par les associations franco-turques pour manifester à Paris le samedi 27 janvier en l'honneur de Hrant Dink sous le slogan "Nous sommes tous des Arméniens" (beau slogan des démocrates kurdes et turcs, récupéré par certains et à mettre en perspective avec ce que Reynald Beaufort a écrit précédemment sur les Arméniens...En plus des morceaux choisis ci-dessous, voir notre précédent article :
Le masque du négationnisme "propre" de Reynald Beaufort se fissure et révèle sa véritable nature
).
Ce personnage, fan du site raciste Tête de Turc, vient, par une initiative conjointe de l’Association Turquie Européenne, de la direction du journal Agos et de l’éditeur Dominique Fradet, de publier "Être Arménien en Turquie" de Hrant Dink, qui regroupe les principaux écrits du journaliste arménien assassiné à Istanbul le 19 janvier dernier. Formidable. Tout est donc fait pour brouiller les pistes et fausser le message. Gageons que quelques naïfs s'extasieront.

Par ailleurs, sur son site personnel, la chronologie de l'histoire du peuple turc qui survolait l'Histoire turque depuis le Paléolithique (!) sans mentionner une seule fois la présence des Arméniens et des dynasties arméniennes au cours des siècles - à lire plus bas - est désormais remplacée par une histoire plus "normalisée" mais où l'on reconnait bien le style des négationnistes qui accusent les victimes d'être les véritables coupables de leur malheur...

Chassez le naturel, il revient au galop.

Collectif VAN
[Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]

-----------------------------------------------

Morceaux choisis :



PORTRAIT D'UN TURCOPHILE (né le 24 avril 1958...)

Reynald BEAUFORT

Je cherche "Turquie", je suis effaré: Amnesty International, sites haineux arméniens, nationalistes kurdes et grecs, de positif, rien… Ou presque ! La Turquie ne se résume quand même pas à une compilation de toutes les raisons possibles de ne pas l'aimer. Il y des gens qui y vivent avec un cœur qui bat. Je sais désormais ce que je dois faire: Je dois créer un site qui fasse découvrir aux francophones la Turquie et le monde turc dans ses aspects culturels, historiques et ses peuples si attachants.
(...)
Je commence à recevoir des menaces, il n'est manifestement pas permis de dire du bien de la Turquie, la mauvaise foi et la haine de ces messages est tellement flagrante que je décide de m'engager encore plus loin dans la défense de la Turquie (car c'est bien de cela qu'il s'agit, d'être "l'avocat du diable"!). Aucun pays ne mérite un tel déchaînement d'agressivité. Je me plonge dans des documents historiques et ai la confirmation que les évènements n'ont pas été aussi simplistes qu'on le prétend dans notre histoire officielle et que les Turcs n'ont pas été plus enclins à la violence que les autres peuples. Je l'écris et, malheur à moi ! J'ai déclenché les foudres des lobbies anti-turcs surtout quand je m'élève contre la reconnaissance du soit disant génocide arménien par la France, là tous les moyens deviennent bons pour m'éliminer de la Toile, pressions sur les fournisseurs d'accès, sur les annuaires de site (exclusion de Yahoo France) insultes, menaces physiques et même de mort, publication de mon adresse privée accompagnée d'un appel à me faire passer l'envie de remettre en cause les thèses de ces charmants démocrates. Je n'en crois pas mes yeux, moi qui pensais que l'on vivait dans un pays de libre pensée et expression, j'ai l'impression de subir un autodafé digne des pages les plus sombres de notre histoire. La bête n'est pas morte mais elle n'a plus de bottes et de chemises brunes, elle se présente même avec des velléités moralisatrices et humanitaires, c'est la Pensée Unique: L'histoire est définitivement écrite et immuable et malheur à ceux qui la remettent en question !

(...) 2000 est une année faste pour la Turquie en France, car vont naître deux sites dont je suis fier d'avoir été une sorte de précurseur et un peu aussi le catalyseur, sans en être d'aucune façon un des auteurs: Bleu, Blanc, Turc le 16 novembre et Tête de Turc le 1er décembre.

(...) Tête de Turc est la référence politique et présente la vision de l'histoire et de l'actualité d'intellectuels turcs de France, il est aussi l'organisateur d'actions militantes de défense de la cause turque.


Pour info : les liens originaux de cet article ont disparu :
http://www.bleublancturc.com/Turcophilie/portrait_reynald.htm

http://rbeaufor.club.fr/auteur.html

Lire aussi :

Une pétition pour Hrant Dink ?


Instrumentalisation de la mort de Hrant Dink : interrogations au sujet d'une curieuse manifestation


Ancienne version de l'Histoire turque selon Reynald Beaufort :

- 2 000 000 ? - 8 000: Le Paléolithique (âge de la pierre taillée).
- 8000 - 5500: Le Néolithique (âge de la pierre polie).
- 5500 - 4000: Le Chalcolithique (âge du cuivre).
- 4000 - 1950: L'âge du bronze ancien.
Vers - 2600: Empire proto-Hittite ou Hatti.
- Vers - 2000: Le patriarche Abraham (Ibrahim) quitte Harran pour Canaan.
2000 av J.C. : Arrivée de colonies de marchands assyriens apportant l'écriture en Anatolie.
- 1750 à 1200 av J.C. : Fondation de l'ancien Empire Hittite.
- 1250 av J.-C. : Guerre de Troie.
- 1200 à 700 av J.C. : Période Hittite récente
- 700 av J.C. : Civilisation Hellénique.
- 334 av J.C. : Alexandre le Grand conquiert la Perse et l'Anatolie.
- 330 à 130 av J.C. : Développement et prospérité des cités telles que Pergame et Éphèse.
- 279 av J.C. : Des tribus celtes ou gauloises (Galates) fondent le royaume de Galatie autour d'Ancyre (actuelle Ankara).
- 129 av J.C. : Les Romains créent la province d'Asie Mineure et Pergame en devient la capitale (Pergamum- actuelle Bergama)
- 27 av. J.C.: Toute l'Anatolie est romaine.
- 47 - 57 ap. J.C. : Voyages de St Paul en Anatolie.
- 196 : Conquête de Byzance par Septime Sévère.
- 293 : L'Empire romain se divise. Byzance devient la capitale de l'Empire Romain d'Orient.
- 324 - 330 : Réunification de l'Empire romain par Constantin.
- 330 :Byzance capitale de l'Empire sous le nom de Constantinople.
- 476 : Chute de Rome, fin de l'Empire Romain d'Occident.
- 527 - 565 : Règne de Justinien, le plus grand empereur byzantin - Construction de Sainte Sophie.
- 570 : Naissance de Mahomet.
- 622 : Hégire (Hijra) - Fuite vers Médine - Première année du calendrier musulman.
- 634 : Conquêtes musulmanes au détriment de l'Empire Byzantin.
- 880 : Campagne du Turc Rashid en Haute Égypte.
- 985 : Sedjoukides sur le Syr-Daria.
- 1026 - 1090 : Attaques Petchenègues contre Byzance.
- 1040 : Seldjoukides vainqueurs des Ghaznévides.
- 1037 - 1109 : Empire turc des Grands Seldjoukides d'Iran.
- 1059 : Prise d'Ispahan par les Seldjoukides.
- 1071 : Bataille de Manzikert (Malazgirt). Alparslan défait les troupes byzantines, les turcs s'installent en Anatolie.
- 1071 - 1243 : Sultanat Seldjoukide de Rum qui établit sa capitale à Konya - Rayonnement spirituel et intellectuel avec Djelaleddin Rumi "Mevlana" fondateur de l'ordre des "derviches tourneurs".
- 1071 - 1076 : Turcs à Antioche (Antakya), Damas, Jérusalem.
- 1096 : Début des Croisades.
- 1157 : Fin des Grands Seldjoukides.
- 1204 : Les Croisés pillent et ruinent Constantinople.
- 1299 : Naissance de l'Empire Ottoman, capitale d'abord Iznik (Nicée) puis Bursa (Brousse) au Nord-est de l'Anatolie.
- 1346 : Les Ottomans en Europe.
- 1361: Prise d'Andrinople (Edirne) par les Ottomans.
- 1389 : Kosovo, les Ottomans dominent les Balkans.
-1453 : Mehmet II le Conquérant (Fatih) entre dans Constantinople. La ville prend alors le nom d'Istanbul
- 1512 - 1520 : Selim 1er, sultan ottoman.
- 1516 : Débarquement des Turcs à Alger.
- 1520 - 1566 : Règne de Soliman le Magnifique . Apogée de l'Empire Ottoman. L'Empire s'étend de l'Algérie au Yémen, menace Vienne, la Perse et s'installe même provisoirement dans le Caucase.
- 1534 : Débarquement turc à Tunis.
- 1551 : Débarquement turc à Tripoli.
- 1571 - Défaite navale de Lépante, sans grosses conséquences militaires, mais à fort impact "psychologique", les Turcs ne sont plus invincibles.
- 1663 : Siège de Vienne par les Ottomans.
- 1669 - Ambassade turque à Versailles, à la Cour du Roi Louis XIV.
- 1699 : Traité de Karlowitz. Premier recul des Ottomans.
- 1703 -1730 : "Ère des Tulipes" règne d'Ahmet III, époque fastueuse de rayonnement culturel.
- 1705 : Indépendance de la Tunisie.
- 1794 : Un Turc fonde la dynastie Kadjar en Iran.
- 1798 - 1799 : Expédition de Bonaparte en Égypte. Conflit franco-turc.
- 1821 - 1829 : Guerre d'indépendance de la Grèce.
- 1830 : Indépendance de la Grèce. Débarquement français à Alger.
- 1839 - 1878 : Période des "Tanzimat" l'État essaie de se réformer, peut-être trop tard. L'assouplissement relatif du régime favorise le développement des revendications nationales.
- 1876 : Première tentative d'instauration d'une Constitution, abolie en 1878.
- 1876 - 1909 : Règne d'Abdülahmid II, dernier Sultan puissant.
- 1878 : Cession de Chypre à l'Angleterre.
- 1894 - 1896 : Révoltes arméniennes et répression. ( 300.000 victimes environ )
- 1908 : Révolution des "Jeunes Turcs".
- 1914 : Alliance avec l'Allemagne, guerre contre la France, l'Angleterre et la Russie.
- 1914 - 1915 : Invasion de l'Est de l'Anatolie par les Russes.

(voir : Nouvelle version : HISTOIRE)



Retour à la rubrique




   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org