Aujourd'hui : Lundi, 11 novembre 2019
 Veille Media Contact



 
 
 
 

 
 
 
Dossier du Collectif VAN - #FreeOsmanKavala ! Liberté pour #OsmanKavala !
PHDN
Rejoignez le Collectif VAN sur Facebook
Cliquez pour accéder au site Imprescriptible : base documentaire sur le génocide arménien
Observatoire du Négationnisme
xocali.net : La vérité sur Khojali !
Cliquez ici !

Imprimer dans une nouvelle fenêtre !  Envoyer cette page à votre ami-e !
 
Presse arménienne : Revue du 29 mai 2018
Publié le :

Info Collectif VAN - www.collectifvan.org - Le Collectif VAN vous propose de lire cette Revue de Presse parue sur le site de l'Ambassade de France en Arménie le 30 mai 2018.



Ambassade de France en Arménie

Revue de la presse arménienne du 29 mai 2018

La presse du jour est essentiellement consacrée aux célébrations du centenaire de la Première République d'Arménie et à la visite du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Erevan.

Visite du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à Erevan/ Tous les quotidiens rendent compte de la visite en Arménie du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui est le premier représentant officiel de haut niveau d’un pays étranger à venir en Arménie depuis les événements récents. Le Ministre a commencé sa visite par le dépôt d’une gerbe au mémorial du Génocide arménien, puis il s’est rendu au mémorial de Musaler pour l’inauguration de la fontaine commémorant le sauvetage des 4000 combattants du Musa Dagh en 1915 par la marine française, en présence du Ministre arménien des affaires étrangères M. Zohrab Mnatsakanian et de descendants des rescapés. Selon le quotidien Hayastani Hanrapetoutioun le Ministre Mnatsakanian a déclaré que cette rencontre sur les lieux du mémorial est hautement symbolique.

Le Ministre Le Drian a ensuite été reçu par le Président Armen Sarkissian, le Premier ministre Nikol Pachinian et le Ministre des affaires étrangères Zohrab Mnatsakanian. Durant ces rencontres, les parties ont souhaité l’approfondissement des relations bilatérales entre les deux pays et salué le succès de la coopération éducative dont la plus belle illustration est l’Université française en Arménie. Le Premier ministre a émis le souhait que le dialogue existant entre les deux États, au niveau des gouvernements, des parlements et des organes d'autonomie locale, soit poursuivi avec la même intensité. Le Premier ministre a assuré que toutes les conditions préalables pour intensifier les relations commerciales et économiques seront réunies. Les interlocuteurs ont également échangé autour du processus d'organisation du sommet de la Francophonie qui se tiendra à Erevan en octobre, et du forum économique qui se tiendra en amont du sommet. Le Président arménien a noté que la visite du Ministre le jour du 100ème anniversaire de la Première République Arménienne symbolise le caractère impérissable des relations arméno-françaises.

Le ministre français a exprimé son admiration pour le caractère pacifique des mouvements récents en Arménie. Le ministre a également annoncé que le Président de la République Emmanuel Macron effectuera une visite officielle à Erevan à la veille du Sommet de cet automne. Le Premier ministre Pachinian a souligné que c’est pour lui un grand honneur d'accueillir le président français à Erevan. Le rôle de l'Arménie en tant que pont entre l'UE et l'UEE a été souligné. Les autorités arméniennes et le ministre Le Drian ont également eu un échange de vues sur le processus de négociation en vue du règlement du conflit du Haut-Karabakh. Selon le quotidien Aravot, le ministre français aurait réaffirmé que la France en tant que coprésident du groupe de Minsk continuera à jouer un rôle important dans le règlement du conflit. Il aurait déclaré que le conflit du Haut Karabakh ne se règlera ni par la force, ni par le maintien du statut quo. Le quotidien Jamanak avance que les déclarations du Ministre Le Drian à Erevan selon lesquelles la France attendrait et soutiendrait les propositions de l’Arménie sur le règlement du conflit du Haut Karabagh contrediraient les déclarations faites la veille à Bakou où le ministre aurait déclaré que « la France s’apprêterait à jouer un rôle plus actif dans le règlement du conflit ». Selon le quotidien, « ces déclarations contradictoires prouveraient que la France et les autres pays coprésidents n’auraient pas de vision réelle sur les moyens de résolution du conflit » ce qui devrait pousser les autorités arméniennes à réaliser que les coprésidents ne maîtriseraient pas parfaitement la situation et qu’ils devraient plutôt s’appuyer sur les ressources et potentiel internes pour la gestion de la situation militaro-politique.

Les messages du Premier ministre arménien au peuple / Tous les quotidiens reviennent sur les déclarations du Premier ministre Nikol Pachinian durant la célébration du 28 mai du centenaire de l'établissement de la Première République d'Arménie et la victoire historique de la bataille de Sardarapat. Durant son discours le Premier ministre aurait souligné l’importance pour le peuple de se considérer comme propriétaire de son pays. Selon le Premier ministre, ce ne serait pas simplement un droit, mais aussi un devoir, afin que chaque coin du pays et chaque paysan soient traités avec respect et dignité : "Nous avons gagné et nous gagnerons dans tous les événements où nous déciderons de gagner, quand nous comptons sur nous-mêmes plutôt que sur les autres, quand nous ne cédons pas devant toute difficulté, quand nous aimons sans limite notre patrie, quand nous n'essayons pas de lier nos intérêts personnels à ceux de notre peuple et de l'Etat, quand chaque citoyen se rend compte qu'il est propriétaire dans son pays, pas un vassal ", a déclaré le Premier ministre. Pachinian a également rappelé la victoire récente du peuple en déclarant que "100 ans après la victoire de Sardarapat, le peuple arménien a connu une nouvelle victoire glorieuse en avril-mai 2018 en établissant son propre pouvoir dans son propre pays. Cette victoire semblait impossible. Beaucoup demandent encore aujourd'hui, comment c'est arrivé et pourquoi. La réponse est la suivante: le peuple arménien comptait sur lui-même et non sur les autres, le peuple arménien croyait en lui-même, croyait en sa force et son avenir. Le peuple arménien a dû gagner, parce que le sang des héros de Sardarapat coule dans ses veines, le sang d'Aram Manukyan, le sang de Tovmas Nazarbekyan, le sang de Movses Silikyan, le sang de Daniel Bek-Pirumyan ".

Les Républicains vexés par le petit nombre d’invitations reçues pour les célébrations du 28 mai/ Tous les quotidiens reviennent sur les déclarations des Républicains qui se disent vexés du « manque de traitement approprié envers les représentants de leur parti » en termes d’invitations aux célébrations du centenaire de la Première République d’Arménie. Selon les quotidiens, seulement trois députés républicains auraient été invités aux festivités. Le Président républicain de l’Assemblée nationale Ara Babloyan a notamment déclaré qu’il ne s’était pas rendu aux célébrations car il n’était pas invité ex officio, mais en tant que député républicain. Les deux vices présidents de l’Assemblée n’auraient également pas été invités. Selon le quotidien Hraparak la liste des invités aurait été revue par Nikol Pachinian lui même qui y aurait inclu des membres des familles des victimes des événements du 1er mars 2008, des enfants des régions près des frontières, des handicapés, etc.

Rédaction : Lena Gyulkhasyan




Retour à la rubrique



TÉLÉCHARGER :
 Revue de la presse arménienne du 29 mai 2018



Source/Lien : Ambassade de France en Arménie



   
 
   
 
  Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]
BP 20083, 92133 Issy-les-Moulineaux - France
Boîte vocale : +33 1 77 62 70 77 - Email: contact@collectifvan.org
http://www.collectifvan.org