Aujourd'hui : Samedi, 15 décembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
A la Une - Collectif VAN : l'éphéméride du 15 septembre
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rubrique "Ephéméride" du Collectif VAN a été lancée le 6 décembre 2010. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée). Vous pouvez retrouver tous les éphémérides du Collectif VAN dans la Rubrique Actions VAN, en cliquant sur ces liens:


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)


15 septembre 1954 -- Turquie : né le 15 septembre 1954 à Malatya, le charismatique journaliste arménien de Turquie est mort assassiné le 19 janvier 2007 à Istanbul devant les locaux de son journal bilingue Agos. Hrant Dink a été le fondateur, le directeur de publication et le chroniqueur en chef de l'hebdomadaire Agos, un journal édité à Istanbul en arménien et en turc. Il a également écrit pour les journaux nationaux Zaman et Birgün. Né à Malatya le 15 septembre 1954 d'une famille modeste, Dink est arrivé à Istanbul à l'âge de 7 ans où il a passé son enfance dans des orphelinats. Toute sa scolarité a eu lieu dans les écoles arméniennes et il a été diplômé du lycée Surp Haç à Üsküdar. Il est diplômé en zoologie de l'université d'Istanbul et il a continué à étudier dans la même université la philosophie. Il a épousé Rakel Dink en 1977, qui a grandi également en orphelinat, avec laquelle il a eu deux filles (Delal et Séra) et un fils (Arat). Il fonda Agos en 1996, et devint peu à peu le leader d'opinion de la communauté arménienne de Turquie. Il a été assassiné par un nationaliste turc de 17 ans dans le quartier d'Osmanbey à Istanbul, devant les locaux de son journal bilingue Agos.

Ça s’est passé un 15 septembre (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

15 septembre 1915 -- Empire ottoman : le 15 septembre, un cinquième convoi de 125 femmes et enfants en partance pour Mossoul, est massacré en deux groupes, le premier dans les faubourgs de Mardin, le second près de Harrin, à quatre heures de marche de Mardin. La famille Zalatian est dans ce second groupe. Elle comprend cinq personnes : le père, Nasri ; la mère ; et trois enfants, dont une jeune fille de dix-huit ans, Wardâni (Rosine). Ils sont arrêtés et incorporés dans ce convoi. Les parents exhortent leurs enfants à ne pas craindre la mort. Arrivé à Harrin, le convoi s’arrête et les exécutions commencent. Les victimes doivent se déshabiller. Elles sont amenées au bord d’un puits où les soldats, aidés des Kurdes du village, leur mettent la tête sur un billot. Ils les égorgent et jettent leurs corps dans le puits. Le père de Wardâni est assassiné. Wardâni marche derrière sa mère qui tient son bébé dans ses bras. Elle est enlevée par un soldat, ainsi que son petit frère de sept ans. La mère et le bébé sont tués . Parmi les 125 personnes du convoi, seule une femme apostasie.
© Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |
© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915

Imprescriptible : Liquidation des Arméniens de Mardin

15 septembre 1915 -- Empire ottoman : le télégramme de Talaat, ministre de l'Intérieur à la Préfecture d'Alep
Il a été précédemment communiqué que le Gouvernement, sur l’ordre du Djemiet, a décidé d’exterminer entièrement tous les Arméniens habitant en Turquie. Ceux qui s’opposeraient à cette décision ne pourraient pas faire partie de l’administration.
Sans égard pour les femmes, les enfants et les infirmes, quelque tragiques que puissent être les moyens de l’extermination, sans écouter les sentiments de la conscience, il faut mettre fin à leur existence.
Le Ministre de l’Intérieur Talaat
Heinrich Vierbücher, Arménie 1915,Témoignage d'un officier allemand
Imprescriptible : Les ordres de massacre de Talaat adressés à la préfecture d’Alep


Lire la suite dans les Infos Collectif VAN en page d'accueil en cliquant sur le lien ci-dessous:

Collectif VAN : l'éphéméride du 15 septembre





Retour à la rubrique


Source/Lien : Infos Collectif VAN



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org