Aujourd'hui : Mardi, 25 septembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Mensonges et selfies : les dessous du discours azéri à l’ONU
Publié le : 28-09-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - « Le long discours du président azéri [le 20 septembre 2017 à l’ONU] était rempli de mensonges et de falsifications. (…) La première ligne du discours d’Aliyev commence par une exagération et une contre-vérité habituelle, déclarant que ‘L’Arménie occupe 20 % du territoire de l’Azerbaïdjan, le Haut-Karabakh et sept autres régions du pays.’ La vérité est que l’Arménie n’occupe aucun territoire azéri. Le Haut-Karabakh (Artsakh) n’a jamais fait partie de l’Azerbaïdjan. C’était une région autonome peuplée d’Arméniens que le dictateur soviétique Staline a offert à l’Azerbaïdjan en 1921. » Nota CVAN : Pendant que le président azéri Ilham Aliyev débitait ses sornettes à la tribune de l’ONU, sa fille Leyla – présente dans la salle – prenait des selfies qui ont fait le tour du monde. Que le ‘Roi’ de Bakou ne soit même pas capable d’attirer l’attention de sa propre fille sur des sujets soi-disant ‘cruciaux’, en dit long sur la réalité des problèmes qu’il a évoqués à la tribune. Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut Sassounian, paru dans The California Courier le 28 septembre 2017.


Aliyev ment devant le monde entier pendant une allocution à l’ONU à New York

De Harut Sassounian
The California Courier
www.TheCaliforniaCourier.com
Éditorial du 28 septembre 2017

De nombreux commentateurs et officiels azéris ont critiqué l’allocution du président Sarkissian à l’Assemblée générale des Nations Unies la semaine dernière, mais je n’ai pas entendu un seul commentateur ou un responsable gouvernemental arménien attaquer le discours horrible d’Aliyev aux Nations Unies le 20 septembre.

Le long discours du président azéri était rempli de mensonges et de falsifications.

La première ligne du discours d’Aliyev commence par une exagération et une contre-vérité habituelle, déclarant que « L’Arménie occupe 20 % du territoire de l’Azerbaïdjan, le Haut-Karabakh et sept autres régions du pays. » La vérité est que l’Arménie n’occupe aucun territoire azéri. Le Haut-Karabakh (Artsakh) n’a jamais fait partie de l’Azerbaïdjan. C’était une région autonome peuplée d’Arméniens que le dictateur soviétique Staline a offert à l’Azerbaïdjan en 1921. La population arménienne de l’Artsakh s’est finalement libérée elle-même, après des décennies d’occupation azérie brutale. En outre, l’affirmation azérie selon laquelle l’Arménie occupe 20 % de l’Azerbaïdjan est fausse, car la région libérée par les Arméniens est d’environ 15 % et non 20 %.

Le président Aliyev a poursuivi en disant : « Le Haut-Karabakh est une partie ancienne et historique de l’Azerbaïdjan. » C’est un mensonge absolu car l’Azerbaïdjan n’existait pas historiquement en tant qu’État. Il a été créé en 1918 avec l’aide de l’armée turque.

Le gros mensonge suivant d’Aliyev consiste à dire qu’il y a un million d’Azéris « réfugiés ou déplacés internes » suite aux actions militaires arméniennes. Tout d’abord, il ne s’agit pas d’un million, mais de plusieurs centaines de milliers, tout comme il y a plusieurs centaines de milliers de réfugiés arméniens suite aux pogroms azéris et au nettoyage ethnique. S’il y a un nombre plus élevé de réfugiés azéris vivant toujours dans des camps boueux 25 ans plus tard, c’est uniquement de la faute du gouvernement azéri qui gagne des milliards de pétrodollars chaque année mais qui ne dépense aucune partie de cet argent pour réinstaller ces réfugiés dans des maisons confortables ! De plus, comme nous l’avons vu dans des articles européens récents, les dirigeants azéris, en particulier la famille Aliyev et ses acolytes, ont volé des milliards de dollars des revenus publics pétroliers pour financer leur style de vie somptueux ou corrompre des officiels partout dans le monde, afin de couvrir les violations persistantes des droits de l’homme commises par leur président. Et pourtant, le président de l’Azerbaïdjan n’a pas honte de proclamer que son pays a « une transparence absolue et une tolérance zéro pour la corruption et les pots-de-vin. »

Ensuite, Aliyev répète le plus grand mensonge à propos du soi-disant « génocide de Khodjaly » de 600 Azerbaidjanais tués par les troupes arméniennes pendant la guerre de l’Artsakh. Il existe plusieurs versions de ce qui s’est vraiment passé à Khodjaly lors de ce conflit, y compris le fait que les soldats azéris ont bloqué les voies d’évacuation de leur propre population. Les gens ont donc été coincés et sont devenues des victimes de la guerre. Mais, quand bien même il y aurait un élément de preuve que 600 Azéris sont morts pendant ce conflit, ce qui serait regrettable, l’Azerbaïdjan nie honteusement le génocide de 1,5 million d’Arméniens commis par la Turquie au début de 1915, et cependant il n’hésite pas à perpétuer le mensonge que la mort de 600 Azéris était un génocide !

Le président Aliyev continue sa série de mensonges, en affirmant que c’est l’Arménie qui a attaqué l’Azerbaïdjan en avril 2016. Le monde entier sait que l’Azerbaïdjan est l’initiateur de l’attaque. Et il révèle son mensonge en lançant l’avertissement que l’Azerbaïdjan attaquera de nouveau !

Aliyev se vante ensuite du fait que l’Azerbaïdjan a été élu membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’ONU en 2011, 155 pays ayant voté en sa faveur. Ce que le président Aliyev omet de mentionner c’est que la plupart de ces votes ont été garantis par des cadeaux somptueux offerts aux ambassadeurs de l’ONU, comme je l’avais révélé dans mon éditorial en 2011.

Le président de l’Azerbaïdjan proclame honteusement du haut de la tribune de l’ONU que le « développement de notre démocratie et la protection des droits de l’homme font partie des priorités absolues de notre gouvernement. Toutes les libertés fondamentales sont pleinement réalisées en Azerbaïdjan, y compris la liberté d’expression, la liberté de la presse, la liberté de regroupement, la liberté religieuse. » Chacun sait que l’Azerbaïdjan est une dictature avec des dirigeants corrompus et que ses prisons sont remplies de militants des droits de l’homme et de journalistes indépendants !

Aliyev poursuit en annonçant que « les représentants de tous les groupes ethniques et religieux vivent en paix et en harmonie en Azerbaïdjan. » À part les Arméniens, qui ont été victimes du nettoyage ethnique et qui sont les victimes potentielles d’un nouveau génocide azéri en Artsakh, il existe de nombreuses autres minorités dans le pays qui subissent constamment des discriminations et sont emprisonnées. Qualifier l’Azerbaïdjan de démocratie et de « l’un des centres du multiculturalisme le plus reconnu au monde » est une déclaration scandaleuse !

La série de mensonges, de falsifications et d’exagérations est si longue dans le discours du président Aliyev à l’ONU, qu’il faudrait écrire un livre entier pour dévoiler toutes ses impostures !

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 28 septembre 2017 – www.collectifvan.org


Lire aussi :

Pendant que le président de l'Azerbaïdjan parle crimes de guerre à l'ONU, sa fille prend des selfies

L’Azerbaïdjan au Conseil de sécurité

Génocide et corruption : Turquie et Azerbaïdjan alliés dans la négation

Génocides et corruption : stratégie commune de la Turquie et de l'Azerbaïdjan

La manipulation des médias par les lobbyistes de l'Azerbaïdjan

Les agences américaines de lobbying au service de l’Azerbaïdjan

Livraisons d’armes aux terroristes : le rôle de la famille présidentielle azérie

Azerbaïdjan : Lobbying anti-arménien par quatre agences US

Azerbaïdjan : Malte au coeur d'un scandale de corruption grandissant

Azerbaïdjan : un "Corruptistan" mondialisé à l'heure de la moralisation programmée

La diplomatie du caviar de l'Azerbaïdjan est payante auprès de certains politiques

Conseil de l’Europe : Nouvelles accusations de corruption contre l’Azerbaïdjan




Retour à la rubrique


Source/Lien : The California Courier



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org