Aujourd'hui : Samedi, 20 juillet 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Roman traduit du turc : Les Juges de lÂ’Apocalypse
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - A la suite de notre article Un démocrate turc d'Allemagne écrit le roman du génocide arménien, le Collectif VAN vous soumet cette traduction de la présentation en allemand de ce roman de Doghan Akhanli "Les juges du jugement dernier (Les Juges de l’Apocalypse)". Ainsi que la biographie de l'auteur turc.

Doghan Akhanli : Die Richter des jüngsten Gerichts
Roman. Traduit du turc par Hülya Engin
ISBN 978-3-902005-98-4

La Turquie après le putsch de 1981... Un jeune homme, harcelé politiquement et quotidiennement menacé d’arrestation, d’assassinat ou de disparition, se cache avec sa femme et son enfant... Ümit Bey, un ancien voisin, reconnaît l’identité réelle de son voisin taciturne. Il apparaît de plus en plus clairement, que Ümit Bey est bien plus qu’un voisin paternaliste: c’est un sage, un Meddah (dans la tradition anatolienne un conteur d’histoires traditionnelles et de contes), celui qui accompagne dans l’espace et le temps, un maître qui ne prend pas un ton supérieur, un moraliste qui ne pointe pas du doigt.

Sans les dates, les chiffres et les faits d’un historien, bien plus subtil et prudent, avec quelques petits conseils, un mot en passant, une allusion, une ombre, Ümit Bey va guider son jeune auditeur dans le passé. Un tableau au mur, un livre sur l’étagère, des objets sortis d’une malle, une bague gravée d’un „U“ inconnu, sont autant de nouvelles stations qui jalonnent ce voyage dans le temps.

Avec les sauts dans le temps de Ümit Bey, ses changements d’identité et ses images visionnaires du futur, le jeune homme est plongé dans l’histoire de la Turquie, et il trouve des réponses à ses questions sur l’identité et la cause de la violence étatique, dont il est lui-même l’objet et dont le sera sa génération. Le jeune homme croise une femme enceinte, habillée en homme, qui fuit un massacre, à cheval, il sera témoin d’une guerre dévastatrice, il suivra une grave conférence au ministère de la Guerre, se retrouvera dans la chambre à coucher d’un pacha tout juste marié, puis dans un lieu paradisiaque, du non de „UVANIS“, dans une cellule de prison lors d’une audition de témoins, dans une cave emplie de secrets et de portraits, et enfin, dans un futur visionnaire, un futur sans négation, sans mensonges et sans injustice – mais également sans lui-même. Toutes ces mosaïques s’assemblent pour former une vue d’ensemble, et devant les yeux du jeune homme, défile la vérité douloureuse, mais libératrice et lumineuse.

©Traduction C.Gardon pour le Collectif VAN 2007- www.collectifvan.org

--------------------------------------------

Biographie :

Dogan Akhanlý (né en 1957) est écrivain, et il vit à Cologne depuis 1992. En 1998/99 les Éditions Belge d’Istanbul font paraître en langue turque sa trilogie „Kýyamet Günü Yargiçlarý“ („Die Richter des jüngsten Gerichtes“ ‘(Les juges de l’Apocalypse) qui évoque le génocide des Arméniens en 1915, la troisième partie de sa Trilogie „Kayýp Denizler“ („Die verschwundenen Meere“ (La mer disparue)). Le dernier roman „Madonna’nýn Son Hayali” (Le dernier rêve de la Madone) a été publié en 2005 aux éditions Kanat. Le livre raconte le naufrage ‚Struma’, d’un bateau de réfugiés, qui, en 1942, a coulé dans la mer Noire, emportant de par le fond 769 fugitifs juifs. Le livre a été reconnu par la critique turque et les écrivains comme faisant partie des 10 meilleurs romans en langue turque de l’année 2005. Doðan Akhanlý travaille dans le comité colonais Appel contre le Racisme e. V., où depuis 2001, sous le slogan „Génocide et mémoires“ il organise, entre autres, des expositions et des projets culturels sur le génocide des Arméniens, et ce bénévolement depuis 2003. Depuis 2002 il propose des visites guidées en turc des archives du ministère des Affaires étrangères de la ville de Cologne.

Dogan Akhanli: Die Richter des Jüngsten Gerichts (Roman). Traduit du turc par Hülya Engin. ISBN 978-3-902005-98-4, Klagenfurt: Kitab Verlag, 2007.


Lecture en 2007
Journée Internationale d’Armin T. Wegner 2007 - les 28./29.avril à Wuppertal
28 avril, 16h30: Lecture
„Die Richter des jüngsten Gerichts“
Bibliothèque centrale - Kolpingstraße 8, Wuppertal-Elberfeld

29 avril, 12h00 : conférence:
„Mon histoire – notre histoire : l’antisémistisme en Turquie et en Allemagne“.
Point de rencontre - vieille synagogue, Genügsamkeitsstraße, Wuppertal-Elberfeld
9e longue nuit du livre à Berlin

5 Mai 2007, 20h00
"Madonna'nin Son Hayali" (Le dernier rêve de la Madone) (turc et allemand)
Le livre raconte le naufrage ‚Struma’, d’un bateau de réfugiés, qui, en 1942, a coulé dans la mer Noire, emportant de par le fond 769 fugitifs juifs. Le livre a été reconnu par la critique turque et les écrivains comme faisant partie des meilleurs 10 romans en langue turque de l’année 2005.
Organisateur: Initiative de Kreuzberg contre l’antisémistisme
Lieu: Cafe Luzia, Oranienstr. 34, 10999 Berlin

©Traduction C.Gardon pour le Collectiv VAN 2007 - www.collectifvan.org

DOGAN AKHANLI

Akhanli Doghan: Die Richter des jüngsten Gerichts








Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org