Aujourd'hui : Jeudi, 27 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Réaction turque après la décision prise par le Bundestag
Publié le :

TRT


Yildirim: "Le Bundestag a commis une grave erreur"
"Cette question en fait même pas l’unanimité chez les juristes et les historiens. Le peuple turc n’acceptera jamais cette décision, à nos yeux elle n’a aucune valeur", a déclaré le PM turc concernant le vote allemand en faveur des assertions arméniennes


03.06.2016 ~ 03.06.2016

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a estimé que le Parlement allemand a commis une grave erreur en adoptant le projet de loi reconnaissant les assertions arméniennes sur les incidents de 1915, et a appelé l’Allemagne à la corriger au plus vite.

Le chef du gouvernement turc a tenu une conférence de presse, vendredi, avant son départ pour une visite officielle en Azerbaïdjan.

Il a d’abord commenté le vote de jeudi au Bundestag en faveur des allégations arméniennes concernant les incidents de 1915.

«C’est une faute historique du Parlement de ce pays ami et allié. Cette question ne fait même pas l’unanimité chez les juristes et les historiens. Le peuple turc n’acceptera jamais cette décision, et à nos yeux, elle n’a aucune valeur», a-t-il dit.

«Seuls 250 députés sur 650 ont participé à ce vote, ce qui prouve que la majorité d'entre eux ne soutient pas ce projet de loi. Quoi qu'il en soit, nous sommes décidés à préserver nos relations avec nos alliés. Nous espérons que cette erreur sera rectifiée», a-t-il poursuivi.

Yildirim a souligné que l’ambassadeur de Turquie en poste à Berlin a immédiatement été rappelé pour consultations.

"La Turquie et l'Allemagne sont deux alliés très importants. Il ne faut pas s'attendre à ce que nos relations se dégradent totalement. Mais cela ne veut pas dire que nous allons rester silencieux face à ce vote", a-t-il indiqué, expliquant que dans quelques jours, l’Etat et le gouvernement prendront les décisions et les mesures nécessaires en réponse à cette initiative du Parlement allemand.

Par la suite, le Premier ministre turc a rappelé que l’Arménie est un pays qui occupe toujours près de 20% des territoires azerbaïdjanais et qu’elle est l’auteur d’attaques meurtrières contre les territoires de l’Azerbaïdjan.

De plus, il a rappelé que dans le passé des milices armées arméniennes (ASALA) se sont rendues coupables de crimes terroristes contre des diplomates turcs.

"Le monde entier sait que l'Arménie a tout au long de son histoire été impliquée dans des affaires de terrorisme qui ont coûté la vie à de nombreux diplomates turcs. Aujourd'hui aussi, il est connu de tous qu'elle ouvre les bras à d'autres groupes terroristes", a-t-il affirmé.

Pour conclure, le Premier ministre est revenu sur l’importance des relations et de la fraternité entre la Turquie et l’Azerbaïdjan, exprimant sa volonté de renforcer davantage les coopérations notamment dans le domaine de l’énergie.

AA

http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2016/06/03/yildirim-le-bundestag-a-commis-une-grave-erreur-503347

-------------------------------

DECLARATION CONJOINTE DES PARTIS TURCS

Déclaration conjointe publiée par les membres du Parti de la justice et du développement, du Parti républicain du peuple et du Parti d’action nationaliste de la Commission des Affaires Étrangères de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, au sujet du projet de résolution qui sera traité par le Bundestag allemand concernant les événements de 1915

Nous venons d’apprendre avec regret que l’assemblée parlementaire de la République fédérale d'Allemagne allait voter, le 2 juin 2016, un projet de résolution appuyant les assertions du «génocide» arménien infondé. Nous rejetons et condamnons fermement ce projet de résolution qui falsifie les réalités historiques sur les événements de 1915 et incompatible avec le droit.

Présenter comme un «génocide» les événements ayant causé de grandes souffrances mutuelles pour les Turcs et les Arméniens 101 années avant cela dans des circonstances très particulières lors de la Première Guerre Mondiale, en traitant ces événements de façon partiale, déformée et selon divers motifs politiques subjectifs, est absolument inacceptable. Vouloir justifier ce projet qui est l’un des pires exemples montrant la politisation et l’abus de nos jours des événements en question, par des explications risibles telles que la «responsabilité historique particulière de l’Allemagne» ou «soutenir les Turcs et les Arméniens dans la recherche de voies pour la conciliation et la paix en surmontant les abimes du passé», est une initiative prise en compte par personne.

Le génocide n’est pas un terme pouvant être exploité à des fins politiques, il s’agit d’un crime clair et avéré selon la définition dans le droit international. Il n’existe aucune décision d’un tribunal compétent qualifiant de «génocide» les événements de 1915, de même que l’impossibilité de parler de l’existence d’une quelconque entente à ce sujet a été notamment confirmée par la résolution de la Cour européenne des droits de l’homme du 15 octobre 2015 dans l’affaire Perinçek/Suisse. Nous avons la conviction que l’initiative de l’assemblée parlementaire de la République fédérale d'Allemagne de vouloir produire un avis officiel indiscutable au sujet des événements de 1915 et de l’imposer, en contradiction avec la jurisprudence du droit international et européen, sera tôt ou tard interrogée aux yeux du peuple allemand représenté par cette assemblée.

De plus, l’appel de l’assemblée fédérale à vouloir imposer cette narration falsifiée aux jeunes générations par l’intermédiaire du système d’éducation en ignorant les pensées et la mémoire des centaines de milliers de citoyen allemand d’origine turque, aussi représentés par cette assemblée, est un acte d’ignorance de la liberté de pensée et d’expression. Le fait de s’efforcer à offenser l’auto-identité de la communauté turque de 3 millions en Allemagne ne peut être expliqué par le motif selon lequel ce projet «contribuera à l’intégration des citoyens d’origine turque». Au contraire, cette démarche injuste et illégale est susceptible de créer un effet diviseur entre les Turcs et les Allemands.

Le partage, dans l’amitié et la coopération, d’un avenir commun de deux nations qui ont vécu en paix pendant des siècles et aujourd’hui de deux États voisins, est possible avec une considération de l’histoire dans une perspective de mémoire juste. La Grande Assemblée Nationale de Turquie a en effet suivi cette approche avec une déclaration adoptée à l’unanimité en 2005 et a soutenu l’éclaircissement de tous les aspects de ces souffrances humaines par l’intermédiaire d’une Commission Mixte d’Historiens qui travaillera sur des bases scientifiques et qui sera accessible à tous, pour que les événements du passé puissent être examinés librement et qu’un compromis puisse être trouvé. Si l’assemblée parlementaire de la République fédérale d'Allemagne est sincère au sujet de servir à l’amélioration des relations turco-arméniennes, elle doit savoir que ce projet de résolution en question ne servira qu’à léguer aux générations futures des préjugés ainsi que des sentiments de haine et de vengeance. Nous attendons de l’assemblée fédérale d’assumer sa «responsabilité historique» en appuyant l’éclaircissement des réalités historiques et non en falsifiant l’histoire et en approfondissant les distinctions.

En dernier lieu, la non adoption par l’assemblée fédérale d’un tel projet de résolution qui nous pousse à l’inquiétude quant à la dégradation des relations d’amitié et d’alliance entre la Turquie et l’Allemagne, sera l’indicateur le plus important de la prédominance du bon sens.

http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2016/06/02/incidents-de-1915-declaration-conjointe-des-partis-turcs-502340

--------------------------------

"L'histoire des pays ne doit pas être entachée par des décisions irresponsables"

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a réagi à l'adoption par le Parlement allemand de la motion qualifiant les événements de 1915 de "génocide" arménien


02.06.2016 ~ 03.06.2016

"L'Histoire des pays ne doit pas être entachée par des décisions irresponsables et sans appui d'un Parlement [étranger]" a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Cavusoglu, a réagi à l'adoption par le Parlement allemand de la motion qualifiant les événements de 1915 de "génocide" arménien, dans un message qu'il a publié sur son compte officiel Twitter.

"On ne recouvre pas les sombres pages de son propre passé, en entachant l'histoire des autres pays par des décisions irresponsables et sans appui d'un Parlement", lit-on dans ce message.AA

http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2016/06/02/l-histoire-des-pays-ne-doit-pas-etre-entachee-par-des-decisions-irresponsables-502874

-----------------------------------------------------------

Ibrahim Kalin: "L’Allemagne, auteur de l’Holocauste, agit avec un sentiment de culpabilité"

Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a fait une évaluation de la décision prise par le Bundestag allemand sur les incidents de 1915


03.06.2016 ~ 03.06.2016

Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a fait une évaluation de la décision prise par le Bundestag allemand sur les incidents de 1915. Il a déclaré que la Turquie a toujours assumé son histoire mais ne resterait pas spectatrice face aux mensonges, aux propagandes et à la gestion de la perception.

Ibrahim Kalin a qualifié la décision du Bundestag sur les incidents de 1915 « d’un exemple de l’irresponsabilité politique ». « Ce n’est qu’une perte de temps de tenter de faire pression sur la République et la nation turque en prétextant les incidents de 1915, cela montre qu’ils ne connaissent ni l’Etat ni la nation turque » a-t-il dit.

Il a relevé que l’Allemagne, auteur de l’Holocauste, agissait avec un profond sentiment de culpabilité et peut-être de déculpabilisation.

« Cette décision n’a aucune valeur ni de sens pour la Turquie. Nous condamnons dans les termes les plus vigoureux cette décision » a-t-il dit.

Ibrahim Kalin a rappelé l’appel lancé en 2005 par le président de la République Recep Tayyip Erdogan pour la création d’une commission conjointe d’histoire, appel rejeté par l’Arménie et les défenseurs de la thèse arménienne.

« Cette décision aura un impact politique et social sur les relations turco-allemandes… On ne peut, évidemment, pas attendre que les trois millions de Turcs vivant en Allemagne ne réagissent pas à cette décision » a-t-il conclu.

http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2016/06/03/ibrahim-kalin-l-allemagne-auteur-de-l-holocauste-agit-avec-un-sentiment-de-culpabilite-503458




Retour à la rubrique


Source/Lien : TRT



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org