Aujourd'hui : Mercredi, 21 novembre 2018
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
A la Une - Collectif VAN : l'éphéméride du 19 janvier
Publié le : 19-01-2018

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Info Collectif VAN - www.collectifvan.org – La rubrique Ephéméride est à retrouver quotidiennement sur le site du Collectif VAN. Elle recense la liste d’événements survenus à une date donnée, à différentes époques de l’Histoire, sur les thématiques que l’association suit au quotidien. L’éphéméride du Collectif VAN repose sur des informations en ligne sur de nombreux sites (les sources sont spécifiées sous chaque entrée).


Les éphémérides du Collectif VAN (1ère partie)

Les éphémérides du Collectif VAN (2ème partie)

Légende photo: 19 janvier 2007 -- Turquie : A Istanbul, Hrant Dink, journaliste arménien de Turquie, est assassiné devant les locaux de la rédaction de son journal Agos, par un jeune Turc de 17 ans issu de la mouvance nationaliste. Défenseur des Droits de l’Homme et artisan du dialogue arméno-turc, Hrant Dink, avait été poursuivi et reconnu coupable d’atteinte à l’identité turque au nom de l’article 301. Le journaliste arménien n’hésitait pas à parler de génocide arménien, même s’il estimait qu’il ne fallait pas brusquer la Turquie sur ce terrain de la reconnaissance. Menacé de mort, il n’avait pas obtenu de protection de la police.


Le bandeau #FreeOsmanKavala
, situé sous chaque visuel de notre site, est un appel du Collectif VAN à libérer Osman Kavala, injustement incarcéré en Turquie depuis le 1er novembre 2017.


Ça s’est passé un 19 janvier (les événements sont classés du plus ancien au plus récent) :

19 janvier 1915 -- Empire ottoman : Enver arrive à Sivas en automobile d'Erzeroum après sa défaite désastreuse à Sarikamish. Il instruit l'Armée à accepter seulement ses ordres et non ceux des commandants allemands et à la fois il sépare les hommes dans deux groupes : de 18 et 20 ans dans un groupe et dans l’autre de 45 à 52.
ANI : Chronology of the Armenian Genocide -- 1915 (January-March)

19 janvier 1915 -- Empire ottoman : rapport de la Légation de Constantinople en date du 4 mars 1916 (rapport n°884; Archives n°14205). « La situation des réfugiés est désespérante. N'ayant rien à vendre pour acheter du pain, vieillards, femmes et enfants errent dans les champs, à moitié nus, pour ramasser des herbes. D'autres encore durant toute la nuit, dédaignant le froid et l'humidité, s'en vont le long des rivages à la recherche d'huîtres pour calmer leur faim. Quelques-uns, les plus faibles, mendient dans les rues, espérant par leurs pleurs remuer le cœur de quelque passant charitable. Même après le coucher du soleil, on entend la voix suppliante des orphelins qui demandent du pain. Il est toutefois douteux si, malgré tout, les réfugiés arriveront à nourrir leurs familles. Le 19 janvier, Olga Apostolou, de Gallipoli, ayant voulu allaiter son enfant, tomba inanimée, tellement elle était épuisée. » Les persécution antihelléniques en Turquie depuis le début de la guerre européenne. D'après les rapports officiels des agents diplomatiques et consulaires. PARIS, LIBRAIRIE BERNARD GRASSET, 1918
Imprescriptible.fr: Condition des réfugiés

19 janvier 1917 -- Empire ottoman/Mardin : le 19 janvier 1917, la maison du père Tfinkdji est perquisitionnée par la police. Revenu du Sindjar à Mardin le 14 octobre 1916, le père Tfinkdji est aussitôt accusé d’être un espion au service de la France. On le conduit au mutessarif – Khadri bey –, qui l’interroge, en particulier sur son séjour au Sindjar, et le fait emprisonner. Nouri-el-Bitlissi – qui est toujours en fonction –, lui administre la falaka. Le 14 mars, il est conduit à Diarbékir. Le procureur lui demande des renseignements sur treize chrétiens qu’il connaîtrait, puis le dossier est envoyé au commandant de la IIe armée, Mustafa Kemal. Le père Tfinkdji reste en prison à Diarbékir, où il est soumis quotidiennement à des tortures. Le 16 juin, l’ordre de son exécution lui est annoncé. Un mollah entre dans sa cellule et lui propose de se convertir. Il refuse. Aidé par Redwan bey et l’évêque chaldéen Suleiman, il fait appel. Le verdict est annulé le 15 août. Le 11 novembre, il est à nouveau présenté au tribunal. Il retourne à Mardin, le 27 février 1918, épuisé par la prison et les tortures. © Revue d'Histoire Arménienne Contemporaine pour toutes les éditions |© Yves Ternon pour le texte Mardin 1915
Imprescriptible.fr: Mardin. 1916-1918

Lire la suite dans les Infos Collectif VAN en page d'accueil en cliquant sur le lien ci-dessous:

Collectif VAN : l'éphéméride du 19 janvier




Retour à la rubrique


Source/Lien : Info Collectif VAN



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org