Aujourd'hui : Vendredi, 22 septembre 2017
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Site officiel du Centenaire du génocide arménien de 1915
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
L'Europe au coeur de l'Internationale terroriste armée par l'Azerbaïdjan
Publié le : 13-07-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « L’enquête saisissante de la journaliste bulgare Dilyana Gaytandzhieva a révélé que la compagnie aérienne de l’Azerbaïdjan, Silk Way Airlines, a livré sous couvert diplomatique 350 chargements aériens d’armes lourdes et de munitions à des groupes terroristes dans le monde entier ces trois dernières années ! L’Azerbaïdjan a demandé aux ministères des Affaires étrangères de plusieurs pays d’émettre des exemptions pour ces vols, permettant à des avions civils de transporter des armes, ce qui est normalement interdit par l’Association internationale du transport aérien. » « Les dossiers fuités comprennent la correspondance entre le ministère bulgare des Affaires étrangères et l’ambassade de l’Azerbaïdjan en Bulgarie, avec des documents annexes concernant des transactions d’armes et des autorisations diplomatiques pour des survols et/ou des atterrissages en Bulgarie et dans de nombreux autres pays européens. » Précisons que la Bulgarie a rejoint l'Union européenne en janvier 2007. Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut Sassounian, paru dans The California Courier le 13 juillet 2017.


Les USA et l’Europe devraient enquêter sur la livraison azérie d’armes aux terroristes

De Harut Sassounian
The California Courier
www.TheCaliforniaCourier.com
Éditorial du 13 juillet 2017

L’enquête saisissante de la journaliste bulgare Dilyana Gaytandzhieva a révélé que la compagnie aérienne de l’Azerbaïdjan, Silk Way Airlines, a livré sous couvert diplomatique 350 chargements aériens d’armes lourdes et de munitions à des groupes terroristes dans le monde entier ces trois dernières années ! L’Azerbaïdjan a demandé aux ministères des Affaires étrangères de plusieurs pays d’émettre des exemptions pour ces vols, permettant à des avions civils de transporter des armes, ce qui est normalement interdit par l’Association internationale du transport aérien.

Les informations de la journaliste se basent sur un grand nombre d’emails qu’une source anonyme lui a envoyés : « Les dossiers fuités comprennent la correspondance entre le ministère bulgare des Affaires étrangères et l’ambassade de l’Azerbaïdjan en Bulgarie, avec des documents annexes concernant des transactions d’armes et des autorisations diplomatiques pour des survols et/ou des atterrissages en Bulgarie et dans de nombreux autres pays européens », en plus de la Syrie, l’Irak, les États-Unis, l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis, la Turquie et Israël, pour n’en citer que quelques-uns.

D’après les documents obtenus par Gaytandzhieva, Silk Way Airlines a proposé des vols diplomatiques à des entreprises privées et à des fabricants d’armes des USA, des Balkans et d’Israël, ainsi qu’à des militaires de l’Arabie Saoudite et à l’USSOCOM [1], et aux forces militaires de l’Allemagne et du Danemark stationnées en Afghanistan et à celles de la Suède en Irak. Les vols diplomatiques sont exemptés de contrôles, de lettres de transport aérien et de taxes, ce qui signifie que les avions de Silk Way ont transporté librement des centaines de tonnes d’armes dans divers endroits du monde sans être soumis à aucune réglementation. »

Les documents fuités révèlent également que des fabricants d’armes américains ont livré, avec Silk Way Airlines, pour plus d’un milliard de dollars d’armes. Ces armes n’étaient pas des armes américaines conventionnelles, ce qui veut dire qu’elles n’étaient pas destinées à être utilisées par les forces américaines. Lorsque Silk Way Airlines n’avait pas assez d’avions disponibles, les jets de l’armée de l’air transportaient le matériel militaire, a rapporté Gaytandzhieva.

Selon le registre des contrats fédéraux américains, en décembre 2014, l’USSOCOM a signé un contrat de 26,7 millions de dollars avec la société américaine Purple Shovel. Le pays d’origine des armes livrées était la Bulgarie et le destinataire était le ministère de la Défense de l’Azerbaïdjan. Une autre entreprise américaine, Orbital ATK, a obtenu un contrat de 250 millions de dollars d’armes américaines non-conventionnelles.

Étonnamment, la courageuse journaliste est allée à Alep en Syrie en décembre de l’année dernière, où elle « a découvert et filmé 9 entrepôts clandestins remplis d’armes lourdes, dont le pays d’origine était la Bulgarie. Ces armes ont été utilisées par le Front al-Nosra (une organisation terroriste en Syrie affiliée à Al-Qaïda et inscrite sur la liste des organisations terroristes par l’ONU). »

Gaytandzhieva a découvert qu’en avril et mai 2017 les jets de l’armée de l’air azérie ont transporté 282 tonnes de grenades sur dix vols diplomatiques.

Un autre acheteur important d’armes américaines non-conventionnelles est l’Arabie Saoudite, qui ne peut pas utiliser ces armes pour sa propre défense car elles ne sont pas compatibles avec son arsenal d’armes occidentales. En 2016 et 2017, il y a eu 23 vols diplomatiques transportant des armes de Bulgarie, de Serbie et d’Azerbaïdjan vers Djeddah et Riyad. Ces armes ont été acheminées en Arabie Saoudite par Silk Way Airlines et elles ont fini entre les mains des militants en Syrie et au Yémen, que l’Arabie Saoudite admet officiellement soutenir, selon Gaytandzhieva.

Le 28 avril et le 12 mai, Silk Way Airlines a effectué deux vols diplomatiques de Bakou à Burgas-Djeddah-Brazzaville (République du Congo). Le cargo militaire que contenait l’avion a été payé par l’Arabie Saoudite. L’avion était chargé de mortiers et de grenades anti-tanks. Ces mêmes armes ont été découvertes par l’armée irakienne il y a un mois dans un entrepôt de Daech à Mossoul. Il n’est pas surprenant que les terroristes de Daech aient montré ces armes dans leurs vidéos de propagande, selon Gaytandzhieva.

On retrouve cette même situation pour la livraison des mitraillettes Coyote qui apparaissaient dans les vidéos de propagande postées en ligne par des groupes militants en Syrie. Ces armes ont été transportées sur un vol diplomatique via la Turquie et l’Arabie Saoudite il y a quelques mois. Il existe de nombreux autres exemples de livraisons d’armes de ce genre, qui finissent entre les mains des terroristes, y compris des livraisons sponsorisées par les Émirats Arabes Unis.

En février et en mars 2017, l’Arabie Saoudite a reçu 350 tonnes d’armes par des vols diplomatiques de Silk Way Airlines, décollant de Bakou. Le chargement comprenait 27 350 pièces de roquettes de 128 mm et 10 000 pièces de roquettes Grad de 122 mm.

Certains de ces transports ont été payés en liquide, ce qui peut expliquer l’énorme richesse accumulée par la famille du président Aliyev.

Le transport de grandes quantités (environ 200 tonnes) de phosphore blanc qui peut être mortel est tout aussi inquiétant. Paradoxalement, l’Azerbaïdjan qui possède du phosphore blanc accuse l'Arménie de l'utiliser dans le conflit de l’Artsakh.

Ceci n’est pas l'un de ces articles qu’il faut oublier après l’avoir lu. Les États-Unis et les gouvernements européens doivent réunir des commissions d'investigation et enquêter sur ces vastes livraisons d'armes, dont la plupart sont destinées aux terroristes du Moyen-Orient et d’ailleurs.


©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 13 juillet 2017 – www.collectifvan.org


[1] Le United States Special Operations Command (USSOCOM, aussi écourté en SOCOM dans la culture populaire) est un des dix Unified Combatant Command dépendant du Département de la Défense des États-Unis (DoD).




Retour à la rubrique


Source/Lien : The California Courier



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org