Aujourd'hui : Mardi, 11 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Paris : Réactions contre les nationalisations d'églises en Turquie
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF) et le Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA) protestent contre les mesures de « nationalisation » prises par les autorités turques à l’encontre d’un certain nombre d’églises, dont l'église arménienne Saint-Guiragos à Diyarbakir. L'expropriation de ces biens s’inscrit dans la continuité de la spoliation du patrimoine arménien et assyro-chaldéen-syriaque, consécutive au génocide perpétré en 1915 par le gouvernement Jeune-Turc. Alors que le processus d’adhésion de la Turquie à l’UE a été relancé cette année, un appel est lancé aux autorités françaises et européennes afin qu'elles agissent en vue de la restitution du patrimoine des minorités chrétiennes à leurs légitimes propriétaires et pour que cesse la répression sanglante à l’égard de la minorité kurde de Turquie. Le Collectif VAN vous propose de lire les Communiqués du CCAF et du CDCA publiés le 1er avril 2016.


CCAF

Communiqué de presse

01-04-2016

LE CCAF DÉNONCE LES MESURES DE SPOLIATION PRISES PAR LA TURQUIE

Le CCAF dénonce les mesures de « nationalisation » prises par les autorités turques à l’encontre d’un certain nombre d’églises, dont celle de Saint Guiragos à Diyarbakir.

Cet édifice religieux arménien, le plus important de la région, détruit pendant le génocide de 1915, avait été récemment rendu au culte après avoir été restauré grâce aux efforts conjoints de la fondation arménienne « Saint Guiragos » et la municipalité kurde et progressiste de Diyarbakir.

Rien ne saurait justifier cette expropriation qui s’inscrit dans la continuité de la spoliation du patrimoine arménien.

Le CCAF appelle les autorités françaises et européennes, qui viennent de relancer le processus d’adhésion de la Turquie dans l’UE, à dénoncer cette nouvelle provocation et à exiger du gouvernement turc qu’il s’engage au contraire, outre la reconnaissance du génocide des Arméniens, dans la voie de la restitution à leurs légitimes propriétaires de tous les biens nationaux arméniens indûment confisqués par l’État turc.

CCAF
Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France
118 rue de Courcelles
75017 Paris
contact@ccaf.info

http://www.ccaf.info/item.php?r=0&id=665


------------------------------------

CDCA

Communiqué de presse

01-04-2016

Le CDCA condamne l’expropriation des biens des minorités à Diyarbakir

Le CDCA condamne l’expropriation des biens des minorités de Diyarbakir et appelle la France à faire pression sur la Turquie pour garantir les droits des minorités

Par décision du gouvernement turc, publié au Journal officiel le 25 Mars 2016, 6300 parcelles de terre dans la province de Sur et plus précisément à Diyarbakir (Tigranakert) ont été saisies par l’Etat turc. Parmi celles-ci figurent l’Eglise Surp Giragos, la plus grande église arménienne encore en activité en Turquie, l’Eglise chaldéenne Surp Sarkis, l’église arménienne catholique, l’Eglise de la Vierge Marie ancienne église assyrienne devenu temple protestant. Ces églises, gérées par des fondations religieuses privées en partenariat avec les autorités locales témoignaient de la volonté de ces dernières à rétablir la vie des minorités ethniques de cette région en particulier des Arméniens victimes du génocide de 1915.

« Le Comité de Défense de la Cause Arménienne condamne fermement l’expropriation des biens des minorités chrétiennes ou kurdes de Diyarbakir » a indiqué Harout Mardirossian le responsable du CDCA. « Cet acte de spoliation est identique à celui réalisé par l’Empire ottoman à l’égard du peuple arménien lors du génocide de 1915 et il appelle comme pour les biens spoliés lors du génocide des Arméniens à une réparation immédiate de la Turquie. Nous demandons également à la France par la voie de son exécutif et de sa diplomatie à faire pression sur M. Erdogan pour que ces églises soient rendues sans délai aux fondations qui les géraient et que cessent les brimades, vexations, poursuites et la répression sanglante à l’égard des minorités en Turquie et notamment des kurdes, incompatibles avec les valeurs d’un pays qui aspire à intégrer l’Union européenne » a conclu le responsable du CDCA.

De son côté, le député du HDP Garo Paylan a saisi le Premier Ministre turc, M. Davutoglu pour obtenir des éléments sur la justification de ses expropriations, leurs durées et leurs portées.

A l’invitation du CDCA, le député turc Garo Paylan participera le vendredi 8 avril à 20h, à la Salle Rossini de la Mairie du 9 (6 rue Drouot), a une table ronde portant justement sur :

« LA SITUATION GEOPOLITIQUE EN TURQUIE ET LE DROIT DES MINORITES ».

Participeront également à cette table ronde le représentant pour l’Europe du HDP Eyüp Doru et le président de la Fédération euro arménienne (FEAJD basée à Bruxelles) Kaspar Karampetian. La table ronde sera animée par le journaliste Guillaume Perrier.

Pour tout contact et inscription à la table ronde

Comité de Défense de la Cause Arménienne

17 rue Bleue 75009 Paris



Lire aussi:

Dossier du Collectif VAN : les spoliations des biens des minorités en Turquie



Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org