Aujourd'hui : Dimanche, 21 avril 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
24 avril 1915 : Rafle des intellectuels arméniens de Constantinople
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - La rafle des intellectuels arméniens de Constantinople le 24 avril 1915 est un évènement marquant le commencement du génocide arménien. Les élites arméniennes de Constantinople (aujourd'hui Istanbul) ont été arrêtées, conduites dans des centres de rétention, puis déportées et massacrées. Ces arrestations ont été décidées par le ministre de l'Intérieur du gouvernement Jeune-Turc, Talaat Pacha, principal organisateur de l'extermination du peuple arménien dans l'Empire ottoman. La date du 24 avril a ensuite été choisie comme journée de commémoration du génocide arménien à travers le monde, en Arménie où le jour est férié, comme dans la diaspora arménienne.

Légendes photos :

Intellectuels arméniens arrêtés le 24 avril 1915 ou les jours suivants, déportés puis exécutés :

Ligne 1 : Krikor Zohrab, Daniel Varoujan, Roupen Zartarian, Ardaches Haroutounian et Siamanto (Atom Yarjanian).
Ligne 2 : Roupen Sevag, Dikran Cheukurian, Diran Kelekian, Tlgadintsi (Hovhannes Haroutounian)et Erukhan (Yervant Srmakechkhanlian).



Wikipédia

Rafle des intellectuels arméniens du 24 avril 1915 à Constantinople

La rafle des intellectuels arméniens de Constantinople le 24 avril 1915 est un évènement marquant le commencement du génocide arménien. Les élites arméniennes de Constantinople (aujourd'hui Istanbul) ont été arrêtées, conduites dans des centres de rétention, puis déportées et massacrées. Ces arrestations ont été décidées par le ministre de l'Intérieur du gouvernement Jeune-Turc, Talaat Pacha, principal organisateur de l'extermination du peuple arménien dans l'Empire ottoman. La date du 24 avril a ensuite été choisie comme journée de commémoration du génocide arménien à travers le monde, en Arménie où le jour est férié, comme dans la diaspora arménienne.

Détentions à Constantinople

Le ministre de l'intérieur Talaat Pacha du gouvernement Jeunes-Turcs donne le 24 avril 1915 l'ordre de l'arrestation d'intellectuels arméniens. L'opération débute à 20 heures[2] à Constantinople et est conduite par Bedri Bey, le chef de la police de Constantinople[3]. Dans la nuit du 24 au 25 avril 1915, 235 à 270 intellectuels arméniens sont alors arrêtés, en particulier des ecclésiastiques, des médecins, des éditeurs, des journalistes, des avocats, des enseignants et des hommes politiques[4],[5]. Les personnes arrêtées sont maintenues en détention pour identification durant une journée, soit en commissariat de police (en turc ottoman : Emniyeti Umumiye) soit à la prison centrale. Une seconde vague d'arrestation est alors lancée et conduit à l'arrestation de 500 à 600 Arméniens[4],[6]. Quelques-uns, comme par exemple l'écrivain et poète Alexandre Panossian (1859-1919), ont été libérés rapidement mais la plupart ont été ensuite déportés. Au total, on estime que 2 345 notables Arméniens ont été arrêtés en quelques jours, avant d'être déportés[7],[8]. La plupart d'entre eux n'avaient aucune activité politique ou nationaliste[7].

Centres de rétention

Le 29 mai 1915, peu après la promulgation de la loi Tehcir, les Arméniens détenus à Constantinople sont déportés vers la Syrie ottomane.

Une partie des détenus est conduite à la gare de Haydarpasa après avoir emprunté le bateau à vapeur (vapur) no 67 de la compagnie Şirket. Après dix heures d'attente, ils prennent le lendemain un train spécial en direction d'Ankara. 220 Arméniens étaient dans ce convoi ferroviaire[9]. Un conducteur de train qui avait obtenu la liste des Arméniens déportés par ce convoi, parvient à la transmettre à Zaven Ier Der Eghiayan ; celui-ci tente alors de faire libérer autant de prisonniers que possible. Il est aidé dans cette tâche par l'ambassadeur américain Henry Morgenthau senior[10]. Malgré leurs efforts, cette tentative n'aboutit pas. Après 20 heures de voyages, les déportés arrivent à Sincanköy : ils sont alors divisés en deux groupes, conformément au tri réalisé auparavant par le directeur de la prison centrale de Constantinople. Le premier groupe est envoyé à Çankırı et à Çorum (entre Çankırı et Amasya) et le second groupe à Ayaş. Les déportés du second groupe seront presque tous assassinés durant les mois suivants[11]. Seuls dix (ou treize) membres[3] de ce groupe pourront revenir vivants à Constantinople[Note 1].


**************

Le Collectif VAN relaye ici un message reçu par mail. Faites tourner !

Lundi 24 avril 2017

#Commémoration24avril1915 #GénocideArménien


Chers amis,

Ce lundi 24 avril 2017, aura lieu la 102e commémoration du génocide des Arméniens.

Les années précédentes, certain-e-s d’entre nous ont rejoint les rassemblements dans les villes où nous nous retrouvions en portant une image d’une personne chère, disparue, assassinée, raptée ou exilée, lors de ce génocide.

Nous vous proposons de relancer ce mouvement cette année.

Les images ou les photographies peuvent être, par exemple, celles de membres de notre famille ou de celles de nos amis, de personnes admirées disparues, et bien sûr, des intellectuels déportés le 24 avril 1915. Elles peuvent également représenter des lieux importants à nos yeux, de nos terres confisquées, du Pays duquel nous avons été arrachés (par exemple un monastère, une école, une ville, un champ, un cimetière, ...) ou bien, pourquoi pas, d’un objet qui a survécu à l’exil ou qui est perdu.

Voici une petite liste non exhaustive de sites internet où nous pouvons trouver des photographies, images et informations. Le 24 avril est aussi l’occasion pour chacun d’entre nous d’aller fouiller dans les albums, les valises et souvenirs de famille.

https://www.collectif2015.org/fr/Projects.aspx

http://www.houshamadyan.org/home.html

http://webaram.com/


Les intellectuels arrêtés et éliminés :

https://en.wikipedia.org/wiki/Deportation_of_Armenian_intellectuals_on_24_April_1915

"Mémorial du 24 avril" de Téotig (éditions Parenthèses)

Portons leurs images et leurs mémoires. Partageons leurs histoires, notre histoire. Marchons avec ceux pour lesquels il est si difficile et impossible de s’endeuiller dignement, puisque leur histoire, notre histoire reste victime d’un négationnisme d’Etat virulent, soutenu bien trop souvent par les grandes puissances qui placent la finance et le commerce au dessus de la justice et de l’humanité.

Marchons avec ces êtres et lieux chers, pour la justice, pour les réparations, pour le vivre-ensemble, valeurs qui animent notre travail quotidien dans les pays où nous vivons.

Marchons aussi avec nos ami-e-s non-Arméniens qui souhaitent s’unir à nous en ce jour historique et symbolique. Car nous sommes nombreux à partager la soif de la connaissance de l’histoire et de la justice et à oeuvrer à la construction collective d’un monde meilleur.

RV lundi 24 avril à 18h près de la statue de Komitas, Place du Canada, du côté du Cours Albert 1e.*

N'hésitez pas à relayer ce courrier, et à ajouter votre nom aux signataires.

Amitiés,

Virginia, Maral, Shushan

*Rive droite du pont des Invalides





Retour à la rubrique



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org