Aujourd'hui : Mercredi, 11 décembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 21 avril 2017
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 22 avril 2017.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 21 avril 2017

Politique intérieure

Le Ministre de la Défense propose de nouvelles réformes pour les forces armées/
La presse du jour rend compte de la conférence militaire « Nation-armée 2017 » organisée par les Ministères de la Défense et de l’Education, à laquelle ont pris part le président Sarkissian, les membres du Gouvernement, le maire d’Erevan, de nombreux officiels et militaires. Le concept « nation-armée » a été exalté par le Ministre de la Défense Viguen Sarkissian au lendemain de sa nomination en octobre 2016. Il avait souligné alors que l’armée devait devenir une « locomotive de l’Etat et de l’économie » plutôt qu’un « fardeau » pour les dépenses publiques. A l’occasion de la conférence susmentionnée, le Ministre de la Défense a présenté deux projets/concepts, qui, en cas d’approbation par la société arménienne, pourraient être couchés sur papier et présentés à l’AN sous forme de textes législatifs pour servir de base de réforme à grande échelle au sein des forces armées. Le premier projet s’appelle « J’ai l’honneur » et vise à mettre en valeur le statut d’officier notamment pour les étudiants des universités civiles, tandis que le deuxième s’appelle « Je suis » et propose un arrangement spécial pour les conscrits se portant volontaires pour servir dans les unités défendant les lignes de front.

Le projet « J’ai l’honneur » [de servir au sein des forces armées] propose aux étudiants des universités publiques et privées de suivre, parallèlement à leur cursus civil, une formation militaire à l’Académie militaire Vazguen Sarkissian à partir de la 2ème année du baccalauréat, au terme de laquelle le grade de lieutenant leur sera attribué. Les étudiants qui suivront une telle formation à la fois civile et militaire pourront servir au sein des forces armées en tant qu’officiers, pendant trois ans, avec un salaire mensuel de 260 000 de drams (500 euros). Une fois leur service militaire terminé, ceux-ci pourront obtenir un « bonus » financier supplémentaire équivalant à la totalité de leur frais d’éducation en baccalauréat. En cas de poursuite de l’éducation en maîtrise, les frais d’éducation de ces étudiants/officiers seront également couverts par l’Etat.

Le projet « Je suis » propose que les conscrits soient aussi des « militaires contractuels » et soient rémunérés, à la fin de leur service, pour avoir servi sur les lignes de front. Il est proposé par ce projet de porter leur service militaire à trois ans (au lieu de deux ans aujourd’hui), dont 7 mois seront une période de congés. A partir du 6ème mois du service militaire, tout appelé pourra effectuer son service selon la formule « 1+1+2 », en d’autres termes, passer une semaine par mois en congé, une semaine dans une caserne et deux semaines sur les lignes de front. Les appelés auront droit à une certaine somme pour passer leurs congés mensuels soit en famille soit ailleurs. Au terme du service militaire, tout conscrit bénéficiera de 5 millions de drams (environ 10 000 euros) qu’il pourra utiliser pour trois objectifs : acquisition d’un appartement ; acquisition d’une ferme ou des équipements agricoles pour des jeunes issus des communautés rurales ; frais d’éducation.

Le Ministre de la Défense n’a rien dit sur les sources de financement de ces deux projets. Il a appelé à un débat public au sujet des concepts proposés et indiqué qu’en cas de leur approbation par la société, des amendements législatifs pour les mettre en place seraient présentés à l’Assemblée nationale à l’automne.

Le président Sarkissian a soutenu les projets proposés par le Ministre de la Défense, déclarant que l’Arménie s’engageait sur la voie de réformes radicales, qui amélioreront le niveau de vie de ses habitants dans les années à venir. « Les changements seront radicaux et ils seront perceptibles et tangibles pour chacun des citoyens de la République d’Arménie », a-t-il dit. Les quotidiens relèvent que les premiers échos à ces projets proposés par le Ministre de la Défense étaient généralement positifs.

La campagne électorale pour l’élection municipale d’Erevan démarre ce 21 avril/ Elle durera jusqu’au 12 mai. Pour mémoire, trois formations politiques sont en lice pour ce scrutin : le parti Républicain dont le candidat de maire est le maire sortant d’Erevan, Taron Margarian, l’alliance Yelk, dont le candidat est Nikol Pachinian et un parti nouvellement créé Pays d’abricot, dont le candidat de maire est la présidente du parti Zarouhie Postandjian, naguère membre et député du parti Héritage. / Haykakan Jamanak

« La perspective incertaine du PM »/ Dans un article intitulé ainsi, Haykakan Jamanak relève que dans les coulisses politiques, on parlerait de plus en plus souvent d’une « concurrence silencieuse » entre le président Sarkissian et le PM Karen Karapetian : si le président Sarkissian souhaiterait maintenir entre ses mains le pouvoir, le PM chercherait à agir de manière indépendante et à préparer le terrain pour se maintenir à son poste après 2018. Le quotidien donne la parole au politologue Stépan Safarian, selon lequel en gardant le silence sur ses projets politiques et en laissant entendre de temps en temps qu’il pourrait continuer à jouer un rôle sur la scène politique, le président Sarkissian alimente l’intrigue, donnant aussi lieu à une certaine nervosité parmi les principaux acteurs politiques. Le politologue estime que depuis qu’il est à la tête du Gouvernement voici plus de 7 mois, le PM n’a pas su créer pour lui un appui politique solide au sein du parti Républicain, sur lequel il pourrait se baser pour sa carrière politique et même s’il a été annoncé, après l’adhésion de M. Karapetian au parti Républicain, que 7000 personnes y avaient adhéré, il est devenu clair, que c’était plutôt un élément de communication. Selon M. Safarian, le président Sarkissian a eu besoin de Karen Karapetian pour mener la campagne électorale de son parti, et maintenant, lorsque cette mission est accomplie, celui-ci pourrait rester en-dehors du jeu. Le politologue rappelle qu’en Arménie les PM ont été éliminés, lorsqu’ils n’avaient plus de fonctions à accomplir.

Au cours du premier trimestre de cette année, l’activité économique de l’Arménie a augmenté de 6,6%/ Selon le Service national des statistiques, la croissance du produit industriel (16,1%), ainsi que du commerce et des services a grandement contribué à cette activité économique. Le commerce intérieur s’est accru de 11,3% et le commerce extérieur de 17,4%. Au cours des trois premiers mois de cette année, les importations ont augmenté de 17,9% et les exportations de 16,5%. / Joghovourd

Seyran Ohanian pourrait quitter l’Arménie ? / Jamanak croit être informé que l’ancien Ministre de la Défense Seyran Ohanian, qui a dirigé l’alliance Ohanian-Raffi-Oskanian pendant les élections législatives du 2 avril, pourrait quitter l’Arménie pour s’installer en Russie où il pourrait se voir confier un poste de responsabilité dans un établissement universitaire militaire de Russie. Le quotidien rappelle que M. Ohanian et le Ministre russe de la Défense Sergueï Choïgu entretiennent des relations d’amitié. Pour mémoire, précédemment les médias avaient écrit que les deux autres leaders de l’alliance ORO Vardan Oskanian et Raffi Hovhannissian ont quitté l’Arménie pour s’installer aux Etats-Unis dont tous les deux ont été ressortissants naguère.

La compagnie aérienne turque low-coste Pegasus Airlines desservira Erevan/ A partir de juin, la compagnie turque devrait effectuer trois vols réguliers depuis Istanbul à destination d’Erevan. / Arminfo

Arménie-Russie

Selon un classement de Forbes, sept Arméniens figurent parmi les 200 plus importantes fortunes de Russie/
L’Arménien le plus riche de Russie est Sergueï Galitsine (Haroutiounian) classé 18e fortune de Russie. Propriétaire de la chaine de supermarchés « Magnit », il disposerait d’une fortune de 6,8 milliards de dollars. Samvel Karapetian, le propriétaire de « Tashir Group », est classé 32e avec 3,4 milliards de dollars, une fortune en croissance de 300 millions de dollars en un an. Daniel Khatchatourov le propriétaire de la société d’assurance « Rosgosstrakh » est 48e, crédité d’une fortune de 2 milliards de dollars. Suivent Rouben Vardanian, 99e avec 950 millions de dollars, Albert Avdolian fondateur de la société « Scarlet » avec 800 millions est 123e, Nicolas et Sergueï Sarkissov (700 millions chacun, 146e et 147e places respectivement). / Haykakan Jamanak

France-Arménie

« Bonne chance, la France, pays ami »/
C’est ainsi que le quotidien Hraparak intitule un article consacré aux élections présidentielles en France. L’auteur de l’article souhaite du succès aux candidats, au peuple français et à la communauté arménienne de France si bien intégrée dans la vie politique, économique et culturelle de France. L’article rappelle aussi les prises de position des candidats François Fillon et Marine Le Pen sur le conflit du HK exprimées dans les entretiens avec Nouvelles d’Arménie et relève que bien que ce soit agréable d’entendre des positions pro-arméniennes de la part des candidats présidentiels de France les positions qu’exprimeront ceux-ci sur le même sujet après leur possible élection à la tête de l’Etat français, pays coprésidents du Groupe de Minsk, seront différentes par rapport à ce qu’ils disent aujourd’hui.

Rédaction : Meri Hakobian





Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 21 avril 2017



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org