Aujourd'hui : Lundi, 17 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Livraisons d’armes aux terroristes : le rôle de la famille présidentielle azérie
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - "La compagnie aérienne publique d'Azerbaïdjan, Silk Way Airlines, a livré, sous couvert diplomatique, 350 cargos aériens d'armes lourdes et de munitions à des groupes terroristes dans le monde entier, au cours de ces trois dernières années. Un rapport de la journaliste azérie, Khadija Ismayilova, de Radio Free Europe (RFE), qui a été emprisonnée pour avoir dévoilé les violations des droits de l’homme commis par l’Azerbaïdjan, avait révélé dans un rapport de 2010 que la fille du président Aliyev, Arzu Aliyeva, a des parts dans une entreprise liée à Silk Way Airlines. Ce fait explique comment la compagnie aérienne a obtenu toutes les autorisations diplomatiques pour livrer de vastes quantités d’armes aux terroristes." Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut Sassounian, paru dans The California Courier le 20 juillet 2017.


Le rôle financier de la famille Aliyev dans les livraisons d’armes aux terroristes


De Harut Sassounian
Editeur, The California Courier
www.TheCaliforniaCourier.com
Editorial de Sassounian du 20 juillet 2017

La semaine dernière, j’ai commenté les révélations incroyables de la journaliste d’investigation bulgare, Dilyana Gaytandzhieva, parues dans le journal Trud, qui a rapporté, sur la base de documents fuités, que la compagnie aérienne publique Silk Way Airlines avait livré, sous couvert diplomatique, 350 cargos aériens d'armes lourdes et de munitions à des groupes terroristes dans le monde entier, au cours de ces trois dernières années.

Un rapport de la journaliste azérie, Khadija Ismayilova, de Radio Free Europe (RFE), qui a été emprisonnée pour avoir dévoilé les violations des droits de l’homme commis par l’Azerbaïdjan, avait révélé dans un rapport de 2010 que la fille du président Aliyev, Arzu Aliyeva, a des parts dans une entreprise liée à Silk Way Airlines. Ce fait explique comment la compagnie aérienne a obtenu toutes les autorisations diplomatiques pour livrer de vastes quantités d’armes aux terroristes.

Il s’avère que Silk Way Airlines appartient à SW Holding, un groupe de compagnies qui « jouit d’un monopole quasi total de services aux compagnies aériennes », y compris les repas servis par Sky Catering, et le service taxi dirigé par Airport Gate, tous deux étant la propriété de SW Holding. De plus, la maintenance technique des avions et des hélicoptères de la compagnie nationale est effectuée par Silkway Technics, et « de nombreuses autres compagnies qui contrôlent tout, de l’assistance aux voyageurs aux ventes de billets et aux magasins de duty-free, tous détenus par SW Holding », selon Ismayilova.

SW Holding possède également Silk Way Bank, qui est la propriété de la fille du président Aliyev âgée de 21 ans, Arzu Aliyeva, et de Zarifa Hamzayeva, la femme du président de la compagnie de l’Azerbaïdjan AZAL, selon le Service azéri RFE. Silk Way Airlines est également copropriétaire de la Silk Way Bank.

Ismayilova rapporte que « la progression de SW Holding, qui a entièrement absorbé de nombreuses ex-entreprises d’AZAL, a soulevé des questions sur les pratiques de privatisation douteuses dans l’Azerbaïdjan d’Aliyev. Cela sert également à souligner comment l’élite politique continue à utiliser des amis proches et des membres de la famille pour préserver son emprise sur les biens les plus précieux du pays – en dépit de la loi azérie qui liste le népotisme des fonctionnaires d’Etat comme une infraction punissable de 12 ans de prison. »

Le président Ilham Aliyev poursuit simplement les pratiques entamées par son père Heydar Aliyev, qui, après avoir dirigé l’Azerbaïdjan pendant deux décennies, a passé le flambeau à son fils. Avec le referendum constitutionnel de 2009, les limites du mandat du président ont été abolies, ce qui rend Aliyev président à vie ! Pour ne pas prendre de risques, il a récemment nommé sa femme, Mehriban Aliyeva, vice-présidente, ce qui fait d’elle son éventuel successeur.

Comme je l’ai déjà mentionné, d’après un article du WashingtonPost, le fils d’Aliyev, Heydar, alors préado, est le propriétaire légal de villas luxueuses à Dubaï, achetées au prix de 44 millions de dollars par les deux filles du président, Arzu and Leyla, qui possèdent également des propriétés à Dubaï. Les trois enfants possèdent à eux tous, des biens valant au total 75 millions de dollars. Manifestement, ce n’est pas de l’argent gagné par leurs parents ! Le salaire annuel du président Aliyev est de 230 000 dollars. Ismayilova estime la richesse du président Aliyev à « des dizaines de millions de dollars. » Ceci est certainement sous-estimé, en raison du manque de chiffres concrets. Cependant, du seul fait que les trois enfants d’Aliyev possèdent des biens à Dubaï valant 75 millions de dollars, on peut estimer sans problème que la fortune du président Aliyev se chiffre en centaines de millions de dollars, voire en milliards de dollars ! Contrairement à la loi azérie, ni le président Aliyev ni sa femme n’ont déclaré leurs avoirs nets.

Selon le droit azéri, les fonctionnaires publics ont interdiction de posséder des entreprises, mais les membres de leur famille ne tombent pas sous le coup de cette interdiction, une faille exploitée par les Aliyev pour cacher leurs avoirs dans les holdings de leurs enfants. La seule part d’Arzu Aliyeva dans la Silk Way Bank vaut plus de 12 millions de dollars. Selon RFE, « Azer Gasimov, le secrétaire présidentiel a confirmé qu’Arzu Aliyeva était l’une des propriétaires de la Silk Way Bank. »

Gulu Khalilov, le porte-parole de la Commission publique de la privatisation des biens publics, a déclaré à RFE qu’il n’avait pas d’information sur la privatisation d’AZAL, la compagnie aérienne publique, y compris ses holdings, comme la AZAL Bank. On a dit à RFE que pas une seule procédure juridique de privatisation n’avait été menée.

« Dans le même temps, SW Holding a lentement mais fermement acquis presque toutes les anciennes sociétés d’Azal, y compris la société d’assurance Sigorta, qui est désormais codétenue par SW Holding et les deux filles de Jahangir Asgarov, le président d’AZAL et le mari de Zarifa Hamzayeva, l’actuel co-propriétaire de la Silk Way Bank » selon Ismayilova. « SW Holding a aussi été le seul entrepreneur sur un certain nombre de projets de haut niveau d'Azal, y compris la construction d’aéroports à Lankaran, Ganja et Zagatala pour une valeur totale de 150 millions de dollars. »

Le président Aliyev et sa famille doivent être tenus pour responsables en tant que copropriétaires de la compagnie aérienne nationale qui livre des armes sophistiquées aux terroristes du monde entier !

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 20 juillet 2017 – www.collectifvan.org


Lire aussi :

Dossier du Collectif VAN : L'Azerbaïdjan, une dictature nationaliste et négationniste



Retour à la rubrique


Source/Lien : The California Courier



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org