Aujourd'hui : Samedi, 15 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Agression d’un député arménien au Parlement turc
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Le 2 mai, alors qu’une commission parlementaire se réunissait pour priver les membres de l’opposition de leur immunité les mettant à l’abri de poursuites, Garo Paylan a reçu des coups de pied et de poing plus de 100 fois de la part des membres de l’AKP d’Erdogan pendant une bagarre qui a duré 10 minutes. Garo Paylan a décrit l’agression en termes de « lynchage prémédité en raison de son origine arménienne. » Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut Sassounian, paru dans The California Courier le 12 mai 2016.


Les voyous d’Erdogan au Parlement frappent un député arménien et un député kurde

De Harut Sassounian
The California Courier
www.TheCaliforniaCourier.com
Éditorial du 12 mai 2016

Coups de pied et coups de poing sont devenus la routine au Parlement turc. À chaque fois que des membres du Parlement arméniens ou kurdes critiquent le gouvernement, ils sont violemment agressés par un gang de députés appartenant au parti d’Erdogan au pouvoir, le Parti pour la justice et le développement (AKP).

Ces derniers jours, des parlementaires de l’AKP ont insulté et physiquement agressé Garo Paylan (un Arménien) et Ferhat Encu (un Kurde) qui représentent le parti d’opposition, le parti démocratique des peuples (HDP) au Parlement.

Paylan a fait un discours sans précédent au Parlement turc le 21 avril 2016. Après avoir salué les députés en arménien, en disant « Parev tsez », il a poursuivi avec hardiesse : « Après le début de la Première Guerre mondiale, le 24 avril 1915 des intellectuels, des leaders d’opinion et des parlementaires arméniens ont malheureusement été les premiers à être arrêtés…. Malgré leur immunité, ils ont été arrêtés et emmenés à Ankara, Ayash, Ourfa et Diyarbakir, et sur le trajet, les députés ont été assassinés par des bandits. Bien évidemment, une fois les députés et les leaders d’opinion de la communauté privés de pouvoir, et leur volonté de résoudre les problèmes par des processus démocratiques devenue inutile, les peuples arménien et assyrien ont subi d’intenses massacres par décret et ont été chassés de leurs terres historiques où ils avaient vécu des milliers d’années. »

Paylan a osé évoquer l’héritage honteux du génocide arménien qui persiste à ce jour en Turquie : « Regardez les noms de Talaat Pacha, Djemal Pacha et Enver Pacha. Dans 2500 villes de ce pays, des rues portent leurs noms. Aujourd’hui, malheureusement, nous marchons dans des rues qui portent le nom de Talaat Pacha. Pouvez-vous vous imaginer aller en Allemagne et à Berlin et marcher dans des rues du nom d’Hitler et Goebbels ? Une telle chose serait-elle acceptable ? Eh bien, dans 2500 villes de notre pays, des rues et des avenues s’appellent Talaat Pacha. »

Pendant son élocution, Paylan a récité les noms et présenté des photographies agrandies de plusieurs membres arméniens du Parlement turc, y compris Krikor Zohrab, qui ont été arrêtés le 24 avril 1915 et sauvagement assassinés. Le député arménien a courageusement proposé de former une commission parlementaire chargée d’enquêter sur les circonstances de leurs décès, d’identifier les responsables de leurs assassinats – qui a ordonné de les tuer et qui a exécuté les ordres – de localiser l’endroit où leurs corps ont été enterrés, et de leur ré-enterrer avec un service funéraire approprié et rétablir leur dignité. Sans surprise, la proposition de Paylan a été rejetée par la majorité du Parlement.

Après avoir exprimé son respect pour la mémoire des membres arméniens du Parlement turc, décédés en 1915, Paylan a terminé son discours avec les mots arméniens traditionnels de condoléances pour les défunts : « Asdvads irents hokin lousavore » (Que Dieu illumine leurs âmes).

Pendant son long discours courageux, Paylan a constamment été interrompu par des railleries et des menaces des députés de l’AKP.

Le 2 mai, alors qu’une commission parlementaire se réunissait pour priver les membres de l’opposition de leur immunité les mettant à l’abri de poursuites, Paylan a reçu des coups de pied et de poing plus de 100 fois de la part des membres de l’AKP d’Erdogan pendant une bagarre qui a duré 10 minutes. Paylan a décrit l’agression en termes de « lynchage prémédité en raison de son origine arménienne. »

Après cette attaque, lorsque les membres du HDP ont quitté l’audience, la commission a voté en faveur de la proposition de l’AKP de lever l’immunité parlementaire des députés appartenant au parti pro-kurde HDP. La plupart des députés kurdes ainsi que Paylan seront donc arrêtés pour des raisons fallacieuses. Erdogan prévoit très probablement d’annoncer de nouvelles élections parlementaires, dans l’espoir que l’AKP gagne les sièges laissés vacants par le HDP, ce qui lui donnera assez de votes au Parlement pour amender la Constitution et instaurer un régime présidentiel autocratique puissant.

Le sort de Paylan semble être scellé ! Soit il sera condamné à une longue peine de prison, soit il subira le même destin tragique que le journaliste arménien Hrant Dink, assassiné de sang-froid par des extrémistes turcs à Istanbul le 19 janvier 2007!

Partout dans le monde, les gens de bonne volonté doivent élever la voix et condamner le règne despotique d’Erdogan. Quelle ironie si Paylan, qui a déploré le décès du député Krikor Zohrab, survenu il y a un siècle, est tué lui aussi, à moins que la communauté internationale envoie de forts avertissements au gouvernement turc, afin qu’il prenne des mesures strictes pour assurer la sécurité du député arménien. Malheureusement, rien ne semble avoir changé en Turquie ces 100 dernières années !

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 12 mai 2016 – www.collectifvan.org


Lire aussi:

Turquie : Discours du député arménien Garo Paylan (HDP) au Parlement




Retour à la rubrique


Source/Lien : The California Courier



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org