Aujourd'hui : Jeudi, 16 août 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Azerbaïdjan : Eltchin Ismaïlli rejoint la longue liste des journalistes poursuivis en justice
Publié le : 23-02-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN publie ci-dessous le Communiqué de Reporters sans frontières en date du 22 février 2017.










Reporters sans frontières

22 février 2017

En Azerbaïdjan, la justice continue de s’acharner sur les journalistes indépendants

Arrêté le 17 février 2017, Eltchin Ismaïlli rejoint la longue liste des journalistes azerbaïdjanais poursuivis en justice sous des prétextes fallacieux. Pas moins de douze journalistes, blogueurs et collaborateurs des médias croupissent désormais dans les prisons de cette république du Caucase.

Eltchin Ismaïlli a été arrêté le 17 février dans la région d’Ismaïlli, dans le centre de l’Azerbaïdjan. Transféré à Bakou, il a été placé en détention provisoire pour au moins 24 jours. Le journaliste est mis en examen pour “extorsion de fonds” et “abus de pouvoir aggravé” : le parquet l’accuse d’avoir fait chanter un fonctionnaire local. Eltchin Ismaïlli dénonce une machination destinée à le faire taire.

Ancien collaborateur de différents médias indépendants dont le quotidien Azadlig et le service azerbaïdjanais de Radio Free Europe / Radio Liberty, Eltchin Ismaïlli a fondé le site d’information Kend.info, qui couvre les questions de corruption et les violations des droits des citoyens. En butte aux autorités locales, le journaliste a fait l’objet de nombreuses pressions dans le passé : agressions, interpellations, poursuites en diffamation…

“Les partenaires internationaux de Bakou ne peuvent accepter plus longtemps de voir les prisons azerbaïdjanaises se remplir de journalistes, proteste Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Il est urgent que la communauté internationale se remobilise face au mépris des autorités azerbaïdjanaises pour leurs obligations en matière de respect des droits de l’Homme. La fermeté est d’autant plus nécessaire que plusieurs journalistes emprisonnés ont de sérieux problèmes de santé que la détention ne fait qu’aggraver.”

Aucun répit dans la répression

Huit employés du dernier quotidien d’opposition, Azadlig, ont été entendus par le parquet entre les 17 et 20 février dans le cadre de l’enquête ouverte contre le directeur financier du journal, Faïg Amirov. Les convocations se succèdent depuis l’arrestation de ce dernier, en août 2016. La cour d’appel de Bakou a de nouveau refusé, le 16 février, la remise en liberté conditionnelle de Faïg Amirov et son assignation à résidence, malgré ses graves problèmes de santé. Son emprisonnement a largement paralysé Azadlig, dont l’édition papier est suspendue depuis septembre dernier.

Le 17 février, l’organisation de défense de la liberté d’expression English PEN a fait savoir que la santé du blogueur Rachad Ramazanov, emprisonné depuis mai 2013, s’était dégradée après quinze jours passés à l’isolement. D’après sa famille, le blogueur, atteint de tuberculose, a perdu du poids et ne reçoit pas les soins médicaux nécessaires. Connu pour ses articles critiques des autorités sur les réseaux sociaux, Rachad Ramazanov a été condamné à neuf ans de prison pour “trafic de drogues” dans une affaire montée de toutes pièces, en novembre 2013.

Le 16 février, la Cour suprême a confirmé la condamnation de la journaliste d’investigation Khadija Ismaïlova pour “entrepreunariat illégal”. Célèbre pour ses enquêtes sur la corruption au plus haut niveau de l’Etat, la journaliste a passé un an et demi en prison, entre décembre 2014 et mai 2016, avant que sa peine soit commuée en sursis. Finalement acquittée de trois des cinq chefs d’accusation fallacieux portés à son encontre, elle continue de contester les deux autres.

L’Azerbaïdjan occupe la 163e place sur 180 au Classement mondial 2016 de la liberté de la presse. En septembre 2016, un référendum a encore renforcé les pouvoirs du président Ilham Aliev, considéré par RSF comme un “prédateur de la liberté de la presse”. Le 21 février, sa propre épouse a été nommée première vice-présidente, devenant ainsi le deuxième personnage de l’Etat.





Retour à la rubrique


Source/Lien : Reporters sans frontières



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org