Aujourd'hui : Jeudi, 12 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 22 décembre 2016
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous présente cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 23 décembre 2016.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 22 décembre 2016

Arménie-Iran/ Visite du Président iranien


La visite officielle du président iranien Hasan Rohani constitue le principal sujet d’actualité. Les deux Chefs d’Etat se sont entretenus en tête-à-tête avant de poursuivre les négociations en présence de leurs délégations. Lors d’une conférence de presse, le président Sarkissian a noté que c’était un grand honneur pour l’Arménie d’accueillir le président d’un pays voisin et ami et que l’expression « relations amicales » n’était pas en mesure de refléter toute la profondeur et la densité des relations bilatérales. Selon lui, rares sont les peuples qui ont vécu côte-à-côte des millénaires et qui poursuivent aujourd’hui un partenariat étroit, faisant preuve d’un respect mutuel envers leurs cultures respectives. Il a dit avoir eu avec son homologue iranien un échange détaillé sur un large éventail de questions bilatérales et régionales portant sur les relations économiques et commerciales, le domaine énergétique, les transports, l’agriculture, l’éducation, la santé, la culture, le renforcement des liens entre les hommes d’affaires des deux pays. Selon le président Sarkissian, lui et son homologue ont échangé des idées sur la mise en place d’un corridor de communication entre la mer Noire et le Golfe persique. La réalisation d’un tel projet permettrait de faciliter le transport de frets et permettrait à l’Iran d’avoir accès aux marchés européens à un coût raisonnable de transport. M. Sarkissian a rappelé que l’Arménie soutenait les négociations entre l’UEE et l’Iran sur un accord de libre- échange. Il a dit avoir informé son collègue iranien des négociations de règlement du conflit du HK et remercié l’Iran pour sa position équilibrée sur ce conflit. Enfin, M. Sarkissian a dit avoir discuté avec Hasan Rohani de la situation au Proche Orient, de la lutte contre le terrorisme, ainsi que des perspectives qui s’ouvrent pour l’Iran après la levée des sanctions occidentales. Il a ajouté ne pas avoir de doute que cet accord historique ouvrira de nouveaux horizons de développement pour le peuple « laborieux » iranien.

Le président Rohani, quant à lui, a déclaré devant les médias que son pays considère la République d’Arménie comme un pays ami et souhaite que les relations bilatérales deviennent encore plus proches. « Nos pays appartiennent à la même culture et à la même civilisation. Les relations entre nos peuples ont toujours été cordiales et amicales », a-t-il dit. Il a reconnu que les relations des deux pays ont un grand potentiel, dont pourtant une petite partie est exploitée actuellement. Selon lui, les deux pays entretiennent actuellement de bonnes relations dans le secteur de l’énergie, et cette visite a été l’occasion pour convenir d’augmenter les approvisionnements de gaz iraniens en Arménie. L’Iran servira également de voie de transit pour les importations de gaz de l’Arménie en provenance du Turkménistan, sans donner d’autres détails. Selon M. Rohani, les deux pays doivent continuer et mener à terme la construction d’une troisième ligne à haute tension. « L’Arménie et l’Iran peuvent faire partie d’un corridor de transport entre le Golfe persique et la mer Noire. Il est possible de relier par la voie routière et la voie ferrée la mer Noire et le Golfe persique, ce qui créera des conditions favorables pour le commerce non seulement entre les deux pays, mais aussi d’autres pays de la région ». M. Rohani a fait valoir que lors de son entretien avec S. Sarkissian, a été souligné l’importance de la coopération dans le domaine bancaire. Pour renforcer cette coopération, le président de la banque centrale de l’Iran s’était également rendu en Arménie au sein de la délégation présidentielle pour mener des négociations avec son collègue arménien. Par ailleurs, M. Rohani a évoqué le conflit du HK, déclarant que « l’Azerbaïdjan et l’Arménie sont nos partenaires et nous espérons qu’il sera possible d’instaurer une paix durable au Karabakh par le biais de négociations ». Selon lui, « une telle paix est dans l’intérêt de tous les Etats de la région. Il n’y a absolument aucune voie militaire possible pour parvenir à la paix ».

A l’occasion de la visite du président iranien, cinq documents bilatéraux ont été signés entre les deux pays, dont un accord de coopération entre les Ministères des Sports et de la jeunesse ; un accord de coopération dans le domaine des situations d’urgence entre le Ministère arménien des Situations d’urgence et le Ministère de l’Intérieur de l’Iran ; un accord de coopération entre le Musée d’histoire de l’Arménie et le Musée national de l’Iran ; un accord de coopération dans le domaine du tourisme entre le Ministère arménien du développement économique et des investissement et l’Organisation du tourisme et du patrimoine culturel de l’Iran ; un accord sur l’utilisation conjointe du passage frontalier Meghri-Norduz entre les Gouvernements des deux pays.

Par ailleurs, à l’occasion de la visite du président Rohani, un forum d’affaires arméno-iranien a été organisé à Erevan auquel quelque 170 entrepreneurs, dont 90 venus d’Iran, ont participé. Ce forum a fait suite à l’exposition « Armenia Expo 2016 » organisée à Téhéran en octobre dernier à laquelle 103 sociétés arméniennes avaient présenté leurs produits. Prenant la parole au forum d’affaires, le président Sarkissian a exhorté le président Rohani à encourager les entrepreneurs iraniens opérant dans divers domaines à s’implanter en Arménie, s’engageant à « veiller personnellement » aux affaires que les entrepreneurs iraniens souhaiteront mener dans ce pays. De son côté, le Chef de l’Etat arménien a promis d’encourager les entrepreneurs arméniens à faire de même. Selon lui, l’Arménie souhaite que le capital iranien soit plus visible ici. A ses yeux, « toutes les conditions sont réunies en Arménie pour faire des investissements et mener des affaires avec succès ». Et d’ajouter que les domaines de la pharmacie, de la santé, de la joaillerie, de l’industrie textile, de l’industrie minière, de l’agriculture, de l’agro-alimentaire, des transports etc pourraient être intéressants pour les entrepreneurs iraniens. Haykakan Jamanak considère comme « impressionnant » ce forum d’affaires en termes du nombre de participants et des projets évoqués. Le quotidien estime que les relations entre l’Iran et l’Arménie sont particulières : elles sont très chaleureuses au niveau politique mais en revanche « assez froides » au niveau économique. Selon le quotidien, les chiffres sont révélateurs de la « triste image » des relations économiques entre les deux pays : au cours des 10 premiers mois de cette année, les échanges commerciaux ont été de 198 M USD, ce chiffre ayant été de 231 M USD pour la même période de l’année dernière. Ce chiffre représente 5,6% des échanges commerciaux extérieurs de l’Arménie. Au cours des 9 premiers mois de cette année, le volume des investissements directs iraniens dans l’économie arménienne a été moins de demi-million de dollars (220 millions de drams).

Par ailleurs, Haykakan Jamanak, Hayastani Hanrapetoutioun et Golos Arménii notent que le jour de la visite du président iranien, deux communes d’Arménie limitrophes de l’Iran, Meghri et Agarak, ont été approvisionnées en gaz iranien. Les deux communes ont été les rares communes non-gazéifiées de l’Arménie. En raison de leur proximité de la frontière iranienne, le Gouvernement arménien avait considéré comme économiquement opportun de les approvisionner en gaz iranien et non en gaz russe comme c’est le cas pour le reste de la République. L’ouverture du réseau de distribution de gaz pour les deux communes a eu lieu le 21 décembre. Ce réseau a été construit grâce à une subvention de 2 M USD du Gouvernement iranien. Les travaux de construction ont été menés par la compagnie iranienne Sanergy. Haykakan Jamanak relève toutefois que le prix du gaz iranien dont seront approvisionnées les deux communes susmentionnées est encore gardé secret. Selon le quotidien, il est évident que le prix du gaz [iranien] pour ces deux communes ne saurait être plus élevé que le prix [du gaz russe] pour le reste de la République.

Politique intérieure

Réunion du PM avec les 10 plus importants investisseurs en Arménie/
Ceux-ci, qui opèrent dans les domaines des technologies de l’information, de l’industrie minière, de l’énergie, de l’agriculture, de l’agro-alimentaire, des transports, de l’éducation, ont présenté au PM les problèmes qu’ils rencontrent dans leur travail. Ils ont notamment énuméré les problèmes liés à l’administration fiscale et douanière et à la diversification des voies de communication. Le PM a demandé aux investisseurs de faire part, par écrit, de leurs préoccupations aux structures gouvernementales compétentes. M. Karapetian a en outre demandé aux responsables gouvernementaux de prêter oreille aux soucis des entrepreneurs et de respecter les engagements vis-à-vis d’eux. / Haykakan Jamanak

Selon l’Ambassadeur américain, les propos sur la lutte contre la corruption doivent être suivis d’actions/ Dans un entretien avec Haykakan Jamanak, l’Ambassadeur des Etats-Unis, Richard Mills, évoque la lutte contre la corruption, saluant les déclarations et commentaires publics du PM Karen Karapetian en ce sens. Il affirme que le thème de la lutte contre la corruption a toujours figuré à l’ordre du jour de ses entretiens avec le PM. Les Etats-Unis sont prêts à apporter leur soutien aux actions du Gouvernement arménien sur la voie de l’éradication de ce fléau. « Nous attendons voir les actions du PM concernant le Conseil anti-corruption et sa composition », dit-il. L’Ambassadeur relève avoir nourri plus d’attentes par rapport à ce Conseil « qui aurait dû faire plus ». Le diplomate américain note avoir dit au PM arménien que ce Conseil devait activer ses actions si l’on souhaitait que le Gouvernement américain poursuit son soutien financier à la lutte contre la corruption en Arménie. Il rappelle que 90% des fonds financiers prévus pour cet objectif demeurent non débloqués. « Les propos doivent être suivis d’actions. Les 100 jours du travail du PM sont passés, et des actions découlant de ses propos doivent être réalisées ».

Gaspillage des fonds publics ?/ Haykakan Jamanak croit savoir qu’avant de quitter ses fonctions, l’ex-Ministre controversé des Finances, Gaguik Khatchatrian, aurait réalisé d’importants travaux de rénovation au sein du Ministère d’un coût de 698 millions de drams (1,5 M USD). Le quotidien remarque que ces travaux « luxueux » ont été faits alors que le pays se trouve dans une crise économique.

Questions régionales

Le Ministre de la Défense était à Tbilissi pour une visite officielle/
Viguen Sarkissian a mené avec son homologue géorgien des négociations sur l’approfondissement de la coopération militaire entre les deux pays. Les deux Ministres ont signé le plan de coopération entre les Ministères de la Défense des deux pays pour l’année 2017. A Tbilissi, le Ministre arménien s’est également entretenu avec le PM géorgien et le Patriarche Ilia II. / Hayastani Hanrapetoutioun

Rédaction : Meri Hakobian





Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 22 décembre 2016



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org