Aujourd'hui : Jeudi, 20 juin 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Figurer dans la liste noire de l'Azerbaïdjan est un honneur
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - "En août 2013, j’avais écrit un article intitulé La liste noire de Bakou des personnes visitant l’Artsakh aide l’Arménie et nuit à l’Azerbaïdjan*, expliquant l’absurdité de la liste noire compilée par Bakou des personnes se rendant au Haut-Karabagh (Artsakh) sans l’autorisation de l’Azerbaïdjan. J’insiste sur le fait que blacklister ces personnes venant du monde entier a en premier lieu desservi les intérêts de l’Azerbaïdjan, car la liste noire a isolé l’Azerbaïdjan du reste du monde ! De fait, plus le nombre de personnes sur la liste noire est élevé – et il y a de nombreux individus éminents et des officiels de haut rang – plus l’Azerbaïdjan se prive de visiteurs importants.(...) À ce jour, il n’y a que 700 noms sur la liste noire, alors que plusieurs centaines de milliers de touristes venus du monde entier se sont rendus en Artsakh au fil des ans. Si les noms de tous les visiteurs ne sont pas connus publiquement, il y a certainement plus de 700 personnes qui sont allées en Artsakh ! Il semblerait que quelqu’un dorme au travail au ministère azéri des Affaires étrangères." Le Collectif VAN vous propose la traduction de l’éditorial du journaliste arméno-américain Harut Sassounian, paru dans The California Courier le 2 novembre 2017.


Ravi d’annoncer que les officiels azéris lisent mes articles et suivent mes conseils

De Harut Sassounian

The California Courier
www.TheCaliforniaCourier.com
Éditorial du 2 novembre 2017

En août 2013, j’avais écrit un article intitulé La liste noire de Bakou des personnes visitant l’Artsakh aide l’Arménie et nuit à l’Azerbaïdjan*, expliquant l’absurdité de la liste noire compilée par Bakou des personnes se rendant au Haut-Karabagh (Artsakh) sans l’autorisation de l’Azerbaïdjan. J’insiste sur le fait que blacklister ces personnes venant du monde entier a en premier lieu desservi les intérêts de l’Azerbaïdjan, car la liste noire a isolé l’Azerbaïdjan du reste du monde ! De fait, plus le nombre de personnes sur la liste noire est élevé – et il y a de nombreux individus éminents et des officiels de haut rang – plus l’Azerbaïdjan se prive de visiteurs importants.

Dans mon article de 2013, après avoir cité plusieurs personnes célèbres qui avaient tourné en ridicule le fait d’être sur la liste noire, j’avais suggéré que mon nom soit ajouté à la liste, puisque je m’étais rendu en Artsakh et avais écrit un article sur ma visite. Étonnamment, peu après ma suggestion, le gouvernement azéri a ajouté mon nom à la liste : « Harut Sassounian, journaliste syrien-américain d’origine arménienne. » Depuis, je suis retourné en Artsakh !

Je dois ajouter qu’il y a des années, alors que papa Aliyev était président de l’Azerbaïdjan, il m’avait invité, par des intermédiaires, à Bakou pour le rencontrer et discuter du conflit du Haut-Karabagh. Bien sûr, j’avais décliné l’invitation. J’avais également refusé l’offre du président Heydar Aliyev de le rencontrer dans un pays tiers, tel que le Royaume-Uni par exemple, si je ne voulais pas me rendre en Azerbaïdjan. J’ai décliné cette suggestion aussi. Donc, puisque je suis désormais sur la liste noire, le ministère des Affaires étrangères a privé son président de la possibilité de m’inviter à Bakou !

Il y a plus de 700 noms sur la liste noire azérie, y compris des députés, des hommes d’affaires, des journalistes, des comédiens, des élus et d’autres célébrités. Le dernier visiteur à avoir été blacklisté est Anthony Bourdain, qui anime une émission culinaire mondialement connue sur CNN. La semaine dernière, il s’est rendu en Arménie et en Artsakh pour faire une émission télévisée sur la cuisine des deux pays, et l’Azerbaïdjan l’a immédiatement déclaré persona non grata !

Le nom de Bourdain a été ajouté à la liste noire « pour manque de respect à l’intégrité et à la souveraineté territoriale de l’Azerbaïdjan », a déclaré Hikmet Hajiyev, le porte-parole du ministère azéri des Affaires étrangères à l’Agence France Presse. « Tourner une émission culinaire sur le territoire occupé de l’Azerbaïdjan est une insulte au un million de réfugiés azéris qui ont été expulsés de force de leurs maisons », a ajouté Hajiyev. Cela n’a pas de sens. La seule chose que les officiels azéris ont réussi à accomplir c’est d’empêcher Bourdain d’aller en Azerbaïdjan pour préparer une émission sur la cuisine azérie, ce qui aurait fait une grande publicité pour le pays !

La liste noire de l’Azerbaïdjan contient plusieurs lacunes importantes :

1) À ce jour, il n’y a que 700 noms sur la liste noire, alors que plusieurs centaines de milliers de touristes venus du monde entier se sont rendus en Artsakh au fil des ans. Si les noms de tous les visiteurs ne sont pas connus publiquement, il y a certainement plus de 700 personnes qui sont allées en Artsakh ! Il semblerait que quelqu’un dorme au travail au ministère azéri des Affaires étrangères..

2) Pour quelle raison n’y a-t-il pas un seul citoyen arménien parmi les 700 noms de la liste ? Si les noms des visiteurs venant d’Arménie sont inconnus des officiels azéris, ils savent sûrement que le Président, le Premier ministre et d’autres responsables de haut rang de la République d’Arménie se rendent fréquemment en Artsakh et leurs voyages sont abondamment médiatisés. Serait-il possible que l’Azerbaïdjan ne considère pas les citoyens arméniens se rendant en Artsakh comme des étrangers ? Le site du ministère azéri des Affaires étrangères admet que « Le Haut-Karabagh » est « temporairement hors du contrôle de la République d’Azerbaïdjan ». Serait-il possible que l’Azerbaïdjan considère maintenant que l’Artsakh soit « hors du contrôle de la République de l’Azerbaïdjan » pour toujours ? »

3) Seuls de rares visiteurs sur la liste noire se sont plaints de ne pas pouvoir se rendre en Azerbaïdjan. Par contre, un grand nombre d’entre eux se sont dit fiers de voir leur nom sur la liste noire de l’Azerbaïdjan. Encore plus choquant, plusieurs personnes qui n’ont pas vu leurs noms dans la liste après avoir visité l’Artsakh, ont demandé à y être inscrit, car ils estiment que figurer dans la liste est un honneur !

Pour aggraver le tout, au cours de ces derniers mois l’Azerbaïdjan a exigé que des pays extradent à Bakou leurs citoyens qui se sont rendus en Artsakh. Dans l’un des cas, un journaliste de Biélorussie** a été honteusement arrêté et envoyé en Azerbaïdjan où il a été emprisonné pendant plusieurs mois ! Il a finalement été relâché suite à la pression exercée sur l’Azerbaïdjan par la communauté internationale et à la condamnation du Conseil de l’Europe.

Ceci constitue un abus de pouvoir et c’est aussi exporter la répression et l’intimidation azéries dans des pays tiers qui devraient avoir honte de collaborer avec le régime despotique d’Aliyev !

©Traduction de l’anglais C.Gardon pour le Collectif VAN – 2 novembre 2017 – www.collectifvan.org


*Article de 2013 : Azerbaïdjan : le ridicule de la « liste noire »

** Nota CVAN : C'est en fait un journaliste de nationalité russe et israélienne, Alexander Lapshin, qui a été arrêté à Minsk, en Biélorussie, où il n'était que de passage. Après avoir été extradé vers l'Azerbaïdjan pour avoir visité le Haut-Karabagh (!), il a été condamné durant l'été 2017 à trois ans de prison, puis renvoyé en Israël en septembre suite aux pressions exercées.

Un blogueur russo-israélien extradé en Azerbaïdjan par la Biélorussie

Haut-Karabakh : L’Azerbaïdjan demande l’extradition d'un blogueur russo-israélien

Azerbaïdjan : Liberté pour Alexandre Lapshin

F. Rochebloine interpelle le Président de la République au sujet du blogueur russe

Turquie/Azerbaïdjan : L'Arménie s'exprime devant l'APCE


Lire aussi :

Dossier du Collectif VAN : L'Azerbaïdjan, une dictature nationaliste et négationniste

List of people declared personae non gratae in Azerbaijan







Retour à la rubrique


Source/Lien : The California Courier



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org