Aujourd'hui : Lundi, 24 février 2020
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Dreux : Une conférence négationniste bloquée par la mobilisation citoyenne et parlementaire
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org -
De nombreuses associations (CCAF, Collectif VAN, LICRA) et des citoyens tels le compte Twitter @colardemo, se sont mobilisés sur les réseaux sociaux pour dénoncer la programmation par le COJEP d'une conférence négationniste le 14 avril 2018 à Dreux, avec comme principal invité, Yves Benard (un retraité qui se pique d'être historien sans en avoir les diplômes), auteur de "Génocide arménien : Et si on nous avait menti" et de "Divergences turco-arméniennes", un "ouvrage" aimablement distribué par l'Ambassadeur de Turquie en France, Ismail Musa Hakki, comme nous le révèle Ariane Bonzon dans son excellent article sur Slate. Cet ouvrage négationniste "dénonce non pas le génocide commis par les Turcs sur les Arméniens en 1915 - que les autorités turques refusent toujours de reconnaître, mais tout au contraire le «plan d’extermination» qu'auraient orchestré les «miliciens arméniens», comme l'indique la journaliste. "Interpellé sur Twiter, le député LREM Guillaume Kasbarian, bien qu'en charge d'une circonscription voisine, s'est démené pour saisir les services concernés. Alerté, le maire de Dreux, Gérard Hamel, a choisi de ne pas louer au COJEP la salle municipale où devait se tenir cette conférence. Il n'est malheureusement pas exclu que cette ONG pro-Erdogan (Conseil pour la Justice, l'Égalité et la Paix) trouve un autre point de chute pour accueillir la propagande pseudo-historique inspirée par l'État génocidaire turc. Le samedi 31 mars 2018, Yves Benard a déjà donné une "conférence" à Bagnolet, dans les locaux de la DITIB, l'Union des Affaires Culturelles Turco-Islamiques. Il est intéressant de noter l'orientation victimaire de ce négationnisme : la conférence est annoncée sur le site du COJEP comme entrant dans le champ de la dénonciation de l'islamophobie... Le Collectif VAN reproduit ici le début de l'article signé le 3 avril par Valérie Baudouin dans l'Écho Républicain et vous suggère de cliquer sur le lien pour découvrir la totalité du texte.



L'Écho Républicain

La mairie de Dreux refuse une salle pour une conférence jugée négationniste

Valérie Baudouin

3 avril 2018

Yves Bénard, invité à donner une conférence à Dreux par une association turque, remet en cause le génocide arménien. La Ville refuse de l'accueillir.

Une simple affiche, pas très attrayante, qui se perd au milieu d'autres annonces et qui aurait pu passer inaperçue. Mais, depuis une semaine, elle agite les réseaux sociaux et a fini par atterrir sur le bureau de la préfète d'Eure-et-Loir et sur celui du maire LR de Dreux. Une affiche en turc et en français qui annonce la venue d'Yves Bénard et laisse planer le doute sur la réalité du génocide arménien.

La décision est prise : Gérard Hamel ne signera pas la convention de location de la salle du centre socioculturel du Lièvre d'Or avec l'association Cojep : « Je n'avais pas fait attention au caractère politique de cette conférence. Les salles municipales n'ont pas vocation à accueillir des conférences de cette nature ».

Ce sont les prises de position d'un des invités de la Cojep qui suscitent la polémique. Yves Bénard, auteur du livre Le Génocide arménien et si on nous avait menti ?, est considéré comme un « négationniste » dans les milieux proches des Arméniens.

Ce sont eux qui ont alerté Guillaume Kasbarian, député LREM de Chartres et qui a des racines arméniennes.

« Quand j'ai constaté que la phrase en turc sur l'affiche niait l'existence du génocide arménien de 1915, j'ai alerté la préfète. Il y a une loi qui a été votée en 2001 par le Parlement français qui reconnaît ce génocide. Il s'agit simplement pour moi d'agir en député. Peu importe que mon grand-père soit originaire d'Arménie, j'aurais fait la même chose s'il s'agissait de nier la Shoah sous couvert de dénoncer l'islamophobie ».

Car c'est bien là la particularité de cette conférence, elle allie mise en doute du génocide arménien et islamophobie. Le second conférencier invité, Abdelaziz Chaambi, est le président de la Coordination contre le racisme et l'islamophobie. Comme si la reconnaissance du génocide arménien entrait dans la palette des outils qui entretiennent la flamme de la guerre des civilisations...

Découvrez la totalité de l'article ICI


Lire aussi :

Les fascicules négationnistes d'Yves Benard sont distribués par l'Ambassadeur de Turquie en France, admirateur de l'Organisation Spéciale (l'équivalent des SS en 1915)

« Génocide arménien : Et si on nous avait menti » - Entretien exclusif avec l'auteur, Yves Bénard
http://turquie-news.com/spip.php?article3326

Conférence : « Le sens historique de l'islamophobie - Les Turcs négations, preuves et réalité.. » - COJEP FRANCE
http://cojep.fr/conference-le-sens-historique-de-lislamophobie-les-turcs/




Retour à la rubrique


Source/Lien : L'Écho Républicain



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org