Aujourd'hui : Lundi, 18 juin 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
Le Collectif VAN, partenaire du Festival de Douarnenez 2016
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 6 décembre 2017
Publié le : 07-12-2017

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 7 décembre 2017.


Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 6 décembre 2017

Politique intérieure


Environ 30% de la population arménienne vit dans la pauvreté/ Le Service national des Statistiques a publié son rapport annuel sur la pauvreté en Arménie pour l’année 2016, qui constate que 29,4% des Arméniens, soit 880 000 personnes, vivaient en dessous du seuil officiel de pauvreté (fixé à près de 40 900 drams ou 71 euros par mois) fin 2016 contre 29,8% en 2015. 8% de la population est « très pauvre » (revenu mensuel de 57 euros) et 1,8%, soit 54 000 personnes, « extrêmement pauvre » (revenu mensuel de 40 euros). La région du Chirak demeure la région la plus pauvre de l’Arménie : 45,5% de la population y vit dans la pauvreté. Viennent ensuite les régions du Lori (35,8 %) et du Tavouch (33,8%). La statistique officielle confirme qu’en Arménie un tiers des enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté : 34,2% des enfants moins de 18 ans vivent dans la pauvreté et 2% dans l’extrême pauvreté. Le rapport du Service national des Statistiques estime qu’en dehors des fonds de sécurité sociale que le Gouvernement arménien alloue pour éliminer la pauvreté, le pays aurait besoin de 63,2 milliards de drams (110,2 millions d’euros, soit 1,2% du PIB) pour combattre ce malaise. Les quotidiens constatent que la lutte contre la pauvreté a été l’un des principaux objectifs des gouvernements successifs du pays, sans que cela ait donné de résultats tangibles…. / Rapporté par l’ensemble de la presse

Limogeage d’un militaire haut placé/ L’ensemble de la presse prend note du décret présidentiel mettant fin aux fonctions de l’un des trois chefs adjoints de l’état-major des forces armées arméniennes, le général Haykaz Baghmanian. Le décret présidentiel a fait suite aux réprimandes publiques adressées par le Ministre de la Défense Viguen Sarkissian, qui a accusé le général, devant les médias, de non-respect de ses responsabilités, rendant impossible son service au sein des forces armées. Les quotidiens relèvent que ce général a longtemps été sous les projecteurs des médias en raison de ses intérêts commerciaux et de son style de vie somptueux, soulevant des questions au sujet de son intégrité. Il a également été parfois pointé du doigt suite à certaines controverses. Selon un commentateur de Lragir.am, Hakob Badalian, en attaquant ouvertement ce général, le Ministre de la Défense, qui figure parmi les principaux candidats au poste de Premier ministre après avril 2018, aurait cherché à démontrer qu’il avait une autorité suffisante sur l’armée. Haykakan Jamanak, qui partage cette analyse, n’exclut pas dans son éditorial que le Chef d’Etat-major, le général Movsès Hakobian, soit le prochain à être renvoyé, la presse ayant évoqué précédemment des divergences entre lui et le Ministre de la Défense.

Hraparak croit savoir que la mort de trois soldats, le 21 novembre dernier, à la suite de l’explosion d’une mine a été la « dernière goutte », qui a contraint les autorités politiques et militaires à renvoyer ce général souvent impliqué dans des scandales.

L’Arménie est le troisième pays le plus militarisé parmi 150 pays du monde/ Ceci est relevé dans un rapport de BICC (Bonn International Center for Conversion). Elle est précédée par Israël et Singapour. Selon ce rapport, l’Arménie est le pays le plus militarisé en Europe. Le rapport tient compte des dépenses militaires du pays par rapport au PIB, du nombre de militaires par rapport à 1000 personnes, du nombre d’armements lourds etc. L’Azerbaïdjan est, quant à lui, le 11ème pays le plus militarisé au monde. / Haykakan Jamanak

Questions régionales

Les armements que l’Arménie achètera à la Russie dans le cadre d’un prêt de 100 M USD devraient renforcer son système de défense aérienne/ Le Parlement arménien a ratifié ce 6 décembre l'accord intergouvernemental arméno-russe sur l’octroi à l’Arménie d’un emprunt de 100 M USD, qui serait utilisé pour l’acquisition d’armements modernes russes aux prix intérieurs de la Fédération de Russie. 92 députés ont voté à l'unanimité en faveur de cet accord. Le prêt sera consenti à l’Arménie pour une durée de 5 ans à un taux d’intérêt de 3%. La liste des armements est gardée secrète, mais un vice-Ministre de la Défense a déclaré devant les élus qu’ils renforceraient sensiblement le système de défense aérienne de l’Arménie. / Armenpress

L’Arménie a ratifié le Code douanier de l’Union économique eurasiatique/ Ce document a été adopté par 82 voix pour et 5 contre. Le Code douanier de l’UEE sera effectif à partir du 1er janvier 2018. Il visera à simplifier les procédures douanières entre les pays membres. / Armenpress

Rédaction : Meri Hakobian




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 6 décembre 2017



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org