Aujourd'hui : Lundi, 17 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Le CCAF condamne l’opération de propagande orchestrée par l’Azerbaïdjan
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous invite à lire ce Communiqué de presse du CCAF (Conseil de Coordination des Organisations Arméniennes de France), ainsi que le courrier adressé au Premier Ministre Manuel Valls suite à la campagne de propagande mensongère menée fin février par l’Azerbaïdjan.





Communiqué du CCAF

Cérémonie pour Khodjaly à l’Arc de Triomphe : le gouvernement ne cautionne pas

Les deux Présidents du CCAF, Ara Toranian et Mourad Papazian ont été reçus par Jean-Marc Todeschini, le secrétaire d’Etat aux anciens combattants, le lundi 7 mars.

Les Présidents du CCAF ont condamné l’opération de propagande orchestrée par l’Azerbaïdjan, notamment le 26 février dernier, avec le ravivage de la Flamme, à la demande de l’ambassade d’Azerbaïdjan. Les propagandistes de Bakou ont transformé cette cérémonie en un moment dédié aux victimes azéries de Khojaly.

Le Secrétaire d’Etat aux anciens combattants a déploré cette instrumentalisation par Bakou, tout en insistant sur le fait que l’Etat français ne cautionnait absolument pas ces cérémonies. Il a ajouté que le comité de la Flamme était autonome et ne consultait ni n’informait le gouvernement sur la programmation des cérémonies à l’Arc de Triomphe.

Ara Toranian et Mourad Papazian ont insisté sur le caractère mensonger de la démarche de Bakou qui a tenté de manipuler l’opinion sur le dos du gouvernement français.

Il apparaît clairement, à la lueur de cet entretien, que la diplomatie azerbaïdjanaise a tenté une opération de communication qui a pu fonctionner au sein de certains milieux travaillés par les lobbyistes de Bakou.

Les deux Présidents du CCAF sont sortis rassurés de cet entretien. Le comité de la Flamme est désormais tenu en alerte par le gouvernement français.

---------------------------------------

Les coprésidents avaient adressé le 3 mars le courrier suivant au Premier ministre :

Monsieur le Premier Ministre,

Le CCAF a appris avec stupéfaction qu’une cérémonie avait été organisée à l’Arc de triomphe le 26 février en « hommage aux victimes du génocide de Khodjaly » en présence de l’ambassadeur d’Azerbaïdjan en France, M Eltchin Amibeyov. Un concert sur le même thème a été également donné dans l’enceinte de l’église Saint Louis des Invalides, attaché au Diocèse des Armées, le 25 février.

Ces manifestations, promues par l’Azerbaïdjan, s’inscrivent dans une campagne de propagande visant à faire passer les Arméniens pour des « génocideurs » et ce au lendemain des cent ans du génocide de 1915 officiellement commémoré par la France.

Les événements auxquels ces cérémonies se réfèrent n’ont rien à voir avec un « génocide ». Ils s’inscrivent dans le cadre de la guerre du Haut Karabagh, qui a fait 30 000 morts de part et d’autre.

Des milliers de civils arméniens ont été massacrés dans ce conflit, que ce soit dans le feu de la guerre ( bombardements continus contre Stépanakert, holocauste de Maragha-10 avril 1992,) ou à des centaines de kilomètres du front et en temps de paix : pogrom de Soumgaït du 28 février 1988 et des jours suivants (plusieurs centaines de morts), pogrom de Bakou du 13 au 19 janvier 1990 ( près de 400 morts), pogrom de Kirovabad en novembre 1988 qui fit plus d’une centaine de morts et disparus.

Que la République d’Azerbaïdjan profite de l’ignorance de l’opinion française à l’égard de cette guerre pour tenter de présenter les Arméniens comme des « génocideurs » est en soi inadmissible. Mais que des administrations officielles de la République se soient prêtées à cette opération qui fait les beaux jours de la propagande du régime Aliev* suscite de nombreuses interrogations. D’autant que la France, co-présidente du Groupe de Minsk de l’OSCE chargée du règlement du conflit, est parfaitement informée de ses tenants et aboutissants.

Ces opérations de diffamation à l’égard des Arméniens, parées des ors de la République et se réclamant de sa caution constituent une véritable provocation qui a choqué l’ensemble des Français d’origine arménienne, qui connaissent le poids des mots en matière de « génocide ».

Nous comprenons d’autant moins cette complaisance apparente à l’égard de ces manipulations que nous connaissons votre attachement à la cause du peuple arménien, dont le président de la République a dit au diner du CCAF le 28 janvier dernier, qu’elle était « la cause de la justice ».

Dans l’attente, nous vous prions d’agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre très haute considération.

Mourad Papazian

Ara Toranian


*“http://azertag.az/fr/xeber/931467“http://azertag.az/fr/xeber
“https://www.youtube.com/watch ?v=gStFRWIy5Ig
“https://www.youtube.com/watch ?v=gStFRWIy5Ig etc.)


Lire aussi:

Dossier du Collectif VAN : L'Azerbaïdjan, une dictature nationaliste et négationniste



Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org